5 moments embarrassants

Ça arrive même aux meilleurs.

On se souvient de Ryan Dungey et Ryan Villopoto qui, lors de la Monster Cup 2013, ont oublié à tour de rôle d’emprunter la fameuse Joker Lane, leur coûtant tous deux un énorme chèque et une victoire, qui revenait alors à James Stewart.

Vous n’êtes pas les seuls à avoir eu vos moments d’infortunes sur les circuits et vous n’êtes pas non plus les seuls à devoir vous remémorer une journée que vous préféreriez oublier. Où quand ça fait mal à l’ego, jugez-en par vous même.

Mike Craig, Tampa 1994

En 1994, et peu de temps après avoir stoppé la domination de Jeremy Mc Grath en remportant son tout premier (et dernier) Supercross à Tampa en 250, Mike Craig se voit contraint de jeter l’éponge pour l’épreuve de Gatorback.

La raison ? En se réveillant dans sa chambre d’hôtel en pleine nuit, Mike trébuche sur ses bottes de moto au pied de son lit et se rompt les ligaments du genou. Version douteuse qui n’a visiblement pas convaincu son équipe Yamaha qui finira par le lourder à la mi-saison.

Mike Craig chez Kawasaki en 1993

Jake Canada – Phoenix 2013

Lors du Supercross de Phoenix en 2013, en catégorie 250, Jake Canade se retrouve derrière la grille de départ, sans casque, alors que le panneau 5 secondes s’abaisse.

Le pilote Smartop Motoconcept réalise alors que son casque n’est pas équipé du dispositif « Hats Off » obligatoire, qui vise à permettre le retrait du casque d’un pilote en toute sécurité en cas de chute.

Le team de Jake s’est efforcé d’installer le dispositif alors que la grille est sur le point de s’abaisser. Jake récupère son casque et dans sa hâte, l’enfile sans prendre le temps d’attacher la jugulaire avant de partir. L’AMA a immédiatement disqualifié Jake Canada de cette finale. Il terminait 18ème du championnat de Supercross 250 cette saison-là et effectuait une dernière saison en 2014 avant de raccrocher les gants.

L’incident et la finale sont à revivre ci-dessous.

Grant Langston – Houston 2001

Alors qu’il était largement en tête de la finale du Supercross de Houston en 2001 au guidon de sa 125 KTM de l’équipe RedBull, Grant Langston est parti à la faute dans le tout dernier tour alors qu’il venait de célébrer avec le public …

Alors qu’il était en route pour sa toute première victoire de finale US, Grant Langston a laissé l’excitation prendre le dessus à quelques virages de l’arrivée et s’est, dans le tout dernier tour, mis un par-devant sur un enchaînement après avoir fait signe au public. Grant Langston terminera la finale en 4ème position, c’est un certain Rodrig Thain qui en profitait pour se hisser sur la troisième marche du podium cette soirée-là.

Grant Langston n’a plus jamais célébré de victoires avant d’avoir passé le drapeau à damier depuis cet incident, il en comptabilise 19 au total, SX et MX confondu.

La vidéo de l’incident est à revivre ci-dessous. 

Ryan Sipes et Jason Anderson – Salt Lake City 2012.

Difficile de faire plus embarrassant que de chuter lors du tour de reconnaissance (demandez donc à Jeffrey Herlings). Pourtant, ce n’est pas un, mais deux pilotes qui sont tombés lors de ce dernier le soir du Supercross de Salt Lake City de 2012.

Jason Anderson, complètement absorbé par la réalisation d’un départ, arrive pleine balle au bout de la ligne droite de départ et ne relève la tête que trop tard. Le pilote Rockstar Energy Suzuki à l’époque saute sur les freins mais ne peut éviter de percuter Ryan Sipes qui roule au ralenti.

Les deux hommes ont été capables de prendre part à la finale malgré tout et Anderson a terminé sur le podium, son tout premier de carrière, en seconde position. Ryan Sipes terminait quant à lui en 16ème position.

 

Dean Wilson – Freestone 2010

Lors de sa première saison professionnelle, Dean Wilson se retrouve en tête de la seconde manche de Freestone en 2010 et file vers la victoire de manche et de journée. Du coin de l’œil, il aperçoit son coéquipier Tyla Rattray à qui il pense avoir mis un tour et le laisse passer juste avant le drapeau à damier pour lui permettre d’aller chercher plus de points.

Seulement, Tyla Rattray n’est pas un pilote retardataire et double Dean pour la victoire. Alors qu’il réalise son erreur, Dean Wilson, dépité, enroule pour finir la manche et se fait doubler par Broc Tickle sur le saut d’arrivée, voyant la victoire de journée s’envoler par la même occasion.

Dean Wilson

« Lors de la seconde épreuve de l’outdoor à Freestone en 2010, je mène la seconde manche, et je me sentais vraiment bien.

Si bien que quand mon mécanicien Paul me panneaute « 5.6 secondes», j’ai cru que j’avais 56 secondes d’avance …

Je vois Tyla Rattray du coin de l’œil derrière moi et je me dis que le pauvre doit avoir un tour de retard, du coup je ralentis et je le laisse passer 3 virages avant l’arrivée.

Et là je le vois lever les bras en l’air sur le saut d’arrivée et je réalise ce que je viens de faire. Sous mon casque, je me mets à pleurer, je venais de gâcher ma première victoire de manche, mais ce n’est pas tout.

Quand Tyla Rattray m’a doublé, j’avais encore la victoire de la journée en poche.

J’étais dégoûté, je passe les vagues à deux à l’heure, complètement dépité, et là, Broc Tickle me double juste sur la ligne d’arrivée, je finis 3ème et je perds la victoire de journée.

Sérieusement, j’ai pleuré pendant 2 jours. »

Résultat de recherche d'images pour "dean wilson freestone 2010"

RXR Protect

Médias