Adam Cianciarulo « Terminer second, je déteste ça maintenant »

Adam n’a pas loupé le podium cette saison en outdoor.

Cinq victoires et deux podiums d’épreuve en 250 pour Adam Cianciarulo qui garde jalousement la plaque rouge de leader du championnat depuis l’ouverture de ce dernier à Hangtown. Il faut toutefois rester sur ses gardes, Adam ne compte que 25 points d’avance sur Dylan Ferrandis au championnat et ne peut se permettre la moindre erreur, la finale de Las Vegas fait office de piqûre de rappel.

Après avoir évité la pénalité suite à sa sortie de piste à Thunder Valley, Adam Cianciarulo a payé le prix de ses nouvelles excursions hors piste à Redbud en première manche en se faisant déclasser de deux positions. Le pilote Pro Circuit est revenu sur l’incident et sur sa saison lors de la conférence de presse de Redbud.

Parlons de cette première manche, qu’on en soit débarrassé.

Ouais, le premier tour était fou, comme toujours. Après Thunder Valley et tout ce qui s’est passé là-bas – et même si je pense que je n’ai rien fait de mal en première manche à Redbud – j’ai évidemment senti que j’étais dans le viseur. C’est du bon sens.

La première fois que je suis sorti du circuit dans le premier tour, Dylan est venu depuis l’intérieur et ne m’a pas laissé trop de choix. J’étais déjà parti pour sauter donc j’ai dû réagir vite. Ils m’ont dit que je n’aurais pas dû accélérer en dehors du circuit, mon argument, c’était « Okay, donc je rétrograde en seconde vitesse avant de retourner sur le circuit alors que les autres mecs arrivent derrière moi à 100km/h ? ». Ça ne peut pas bien finir… J’essaye de faire preuve de bon sens. Et je pense avoir été plutôt bon dans ces décisions dans le passé. Mais bon, malgré tout, je comprends tout à fait qu’il faut que je reste sur le circuit. Je ne suis pas du genre à penser que je peux aller où je veux.

Je sais que c’était chaud à deux reprises dans le premier tour, mais j’essaye juste de faire de mon mieux. Tu vois ce que je veux dire ? Je n’essaye pas de tricher ou quoi, ils ont vu ce qu’ils ont vu, je n’étais pas d’accord. C’est comme ça.

Quand tu te donnes autant pour une manche …. J’étais mal, en mode survie, et je termine troisième. C’est frustrant d’apprendre que tu te fais déclasser de deux positions. On travaille dur pour ces points au championnat mais je suis content d’avoir été capable de mettre ça derrière moi et de ne pas avoir roulé frustré car ça aurait bien pu ruiner ma journée. J’aurais très bien pu enrouler la seconde manche en terminant 7ème ou 8ème, mais j’ai mis ça derrière moi, j’ai fait de mon mieux, c’est pas de bol.

Est-ce que le fait que tes plus sérieux concurrents soient tous de la même équipe change quelque chose ?

Non. Bon, je me sens un peu seul sur la piste. J’aurais aimé que le genou d’Austin Forkner se porte mieux pour qu’on puisse avoir une deuxième Kawasaki aux avant-postes. Tous ces mecs roulent fort. Ils ont une bonne équipe, j’ai beaucoup de respect pour eux, mais ça ne change rien pour moi, je les vois comme n’importe qui.

Quand je suis en dehors du circuit, je suis un mec plutôt sympa, mais quand je suis derrière la grille et que je roule, peu importe qui sont ces mecs. Coéquipiers ou non, je veux les battre, amis ou non, je veux les battre, peu importe. Je ne pense pas que ce soit différent.

Les trois dernières courses se sont déroulées sur les circuits les plus difficiles de la saison. C’est quoi tes plans pour la semaine de repos ? Comme d’habitude ou un peu de repos ?

Pour moi, ce sera comme d’habitude. Mon objectif cette année c’est de corriger les erreurs du passé. Dans le passé, j’ai été plutôt mauvais en outdoor en général, mais mes meilleurs résultats, je les ai toujours signés en début et en fin de saison outdoor. Cette année, je veux me concentrer sur les épreuves de mi-saison. En général, à Southwick ou Redbud je termine genre 10ème ou 11ème, je suis mauvais, donc ça fait du bien de s’en sortir de cette façon cette saison.

Gagner à Southwick, c’était une grosse surprise pour moi. Même lors d’une journée comme aujourd’hui, où je ne me sens pas au meilleur de ma forme, terminer second, c’est satisfaisant. Tu sais, ce n’est pas facile de battre ces mecs. Ils sont forts.

Pour moi, ce sera comme d’habitude pendant cette semaine de pause. Je vais me reposer un petit peu plus le weekend et peut-être jouer au golf, à la Playstation, je ne sais pas, on verra.

Tu compares aujourd’hui avec le passé. Est-ce que tu compares souvent ton année aux années précédentes ?

Oui et non. C’est drôle à quelle vitesse ce qu’on peut attendre de nous-mêmes change. Il y a deux ans de ça, en faisant second à Redbud, j’aurais été hyper content et j’aurais profité du weekend de repos comme jamais – ça aurait été dingue. Maintenant, finir second après avoir gagné 5 des 6 premières épreuves… Tout ce que tu veux, c’est la gagne, c’est comme une drogue. Tu ne penses plus qu’à ça, tu détestes voir quelqu’un d’autre gagner.

Je suis content pour Dylan, mais ça te marque, tu détestes voir quelqu’un d’autre gagner car tu veux tellement gagner, c’est ton truc. Je pense que ça montre bien que j’ai toujours mis tout mon cœur et toute mon âme dans ce que je fais et j’ai toujours travaillé dur.

Cette année, je me suis regardé dans le miroir et je me suis posé des questions, qui suis-je, qu’est-ce que je veux tirer de cette saison ? Tu vois ? Je pense que mes attentes ont changé. Mes ambitions sont grandes, 24 sur 24 et 7 jours sur 7. Terminer second, ça craint, je déteste ça maintenant. Mais je suis reconnaissant car beaucoup de personnes aimeraient bien être à ma place. Je reviens de loin, c’est certain, mais la route est encore longue.

Si on t’appelle pour rouler au motocross des nations et représenter l’équipe Américaine, tu le ferais ?

Ouais, carrément. Ce serait un honneur de représenter les USA pour moi. Je ne l’ai jamais fait et j’adorerai avoir cette opportunité.

Adam Cianciarulo – sur son compte Instagram

« Quelle journée. Mon pilotage était bien limite en première manche et j’étais un vrai écureuil dans le premier tour. Je me suis fait sortir hors de la piste dans le 4ème virage et j’ai continué d’accélérer, car je ne voulais pas me faire percuter par tous les gars qui arrivaient derrière moi quand je suis revenu sur la piste.

Selon l’AMA et Jeff Canfield, cet incident, plus l’incident après la ligne d’arrivée, plus je cite « l’incident avec Nichols » ( ?) m’ont valu de me faire déclasser de deux positions.

Je suis d’accord d’être pénalisé et tenu responsable quand c’est justifié. Ce que j’ai du mal à comprendre par contre c’est le manque de cohérence dans l’application des règles.

Je suis certain que vous avez tous vu des pilotes sortir de la piste ces dernières semaines, gaz en grand, sans qu’aucune sanction ne soit appliquée. Vous savez que je ne suis pas du genre à me trouver des excuses, mais ce que je dis, c’est que tout le monde devrait être sur le même pied d’égalité.

Ceci étant dit, je suis ravi de pouvoir rebondir avec une seconde position en seconde manche et la seconde place de la journée. Pouvoir rouler devant cette foule remplie d’énergie et d’enthousiasme, c’est vraiment spécial et c’est quelque chose que je ne prends pas pour acquis.

Merci les gars pour la belle journée ! »

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Quite the afternoon. My riding was subpar in the first moto no doubt, and man was I a squirrel that first lap! I got pushed off the track after the 4th turn and continued to gas it, as I did not want to get ran over by all the dudes sending it behind me when I jumped back on. According to the AMA/Jeff Canfield, that, along with my super sketchy moment after the finish line + quote “the incident with Nichols” (?) got me docked a couple positions. I am cool with being penalized and being held accountable when it’s warranted, the only thing I struggle to understand is the lack of consistency in the rule. As I’m sure you guys have seen plenty of guys in the last couple weeks pin it when off the track with no action being taken. You guys know I am not one for excuses, all I am saying is everybody should be held to the same standard! With that being said, I’m stoked to turn it around with a solid 2nd moto and 2nd O/A on the day. Being able to perform in front of that crowd, with all the energy and enthusiasm, is truly special. It’s something I certainly don’t take for granted. Thank you guys for the great day!

Une publication partagée par Adam Cianciarulo (@adamcianciarulo) le

La première manche et les deux sorties de piste d’Adam Cianciarulo

Médias