Ben Townley « Deux ans avec Aldon Baker, et j’étais complètement cuit »

Ben Townley revient sur ses années Aldon Baker et Ricky Carmichael.

Au cours de la fameuse saison 2008, qui le verra affronter un certain Ryan Villopoto en 250, Ben Townley avait établi son QG sur la propriété de Ricky Carmichael et s’entraînait sous l’œil vigilant d’Aldon Baker.

Après un titre 250 en 2007, le Néo-Zélandais avait fini par se séparer d’Aldon Baker en 2008, une erreur que Ben Townley aurait voulu éviter. Ben aura tout de même terminé dans le top 5 du championnat d’outdoor 450 en 2010 avant de mettre un terme à sa carrière aux USA.

En 2016, Ben Townley revenait en mondial MXGP et participait à 8 épreuves, il intégrait le top 10 à 4 reprises.

Ben Townley

« J’ai bossé avec Aldon Baker et Ricky Carmichael. Je roulais chez Ricky, c’est là qu’Aldon était basé à l’époque. Je roulais pour Pro Circuit, et ça ne se passait plus très bien entre Aldon et Ricky, moi, j’étais aux USA depuis 2 ans.

Contrairement à Ricky, moi, je n’avais personne d’autre en cas de problèmes. Je pense qu’il faut avoir quelqu’un – un intermédiaire – pour pouvoir t’aider à gérer certains aspects. Moi, j’étais juste avec ma femme. J’ai beaucoup de respect pour Chad Reed, il a fait beaucoup de choses tout seul, je pense que beaucoup de personnes ne comprennent pas la difficulté de ce qu’il a fait car elles ont toujours été entourées.

Résultat de recherche d'images pour "ben townley 2007"

Ben Townley – 2007

J’étais jeune, je n’avais personne pour m’aider dans mes décisions et j’en ai pris une mauvaise, celle de quitter Aldon. Je n’avais pas de mentor, de guide, Ricky n’était pas vraiment un mentor pour moi, j’étais plus un point de repère pour lui, comme un Mike Brown à l’époque pour lui …

Ricky avait sa mère qui le poussait sans arrêt, elle l’obligeait à faire tant de tours par jour, Aldon entraînait Ricky au niveau physique, Ricky, c’était un animal, un vrai putain d’animal.

J’ai pu le voir par moi-même, de l’intérieur, ce mec travaillait comme un dingue. J’ai fait exactement la même chose que Ricky pendant 2 ans. Ricky a totalement changé les choses dans le milieu, la préparation, mais tout ça, c’était aussi en partie grâce à sa mère et à Aldon. Je pense que beaucoup de gens occultent l’importance de la mère de Ricky dans l’histoire, c’était 50% elle, 50% Aldon.

Résultat de recherche d'images pour "ben townley 2007"

Ben Townley – 2007

Jeannie disait à Ricky combien de tours faire, et ça devait se traduire par des améliorations durant le weekend. À côté de ça, il y avait l’entraînement hors moto avec Aldon, et c’était un programme qui ne pouvait pas échouer. On a tous vu que c’était comme ça qu’il fallait faire.

Ce qu’Aldon a fait avec Ricky, ce n’était pas de la science très complexe, ce n’était rien de bien spécial, sans vouloir manquer de respect à Aldon. Le programme d’Aldon, c’est juste du travail, énormément de travail, et toujours du travail. C’est un ancien militaire, il agit comme un lieutenant. Tu te lèves le matin, et tu fais exactement la même chose inlassablement tous les jours et tu verras des progrès. Aldon ne connaissait pas le milieu de la moto et il a beaucoup appris avec la mère de Ricky.

Une journée d’entraînement était divisée en 4 parties. On faisait une session de Yoga au réveil, on sautait le repas du matin et on partait pour un entraînement à vélo, on faisait notre cardio. Ensuite on mangeait pendant que le mécanicien d’entraînement préparait le circuit et notre moto. Ce mec est hyper important pour nous, il est là partout avec nous, on n’a même plus besoin de se changer, on pourrait rester en équipement 7j/7 car on ne passe jamais plus de 10h sans rouler. On arrive donc sur le circuit, tout est prêt, on sort de la voiture et on roule …

On fait nos tours, on mange le déjeuner dans la voiture et on se dirige à la salle de sport. À la fin de ta session de sport, il est déjà 6 heures, tu rentres, tu te douches, tu manges, il est déjà 8 heures et tu vas au lit. Tu fais ça 3 jours par semaine pendant la saison.

Puis est arrivés les entraînements à intervalles, ça a tout changé pour moi … On faisait du vélo, 8 minutes d’échauffement, puis un sprint à fond de 2 minutes, une minute de repos, puis 2 minutes à fond, puis 3 minutes de repos, ainsi de suite …. On faisait aussi le bootcamp, 2 fois par semaine le mardi et le jeudi …. Grâce à tout ça, j’arrivais à maintenir des intensités folles pendant les épreuves bien plus facilement car pendant la semaine, j’en chiais. Je me défonçais tellement la semaine que le weekend, ça semblait facile.

Ricky disait tout le temps que le samedi devait être plus simple que les autres jours de la semaine.

Après 2 ans avec Aldon, j’étais complètement cuit… »

Résultat de recherche d'images pour "ben townley 2007"


Médias