Bernard Kerr relève le défi Anaheim 1

Un champion de vélo de descente tentera de se qualifier pour l’ouverture du championnat de Supercross US à Anaheim 1 !

Aaron Gwin, Angel Suarez, Dakotah Norton, ces noms ne vous disent peut-être rien, pourtant, ces derniers ont commencé par rouler en Motocross avant de faire la transition en championnat du monde de vélo de descente … Et si cette fois, on prenait l’histoire dans le sens inverse ?

Bernard Kerr is always one to watch at Hardline

Cet hiver, le Britannique Bernard Kerr, manager et rider en mondial UCI (vélo de descente), va tenter de se qualifier pour l’ouverture du championnat de Supercross US, sur une moto prêtée par Jeremy McGrath, rien que ça …

Avec un défi de 10.000$, et sa fierté en jeu, Bernard Kerr va s’envoler pour la Californie un mois avant l’épreuve pour peaufiner sa préparation et le Bernard vise la qualification lors de la première épreuve du championnat de Supercross US, à Anaheim 1, le 5 janvier prochain. Pour y parvenir, Bernard devra faire partie des 40 pilotes les plus rapides lors des essais, parmi les meilleurs pilotes de la planète, une tâche qui risque de s’avérer difficile malgré l’aisance du bonhomme sur deux roues …

Mais Bernard n’a jamais aimé la facilité et relève les défis les uns après les autres. Après s’être tourné vers une carrière en coupe du monde de descente en 2011, il a décidé de former sa propre équipe pour poursuivre son rêve de faire du vélo à travers le monde. Il est l’un des seuls manager d’une équipe de mondial à également continuer de s’aligner sur les épreuves semaine après semaine.
Il est même monté à deux reprises sur le podium d’épreuve de la coupe du monde, a remporté l’épreuve de Crankworx et s’est adjugé deux fois la victoire lors de la Red Bull Hardline ….

Croyez-le ou non, toute l’histoire est partie d’un simple pari autour d’une bière …

Bernard Kerr

« Cette histoire de supercross, c’est un rêve de gosse. On déconnait et on buvait une pinte un soir en Nouvelle-Zélande il y a trois ans et j’ai dit «Ouais, je vais essayer de rouler, je te parie cinq mille dollars que d’ici 2020, je serai à Anaheim 1 aux USA » Les gars de 100% ont suivi le pari… Et trois ans plus tard, nous y voilà! »

Sur Instagram, de nombreux pilotes US attendent l’arrivée de Bernard avec impatience et lui proposent même de lui filer un coup de main dès son arrivée pour lui filer quelques tuyaux , Sympa !

 


Médias