Blake Baggett « Je ne me sens pas bien physiquement »

On attendait Blake Baggett aux avant-postes cette année.

Sans sa victoire en première manche à High Point, le pilote Rocky mountain ATV/MC ne serait pas monté sur le moindre podium de manche en cette saison d’outdoor. 5ème du championnat l’an passé et 3ème en 2017, Blake connaît une saison d’outdoor bien maussade et comptabilise 5 manches hors du top 10. Une nouvelle fois, ce serait un problème physique qui serait à l’origine des déboires d’un top pilote du plateau 450 pilote Outre-Atlantique. En attendant, Blake cherche des réponses.

Une interview réalisée par Michael Antonovich de SwapMotoLive.

Tu as parfois très bien roulé cet été, mais parfois tu as connu des mauvaises journées. On dirait que tout date de ta chute à Fox Raceway. Est-ce que j’ai tord de penser ça ?

Je pense qu’il y a un truc qui ne va pas, vraiment. J’ai réalisé quelques bonnes manches ici et là, et la chute de Pala m’a forcément freinée un peu, mais même avant ça, on galérait. On avait déjà du mal à 4 épreuves de la fin du Supercross et je me bats contre quelque chose. Je ne sais pas ce que c’est, mais je ne me sens pas bien physiquement.

C’est un problème avec moi, pas avec la moto. Les réglages de la moto sont bons, tu t’en aperçois quand tu connais une bonne journée, comme à High Point en première manche par exemple. La moto est au top, il faut que je trouve ce qui cloche et pour l’instant je n’ai pas de réponse. Quand tu ne te sens pas bien, que tu ne te sens pas en forme, il n’y a pas vraiment de réponse à donner.

La semaine, tu roules quand même ? Ou tu te reposes pour essayer de trouver des solutions ?

Je ne roule plus autant qu’avant, j’essaye juste de passer assez de temps sur la moto. Je ne fais plus mes longues manches, ce genre de choses. J’essaye de savoir ce qui ne va pas pour retrouver des bonnes sensations.

C’est un problème avec une certaine partie de ton corps ou plus ton corps en entier qui te pose problème ?

C’est plus le corps qui ne se sent pas au mieux. Je ne sais pas si je suis cramé, mais c’est venu petit à petit, et c’est de pire en pire. Parfois je me sens bien, parfois, vraiment pas. Je pensais que ça allait être comme ça tout le temps, mais ça va et ça vient. Si je n’avais pas roulé aussi bien à High Point, je me serais vraiment inquiété. C’est toujours en moi, je peux le faire, donc je ne pense pas que ça vienne du mental. C’est juste un de ces moments pendant lequel le corps ne se sent pas bien pour une raison inconnue. Tu ne te sens pas prêt à en découdre. Tu essayes de t’entraîner plus, de t’entraîner moins, mais rien ne semble résoudre ton problème.

High Point ça a dû faire du bien. […] Une belle course qui a probablement permis de retrouver un peu la confiance.

Oui. Je n’ai rien changé sur la moto depuis, donc tous les problèmes viennent de mon corps. En seconde manche, je ne me sentais pas dedans. Je ne me sentais pas bien, et ça continue depuis. Mes départs étaient bons et j’ai mené quelques tours, mais même ce jour-là, je ne me sentais pas bien. C’était juste une des manches où j’ai eu le déclic.

Tu as un contrat sur le long terme avec ton équipe, tu peux donc traverser cet été difficile, attendre la fin de saison, et tout régler pour 2020. Tu es là depuis assez longtemps pour savoir que tu peux gagner en SX comme en MX et qu’il suffit que les choses se goupillent bien.

Ce serait le plan idéal. Mais on est toujours en lice pour les dernières épreuves d’outdoor. Le championnat est hors de portée, bien sûr, mais je peux essayer de rendre les choses intéressantes. C’est l’objectif. Gagner des courses d’ici à la fin de la saison, ce serait cool, on verra.

Médias