Chad Reed « Avec un peu de temps, je peux être au niveau »

« J’ai fait plus de tours lors de la conférence de presse du vendredi que ces 6 derniers mois »

Avec l’équipe JGRMX Suzuki toujours en recherche active d’un sponsor principal et en attente de plus de soutien de Suzuki pour tenter de boucler le budget pour 2020, Chad Reed a choisi de créer son propre programme – une nouvelle fois – pour ses courses d’intersaison comme la Monster Cup, le Supercross de Nouvelle-Zélande, de Paris et  d’Australie…

Il y a environ deux semaines, Chad s’est dégoté une Honda et, avec l’aide de sponsors personnels et de quelques pièces de rechange, il s’est pointé à la Monster Cup sans plus de préparation que ça. À Las Vegas, Chad Reed a dû passer par la LCQ pour décrocher son ticket pour la soirée. Il termine 8-12-10 en manches pour la 9ème place de la soirée.

Steve Matthes s’est entretenu avec Chad Reed après coup.

Pas beaucoup de préparation avant la Monster Cup, peut-être pas la soirée que tu espérais.

Honnêtement, je me suis amusé. J’ai fait plus de tours lors de la conférence de presse du vendredi que ces 6 derniers mois. Evidemment, tu sais que ça va être un weekend compliqué. Je crois que je termine 10ème de l’événement. Le potentiel est là. C’est ce que tu veux voir. Sur le papier je suis encore loin mais je sens qu’avec un peu de temps je peux être au niveau. C’est un weekend encourageant, pas de problèmes, tout s’est bien passé.

J’allais te demander si tu avais eu un problème lors de la dernière séance d’essais, je pensais que tu en avais rencontré un ?

Pas que je me souvienne. Le seul problème que j’ai rencontré, c’est que je n’ai pas réussi à signer un bon tour de la journée. J’étais dans un bon tour lorsque Dean Wilson a chuté, malheureusement, et j’ai dû passer par le repêchage. Ça m’a pris trop de temps. Même quand je suis au meilleur de ma forme, il me faut du temps avant de trouver la vitesse. J’y suis allé doucement ce weekend, honnêtement. Il faut savoir ce dont on est capable et grignoter du terrain petit à petit, au feeling. Mon premier et mon second départ étaient vraiment bons. Mon dernier départ était terrible. Je ne sais pas pourquoi. Beaucoup de traction et j’ai fait une roue arrière … Les projections faisaient trop mal.

Donc tu vas rouler sur une Honda en Australie ?

Oui, c’est le plan. On va nettoyer cette moto, la mettre en caisse, et l’envoyer directement en Nouvelle-Zélande.

Pourquoi Honda?

J’ai choisi Honda car ils proposent beaucoup d’options. Beaucoup de gens font des pièces pour Honda. On peut trouver des pièces Honda et Yamaha partout. C’est un tout. Je connais ces machines en ayant travaillé avec les équipes au fil des années. En mettant de bonnes pièces sur ces motos, tu peux faire la différence. Le premier jour avec la moto, c’était un désastre, c’était le plus dur à gérer, on a eu beaucoup de problèmes. Le second jour s’est mieux déroulé, le troisième encore mieux. Ensuite j’étais complètement fatigué car j’avais roulé 3 jours non-stop. On a roulé une dernière fois, puis on est venu à Las Vegas. Ma première impression sur la Monster Cup c’était « Merde, qu’est-ce qu’il se passe ». Ce n’était pas un problème avec la moto, on avait juste monté une mauvaise pièce, donc ça nous a perturbé. Heureusement, on a trouvé des solutions en fin de journée. Le fait que je travaille avec Johnny Oler [anciennement technicien suspensions chez JGR] aide aussi beaucoup.

Il en connaît un rayon en suspensions, et il sait ce que tu aimes aussi.

Je viens de travailler pendant 12 mois avec lui, donc on est en mesure de rapidement trouver des solutions. Honnêtement, je pense qu’il a beaucoup contribué à mon confort sur la moto ce weekend. Tout ce qu’on a fait, c’est ajouter 5cl d’huile dans la fourche, et c’était plié. On n’a pas vraiment touché aux réglages.

cbdMD est maintenant partenaire du Supercross. Tu t’es battu avec eux l’an dernier pour ce sponsor. […] Ça représente un paquet d’argent, pas seulement pour le championnat, mais aussi pour les équipes et les pilotes. C’est une bonne chose.

Je pense que c’est un sponsoring qui doit être un peu plus libre mais toutes les entreprises ne sont pas similaires. Il y a certaines entreprises de CDB qui, à mon avis, ne conviennent pas au supercross.

Certaines font des déclarations assez scandaleuses.

C’est ça. L’an dernier, je ne voulais pas être censuré, mais je pouvais le comprendre. J’ai bien compris que c’était plus gros et j’ai aussi tiré profit du fait qu’ils puissent travailler avec Feld car au final ça m’aide aussi. Pouvoir utiliser le logo, ça m’aide. Je suis fier. Je contribue au Supercross, d’abord Discount Tire et maintenant cbdMD. J’espère que quand je partirai le sponsoring de CBD sera en meilleure posture que quand il est arrivé.

Le fait de rouler à l’envers sur le circuit, qu’en as-tu pensé ?

J’aime l’idée mais en réalité, on nous avait promis qu’ils allaient modifier le circuit, refaire les enchaînements et tout …

Entre les manches ?

Oui. Tout le monde nous disait « Ne vous inquiétez pas, ça ira ». Au final c’était vraiment délicat de rouler en sens inverse. Quand on a pris le circuit à l’envers, on sentait vraiment qu’on allait dans le mauvais sens. J’ai galéré avec ce format toute la journée, peut-être que j’étais un peu plus alerte à ça vu mon manque d’entraînement moto. Mais en général, c’était vraiment bizarre de rouler dans l’autre sens. Lors de la dernière séance d’essais et de la manche, il y avait des trous d’accélérations sur les réceptions, qui devenaient alors nos appels de sauts. C’était un peu tendu.

Evan Ferry a gagné en Supermini. Tu vas continuer à rouler pour l’affronter j’imagine ? C’est ce que Tim [Ferry] m’a dit.

J’ai parlé à Tim et Ellie m’a demandé « Il a quel âge déjà ? », « 15 ans ». Je ne sais pas s’il va monter chez les pros l’an prochain, mais il pourrait très bien passer pro à 16 ans. Je me suis dit qu’il allait falloir que je redescende en catégorie 250 pour pouvoir affronter deux Ferry dans ma carrière ! C’est tellement cool. Bon, il ne roule pas encore énormément en Supercross, mais il est entouré des bonnes personnes, il a accès aux terrains de Supercross, c’est plutôt cool de le voir venir et tout défoncer comme ça.

Via Steve Matthes – Racer X


Médias