Chase Sexton « C’était une galère après Jacksonville »

Deux podiums d’épreuve en 2019.

Le champion de Supercross 250 côte Est – Chase Sexton – espérait mieux pour sa campagne outdoor 2019.

Le protégé de Geico Honda a connu des soucis de santé à mi-saison qui l’empêchent de bien figurer au classement provisoire.

6ème du championnat derrière son coéquipier RJ Hampshire, Chase n’a plus grand-chose à jouer au championnat, mais plus rien à perdre non plus.

Il reste 2 épreuves au pilote originaire de l’Illinois, de retour au top de sa forme physique, pour tenter de venir contrarier les plans d’Adam Cianciarulo et Dylan Ferrandis, à Budds Creek et Ironman.

Une interview réalisée par Jim Kimball pour MotocrossActionMag

Chase, il semble que tu sois de retour à ton niveau normal après tes soucis en Floride.

Oui, c’est clair. C’était une galère après Jacksonville, ce coup de chaud, puis les problèmes sanguins. Il y avait quelques trucs qui n’allaient pas et que je négligeais. Ça prend du temps de tout remettre dans l’ordre mais je pense que j’ai fait du bon boulot pour revenir là où je dois être et retrouver la forme physique. Je savais que ce serait difficile et les deux premières épreuves qui ont suivi mon retour n’étaient pas terribles. J’aurai dû mieux rouler à Millville et aussi à Washougal. Mais je signe un 3-3 à Unadilla et je suis de retour sur le podium. J’ai aussi été capable de rouler dans un bon rythme avec Adam Cianciarulo et Dylan Ferrandis. La seconde manche était plutôt bonne. Maintenant il faut continuer de bosser et tenter d’aller chercher les victoires de journée. Physiquement, je me sens vraiment bien, sur la moto aussi. J’ai hâte d’aller à Budds Creek et dans l’Indiana.

Ce n’était pas seulement un coup de chaud qui t’a mis sur la touche, tu avais d’autres soucis aussi ?

Oui, en gros, toute la saison, j’ai eu des problèmes, je ne roulais pas au mieux. Puis à WW Ranch, j’ai poussé au-delà de mes limites en première manche et j’ai ensuite dû régler les problèmes que j’avais. Il a vraiment fallu que je prenne du recul. WW Ranch, c’était la goutte qui a fait déborder le vase, mon corps n’en pouvait plus. Je suis content que ce soit derrière moi maintenant, je saurais quoi faire à l’avenir et comment prendre soin de mon corps correctement. J’aurais aimé être en mesure de rouler en seconde manche après avoir gagné la première.

Tu étais en Californie la semaine dernière à faire du testing. Il reste deux épreuves, tu travailles toujours pour essayer d’améliorer la moto ?

Oui j’étais en Californie à faire du testing, on a fait la même chose l’an dernier.  On a eu du mal avec les mêmes choses. J’ai l’impression que nos motos manquent de puissance, donc je suis allé en Californie et je leur ai dit « rendez-la plus rapide ». Il faut que j’aille là-bas et que j’aide pour qu’on puisse améliorer notre moto avec l’équipe. Je n’ai jamais gagné de titre outdoor, mais même à la fin de saison, je ne vais pas me dire « Okay, il ne reste que quelques épreuves, on va juste finir la saison comme ça ». Je veux rouler, bien faire, surtout car j’ai eu ce contretemps en milieu de saison.

Qu’est-ce que tu espères accomplir ?

Je sens que je devrais être proche de la troisième position au championnat, mais j’ai loupé deux courses, je veux simplement faire du mieux que je peux. Je n’ai rien à perdre, donc je veux améliorer la moto et être compétitif lors des deux dernières épreuves. On a fait des progrès. On va continuer d’améliorer la moto pendant l’intersaison pour l’année prochaine. J’ai envie d’arriver en Supercross encore plus préparé que je ne l’étais cette année pour tenter de gagner un nouveau championnat.

Quand on regarde les départs en 250, on se rend compte que les Yamaha sont vraiment rapides.

Ils ont trouvé ce qu’il fallait faire, et c’est un peu frustrant car j’ai l’impression que ça leur donne un énorme avantage. On essaye de s’améliorer, de se rapprocher d’eux, pour pouvoir être un peu plus compétitif dès le départ. C’est là que je galère. Je suis revenu de la 20ème position en première manche à Unadilla. Honnêtement, je veux juste partir dans les 10 premiers. Si je peux partir dans les 10, ça me va. Je peux chercher un podium ou une victoire en partant dans les 10. C’est mon objectif, être aux avant-postes dès le début de course.

Un mot sur les nations. Ils ont choisi Justin Cooper, qui a connu une bonne saison, mais je pense que tu aurais pu être un bon choix aussi.

J’aurai adoré y aller. Ils m’en ont parlé un peu. Evidemment Adam était le candidat numéro 1, mais il ne voulait pas y aller. Donc c’était ensuite entre moi et Justin Cooper et ils ont choisi Justin. Je pense que mes problèmes de la mi-saison ont joué. J’ai connu quelques courses difficiles et j’en ai loupé certaines. Alors que j’étais sur ma lancée, un podium à High Point, une victoire à Jacksonville, j’ai eu ce coup de chaud. Si ce n’était pas arrivé, ma saison outdoor aurait été différente. Le Motocross des Nations a toujours été un rêve pour moi et j’aimerais y rouler. J’espère avoir l’opportunité l’an prochain et bien sur que je m’y rendrai.

Pour finir, Adam et Dylan sont en bagarre, mais je suis certain que tu aimerais te joindre à eux et gagner quelques manches.

Bien sûr. Je sais que j’ai eu des problèmes, eux sont toujours devant, ils sont premier et second du championnat pour une bonne raison. Mon objectif, c’est d’être devant avec eux, me battre avec eux et éventuellement les battre. À Unadilla, je suis revenu dans la roue d’Adam. J’ai fait quelques erreurs et il m’a décroché, mais honnêtement je me sentais super bien et à l’aise. C’est la vitesse à laquelle je veux rouler, je pense que ma vitesse est bonne, ma condition physique aussi. Il faut juste que je me retrouve devant avec eux, que je les double, voir que je parte devant eux, et ça ira. J’aime Budds Creek et j’aime Ironman, donc j’ai hâte d’y rouler et de me battre avec ces deux-là.

Médias