Chase Sexton « Je ne veux pas juste me contenter du podium. »

Chase Sexton a commis plusieurs erreurs à Arlington mais il réussit tout de même à monter sur son premier podium de la saison.

Alors qu’il rattrapait le leader, Austin Forkner, en signant le meilleur tour de la finale, Chase cale et offre la seconde position à Jordon Smith (qui commet lui-même une erreur dans les whoops quelques tours plus tard).

De retour en seconde position, il commet une nouvelle erreur qui permet à Justin Cooper de lui prendre la seconde position.

Chase Sexton s’est entretenu avec Jason Weigandt pour le compte de racerX après la course – à retrouver dans sa version originale ici


Tu étais à la poursuite d’Austin Forkner pendant un temps, tout semblait bien se passer.

Je me suis senti super bien lors de la finale. En réalité, j’ai un peu galéré toute la journée, j’essayais de trouver le flow avec le circuit.

Le circuit était difficile. Glissant à certains endroits, tassé et plein d’ornières à d’autres.

On a effectué beaucoup de changements sur la moto durant la journée et ça a fonctionné.

Mon amortisseur était trop mou, on l’a donc rendu plus dur. L’équipe a fait un boulot formidable.

J’avais ce qu’il fallait pour gagner la finale, j’ai juste commis 2 petites erreurs.

Ken Roczen s’est bien foutu de ma gueule à propos de ça. On va se remettre au travail cette semaine pour ne pas reproduire ces erreurs lors des week-ends.

Ken était sur ton dos parce que tu n’as pas gagné. Tu lui as renvoyé l’ascenseur? Car lui non plus n’a pas gagné.

Non, il a super bien roulé. Ce serait vraiment méchant de le chercher avec ça. Ce pas le moment pour ça.

Un dépassement dans le dernier virage n’a rien à voir avec le fait de caler devant un mur …

C’est vrai. Je suis tombé deux fois à cause des murs ce week-end.

Evidemment, c’est un pas dans la bonne direction que d’être sur le podium ce week-end après l’avoir loupé la semaine dernière.

J’ai la vitesse, c’est évident. Encore faut-il pouvoir concrétiser.

Pour les réglages de ta moto, tu te situes où ? Souvent les jeunes pilotes sont en phase d’apprentissage. Tu te fais confiance ? Comment ça se passe ?

J’ai dû apprendre. Ken Roczen a été d’une aide précieuse. Il m’a montré comment régler ma moto.

Pas seulement comment régler la moto, mais aussi comment changer les réglages en fonction de comment la moto réagit au terrain.

J’ai énormément appris, et je fais beaucoup de tests avec l’équipe.

Et ça te plaît ?

Ouai. C’est comme améliorer sa moto, c’est tellement cool.

Si tu galères, ça peut venir de toi, mais tu peux t’améliorer en réglant au mieux ta moto.

Ken a été d’une grande aide comme je l’ai dit. Dan Betley, le team manager, a été génial. Les gars de KYB aussi.

Je pense que je serais de plus en plus à l’aise sur la moto. Je savais en arrivant à Minneapolis que ma moto était un peu souple, mais j’ai appris de mes erreurs.

Quand j’ai fait mes débuts chez les pros à Atlanta, j’ai changé mes réglages à la dernière minute car on m’a dit que mes suspensions étaient trop souples, et j’ai fini par me casser la jambe…

Donc maintenant, je ne veux plus faire la même erreur. On va rouler, et changer ce qui aura besoin d’être changé au fur et à mesure. Je m’améliore.

Il me faut une victoire, je ne veux pas juste me contenter du podium.

Les erreurs commises étaient juste des erreurs? ou c’était parce que tu étais surexcité ?

Je me sentais vraiment, vraiment bien. Je voulais vraiment attaquer pour la victoire. J’avais trouvé mon rythme.

Juste avant que je ne commette mon erreur, je me suis dit, c’est maintenant ou jamais.

Il me restait cinq minutes. Je suis entré le virage et je ne sais pas ce qu’il s’est passé.

J’avais l’embrayage au bout des doigts et j’ai calé. Je ne sais pas trop pourquoi.

J’ai hâte d’être la semaine prochaine. C’est une épreuve Triple Crown

J’espère prendre de bons départs et m’extirper du chaos.

 



Médias