Christian Craig fait appel de la décision de la FIM

L’Américain ira défendre son cas … en Suisse !

Dans les affaires de contrôle antidopage de Broc Tickle, Cade Clason et James Stewart, aucun n’a fait appel de la décision rendue par la FIM. Christian Craig compte cependant défendre sa cause suite à sa suspension survenue … 16 mois après son contrôle de Daytona, en 2018. Lors de ce contrôle, des traces d’Heptaminol avaient été retrouvé dans le système du pilote Geico Honda.

Etant donné que la substance en question figurait sur la liste des substances interdites de niveau inférieur, Christian Craig avait été autorisé à s’aligner en compétition. La version plus officielle qu’on entend surtout, c’est que la FIM, ayant tellement tardé pour notifier le pilote des résultats de son contrôle, aurait voulu la jouer plutôt cool avec le cas de Craig en le laissant rouler avant de finalement devoir se résoudre à le pénaliser, imaginez la tronche de Tickle de voir Craig rouler …

Christian est plus que remonté et a décidé de se rendre en Suisse le 9 décembre pour faire appel de la décision de la FIM.

Christian Craig

« Dans deux semaines, je me rendrais en Suisse pour défendre mon cas devant le tribunal arbitral du sport. C’est dingue de devoir en arriver là mais je ne vais pas me laisser faire sans me battre. La date de mon passage devant le tribunal est le 9 décembre et j’espère obtenir des réponses rapidement après cette dernière. Je ne saurais vous dire à quel point ce sera bon de pouvoir mettre cette histoire derrière moi. Cette situation m’a complètement épuisé a bien des niveaux mais ça m’a aussi donné une nouvelle perspective de vie, honnêtement. Merci à tous pour votre soutien cette année, ça signifie énormément pour moi, plus que je ne saurais exprimer. »


Médias