Christian Craig suspendu par la FIM

Le coup de grâce …

Une suspension de deux ans, c’est ce dont vient d’écoper Christian Craig, le pilote Geico Honda, au réveil ce petit matin.

Le contrôle  antidopage effectué à Daytona en 2018 (soit plus d’un an et 4 mois) avait révélé des traces d’Heptaminol.

Cependant, étant donné que la substance en question figurait sur la liste des substances interdites de niveau inférieur, Craig était autorisé à s’aligner en compétition mais ce dernier était dans l’attente d’une audience et surtout, des conclusions de cette dernière.

On connaît maintenant les aboutissants de ladite audience; une pénalité de deux ans rétroactive prenant effet à partir de la date du contrôle, le 10 Mars 2018.

Vous ne verrez plus Christian Craig rouler jusqu’au 09 Mars 2020 – soit 8 mois – et tous les résultats inscrits par le pilote depuis la date du contrôle seront simplement effacés; ce qui représente pas moins de 8 épreuves de Supercross et 8 épreuves d’outdoor.

Christian Craig

« En me réveillant ce matin, j’avais les résultats de mon audience. Les trois personnes du jury, désignés par la FIM, ont décidé de me suspendre pour une durée de 2 ans depuis la date du test (le 10 Mars 2018). La suspension de deux ans veut dire que je ne peux plus rouler jusqu’au 9 Mars 2020, et que tous les résultats inscrits entre ces deux dates seront effacés. 

La FIM voulait que je fournisse la source de cette trace d’Heptaminol. C’est presque impossible de fournir une preuve d’une source quand ils ont attendu plus de 10 mois pour me notifier – un délai qu’ils ne m’ont pas expliqué; ils m’ont juste offert des excuses. Bien que la FIM affirme qu’ils ne pensent pas que j’ai ingéré intentionnellement la substance, ils prétendent que j’ai fait preuve de négligence car j’aurais dû m’assurer que tout ce qui entrait dans mon système soit examiné par un médecin.

Je vais faire appel de la décision de la FIM à la Cour d’Arbitrage du Sport. »

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Woke up this morning to the results of my CDI hearing. The three person panel of judges, whom are appointed by the FIM, decided on a 2 year suspension from the testing date (March 10th, 2018). The two year suspension would mean I can no longer race until March 9th, 2020 and all results in between will be cleared. The FIM wanted the source of the trace amount of Heptaminol. It’s almost impossible to provide proof of source when they waited 10.5 months before notifying me- a delay they have not explained and have only offered an apology. Although the FIM have stated they don’t believe I intentionally ingested the substance, they argue I was negligent on ensuring everything that went into my body was examined by a medical doctor. I will be appealing FIM’s decision to the Court of Arbitration for Sport.

Une publication partagée par Christian Craig (@christiancraig) le

Médias