Davy Pootjes « J’aurais dû faire ce podium il y a 3 ou 4 ans »

Davy Pootjes prend sa revanche à Mantova.

Nombreux sont ceux qui ont considéré Davy Pootjes comme la prochaine star de la scène mondiale, l’étoile montante voir même parfois, le futur Jeffrey Herlings; malheureusement, Davy n’a connu que blessures et galères depuis sa montée en catégorie MX2.

Le jeune pilote Néerlandais au potentiel indiscutable n’a fait que sombrer dans le classement d’année en année, passant d’équipes comme Redbull KTM à HSF Logistics , puis à LRT KTM et cette année, Diga Procross Husqvarna.

Entre 2015 et aujourd’hui, Davy aura loupé 39 GP, soit près d’une épreuve sur deux, et, après sa blessure à l’épaule en 2017, Davy pensait sérieusement à raccrocher…. Mais il a persévéré.

C’est une délivrance pour Davy Pootjes à Mantova ce dimanche alors que la journée s’achève; Davy est enfin parvenu à recoller les morceaux et a monter sur son premier podium en catégorie MX2, à charge de revanche.

Davy revient sur son podium à Mantova (4-4) avec Lewis Phillips pour MXVice

2 manches solides, je ne suis pas vraiment surpris car ces dernières semaines on voyait que ça venait. Es-tu surpris que ça arrive aussi tôt dans l’année ou t’attendais-tu à ce genre de résultat depuis longtemps ?

Pour être honnête, j’aurais dû faire ce podium il y a 3 ou 4 ans mais il n’est jamais venu. J’ai chuté de nombreuses fois, je me suis blessé, j’ai eu de la malchance. C’était compliqué.

On a vraiment travaillé dur pendant l’hiver et je suis content que ça paye. La semaine dernière, le jeudi, ma copine m’a envoyé des photos du circuit et je lui ai dit que ce serait à mon tour de monter sur le podium, c’est drôle de voir que c’est arrivé.

Je suis super content, j’espère pouvoir continuer de me battre devant par la suite.

J’imagine que quand il s’est mis à pleuvoir tu as été encore plus confiant, on sait que tu es un pilote qui roule bien dans la boue, tu aurais pu facilement gagner ou faire un podium en Indonésie en 2017. C’est ton type de conditions.

C’est sûr, je suis Hollandais, on est bon dans la boue.

Mais pour être honnête cette année en GP, on a été sur le dur, dans le sable, et j’étais présent, proche du top 5 presque chaque week-end. J’ai montré que je pouvais être présent devant sur le dur aussi.

Hier aux qualifications j’ai signé le second meilleur tour de la course. Je me sentais bien sur le circuit. La confiance revient petit à petit après les chutes et les blessures.C’est le plus important.

Les dernières années pour moi n’étaient pas drôles, j’étais toujours blessé, sur mon canapé à ne rien pouvoir faire. Maintenant je m’éclate chaque semaine, on s’entraîne, je prends du bon temps, je suis content.

Evidemment quand un pilote signe son premier podium il est surexcité, mais pour toi, est-ce que c’est comme un soulagement ? Tu l’as dit, tu t’attendais à monter sur ce podium depuis des années.

Ces 3 dernières années, j’ai roulé avec un gros poids sur les épaules.

En 2017 quand j’étais blessé de l’épaule , une grosse blessure, je suis resté assis sur le canapé pendant un mois, je pleurais, je ne parlais à plus personne, je voulais arrêter de rouler.

Maintenant, je crois que je dois être là, il faut que je sois là, j’ai ma place ici. Je travaille dur pour ça, comme les autres.

Pour moi, c’est sur que ça m’enlève un gros poids des épaules de monter sur le podium ici.

On sait que tu peux faire ce type de résultat dans n’importe quelles conditions. Pour y parvenir régulièrement, il va falloir faire quoi ? C’est les départs ? Hier tu signes les meilleurs chronos aux qualifications, mais parce que tu pars 10ème tu ne peux pas forcément te battre devant dès le début […]

C’est sur que les départs sont importants, c’est la clé.

Hier j’étais presque dernier dans le premier virage et je passe 12ème au premier tour.

Je parviens à revenir jusqu’à la 7ème position il me semble.

Les départs sont la clé, aujourd’hui mes départs étaient bons, c’était cool de partir devant, de me battre devant, de doubler des pilotes, je suis content.

C’est quoi la prochaine étape pour toi ? Tu montes sur un podium aujourd’hui. Ensuite, il va falloir mener des tours ?

Il faut toujours s’améliorer, mon but chaque week-end à partir de maintenant sera de monter sur le podium.

C’était le but depuis le début de l’année, c’est pour monter sur les podiums que je travaille dur.

Ensuite, la prochaine étape sera d’essayer de mener des tours et tenter de gagner. Je ferais de mon mieux pour ça.

Bonus: GoPro – Davy Pootjes 125cc Valkenswaard 2014

Médias