Des nouvelles d’Hunter Lawrence

Le pilote Geico n’est toujours pas opérationnel et retarde ses débuts en Supercross US.

Hunter Lawrence sait se faire attendre. Cet été, et alors qu’il revenait tout juste en compétition après une blessure au niveau de la clavicule, Hunter Lawrence s’était de nouveau blessé à l’entraînement, sans même chuter. Touché au genou, le pilote Geico Honda se voyait contraint de jeter l’éponge pour la fin de saison.

Revenu 3 mois après son opération des ligaments croisés, Hunter n’a roulé que 3 semaines en Supercross avant de se blesser à nouveau. Touché à l’épaule, Hunter s’était fixé comme objectif d’être prêt pour l’ouverture du Supercross sur la côte Est; raté. À ce stade de la saison, son petit frère, Jett Lawrence, compte déjà deux fois plus d’expérience en Supercross.

Hunter Lawrence

 » […] Je vais très bien. Vu la blessure que j’ai contracté, je vais même très bien. C’est juste dommage qu’on ne soit pas prêt à revenir dans le temps imparti. C’est l’histoire de chaque blessure en Motocross si je puis dire. Je me suis déchiré la coiffe des rotateurs, l’articulation huméro-scapulaire et je me suis abîmé l’os de l’humérus, mais ça, c’est le moins pire. Au bout de 3 ou 5 semaines, c’est réparé, mais évidemment les ligaments, ça prend environ 3 mois.[…]

Pour l’ instant, ça fait 1 mois et 2 semaines que je me suis fait opérer, et je fais du vélo depuis 3 semaines. Je me sens vraiment bien, à l’épreuve des balles. On a été faire un contrôle vendredi et le médecin est vraiment content de l’évolution. […]

On va continuer à travailler jusqu’à être de retour à 100% et ensuite, je serais de retour sur la moto. Si on continue à faire des progrès de cette façon, je serais de retour sur la moto 1 mois et 4 semaines après l’opération, soit 2 semaines plus tôt que ce que mon docteur et mon kiné n’ont jamais vu auparavant avec ce type de blessure.[…]

Ce n’était pas une grosse chute honnêtement. Je suis tombé 4 fois la saison dernière, et à chaque fois que je suis tombé, je me suis blessé, sauf lors de ma chute à Pala, en seconde manche. […]

@davetrumporephoto

J’aimerais vraiment pouvoir rouler en Supercross cette année, j’aimerais vraiment revenir à 100%, simplement car je ne veux pas perdre de la valeur sur le marché juste pour quelques tombés de grille. Je sais de quoi je suis capable, le team aussi. Je pense pouvoir dire que je vais être un des pilotes qui va se battre devant pour les victoires. C’est pour ça qu’on travaille. Surtout après avoir vu le succès rencontré par mon frère – pas le succès, mais le potentiel – voir ça, ça rassure, ça renforce notre confiance, nos objectifs, ce pour quoi l’on travaille. […]

Je vais attendre d’être de retour à 100% et on verra où on en est dans la saison. S’il reste 5 épreuves, alors on roulera. Mais si on est à 100% seulement 2 ou 3 épreuves avant a fin de la saison de Supercross, et qu’il ne reste plus que 4 semaines avant Hangtown, alors peut être qu’on se concentrera sur l’outdoor, il faut peser le pour et le contre. […]

Entre mon retour de ma rupture des ligaments et ma blessure à l’épaule, j’ai roulé 3 semaines en Supercross. Johnny O’Mara, notre entraîneur, s’est rendu compte que Jett a passé plus de temps à rouler en Supercross cette intersaison que moi en 2 saisons (2 mois l’an dernier, et 3 semaines cette année). Jett a roulé près de 4 mois en Supercross, il a deux mois d’avance sur moi. […] »

Source: extraits tirés de l’article Between the motos | Hunter Lawrence | Racer X


Médias