Dylan Ferrandis « Devenir champion ce soir, c’est incroyable »

3ème victoire de l’année, et le titre de champion de Supercross 250 côte Ouest pour Dylan Ferrandis.

@Michael Antonovich

Dylan Ferrandis a remporté son premier titre professionnel aux États-Unis ce samedi soir à Las Vegas, dans les toutes dernières minutes d’une finale exaltante.

Son grand rival et leader du championnat avant la dernière épreuve -Adam Cianciarulo- s’est mis au tas à moins de 5 minutes de la fin de la finale, parlez donc d’un retournement de situation.

Après sa victoire, le Français arrivait difficilement à croire qu’il avait accompli son rêve de gosse, grosse revanche après les blessures de la saison dernière et l’adaptation difficile à la vie à l’Américaine !

@Michael Antonovich

Dylan Ferrandis

Ce n’est pas facile de battre les Américains chez eux. Je suis fier car c’est très dur pour un non américain de rouler ici, ce n’est pas facile tous les jours.

Hier, on a laissé un commentaire désobligeant sur mon Instagram – une personne importante dans l’industrie – qui disait « Allez Adam ! » sur une de mes photos, c’était stupide.

Les Américains peuvent être durs. J’essaye d’être un bon pilote, clean, de ne pas être agressif dans mes dépassements et j’espère que les gens respectent ça.

Je suis fier de mettre mon nom Français sur la liste des champions aux USA, c’est un accomplissement énorme pour moi.

Pour la course, j’ai demandé à mon mécanicien de me dire où était Adam Cianciarulo. Je me fichais de mes temps chronos, j’étais concentré sur la position d’Adam.

S’il avait été juste derrière moi, j’aurais essayé de me battre avec lui pour lui montrer que j’étais le meilleur. On m’a panneauté qu’Adam était 4ème, puis 3ème, puis le tour suivant, qu’il était 10ème, j’étais là «Waow, donc c’est vraiment en train d’arriver » c’était la folie.

Adam a été très fort toute la saison, moi j’ai connu des hauts et des bas, difficile d’imagine qu’il pouvait commettre ce type d’erreur ici, mais il l’a fait. J’étais surpris honnêtement, mais c’est la course.

J’ai pris le meilleur départ de toute ma saison ce soir et j’ai fait le boulot au moment le plus important, gagner ce titre à Vegas, c’est incroyable. Je n’arrive pas à y croire.

J’ai toujours rêvé de rouler ici depuis que je suis gamin et, devenir champion ce soir, c’est incroyable.

Je suis un peu triste de ne pas avoir pu faire de burn car j’ai cassé mon moteur après la ligne d’arrivée – rires – , j’ai ouvert les gaz en grand, rupteur, et j’ai fermé les yeux, ça avait l’air d’un rêve.


Médias