Epstein Barr pour Thomas Covington

Début de réponse pour Thomas Covington …

On attendait beaucoup de voir ce que pouvait faire Thomas Covington aux USA suite à son départ de la scène MXGP. Après des débuts en Supercross très compliqués – sans surprise – Thomas et son équipe avaient décidé de faire l’impasse sur la première partie de la saison pour se concentrer sur l’outdoor, choix judicieux, Thomas peinait même à se qualifier aux finales.

En Europe, Thomas est un vainqueur de GP et un prétendant régulier aux podiums. Il termine deux années consécutives dans le top 5 du championnat du monde MX2. Pourtant, depuis son arrivée aux US, Thomas n’a été que l’ombre de lui même.

L’étonnement de voir Covington hors des points en outdoor en ce début de saison a vite laissé place à la déception. Thomas est à la masse, loin derrière, parfois 10 secondes moins vite sur un tour que les tops pilotes de la catégorie ….

Ce matin, le voile se lève un peu sur le mystère Covington. Ce dernier sort de son silence et prend la parole sur son compte Instagram pour nous informer que des tests médicaux ont révélé qu’il était atteint du virus d’Epstein Barr, plus communément appelé mononucléose.

Thomas Covington

Désolé d’avoir gardé le silence sur ce qu’il se passait ces dernières semaines. Après avoir vu un médecin et avoir passé des tests, j’ai été diagnostiqué porteur du virus d’Epstein-Barr. Je suis vraiment fatigué et je manque de force depuis un mois maintenant et j’ai vraiment touché le fond le weekend dernier au Colorado. C’est là que j’ai su que quelque chose n’allait pas. Je fais tout ce que je peux pour redevenir moi-même aussi vite que possible. Merci pour le soutien continu et merci à l’équipe Rockstar Energy Husqvarna qui m’aide à traverser cette épreuve.

C’est donc un début de réponse quant aux performances bien médiocres de Thomas Covington en ce début de saison sur le championnat outdoor.

Si personne n’attendait de miracles de Thomas en Supercross – puisqu’il n’avait jamais mis les pieds sur un terrain de SX avant son arrivée aux USA – on pouvait facilement espérer voir Thomas rouler dans le top 10 en outdoor.

Soulagement pour Thomas ? Très certainement. Après avoir été un prétendant aux victoires en GP, se retrouver en dehors des points lors des manches aux US doit être une situation extrêmement difficile à vivre sur le plan psychologique, surtout quand les critiques vont bon train, et qu’aucune raison n’explique ces résultats.

Pour ce qui est d’Epstein Barr, virus qui pompe toute l’énergie du porteur, la guérison peut prendre un certain temps… Affaire à suivre.

Médias