James Stewart et la fin de l’ère 125cc

« Ce n’est pas juste – c’est même carrément de la triche ! »

Comment oublier l’année 2004 et la domination sans précédent de James Stewart et Ricky Carmichael dans leur catégorie respective lors du championnat de Motocross US ?

En 2004, Ricky Carmichael met une nouvelle fois tout le monde d’accord en remportant toutes les manches de la saison et signe par la même occasion sa seconde saison parfaite en Motocross (après celle de 2002). Avec 600 points au compteur, Ricky remporte – avec facilité … – le championnat avec 124 points d’avance sur Chad Reed en fin de saison.

De son côté, James Stewart gagne le championnat 125cc en remportant 23 des 24 manches de la saison, une chute dans le premier virage de Redbud lui coûtait alors sa première saison parfaite (James était alors contraint à l’abandon). JS#7 remportait le championnat avec 179 points d’avance sur Broc Hepler et 207 points d’avance sur Mike Brown, en troisième position.

James Stewart (259) et Stephane Roncada (21) en bataille pour le leadership à Unadilla en 2004 – @Larry Lawrence

Vu la domination des deux protagonistes cités cette année-là, les titres étaient déjà pliés deux épreuves avant la fin du championnat. Pourtant, James avait un objectif en tête à l’approche de Steel City…

En 3 saisons de motocross en 125cc, James Stewart avait remporté toutes les épreuves auxquelles il avait participé – sauf 3 – égalant ainsi le nombre de victoires record dans la catégorie, inscrit par Ricky Carmichael avant lui: 26 victoires.

À Steel City, nouveau doublé et nouvelle victoire pour James Stewart au guidon de sa 125cc face aux 250 4 temps qui se font alors de plus en plus présents en piste.

Ce jour-là, James est le seul pilote en 125cc dans le top 10 de l’épreuve, tous les autres pilotes ont déjà effectué la transition vers le 4 temps. Pourtant, on ne comptabilisait que 3 victoires de 250 4 temps dans la catégorie à ce stade: Larry Ward en 2001, Chad Reed en 2002 et Mike Brown en 2004.

Résultat de recherche d'images pour "james stewart 2004 motocross"

James Stewart – Steel City – 2004

En s’imposant à Steel City en 2004, James Stewart a détrôné Ricky Carmichael en devenant le nouveau détenteur du record de victoires en motocross, catégorie 125cc.

Avec sa nonchalance légendaire, James avait simplement lancé: »Le plus dur pour moi cette semaine, c’était de quitter la Floride [à cause de l’ouragan Frances, qui frappait alors la Floride]. Au début, je me suis dit que j’allais rester à la maison et battre le record la semaine suivante à Glen Helen. J’ai fait tout ce qu’il était possible de faire en 125, j’ai gagné 17 des 19 dernières épreuves. » [@CycleNews]

Steel City marque aussi un tournant dans la carrière de James Stewart puisque l’épreuve marque sa dernière apparition au guidon d’une 125. Une semaine après Steel City –  et après avoir cédé à la pression de Kawasaki – James acceptait d’enfourcher pour la toute première fois une 250 4 temps.

Le titre 125 en poche et le record battu, James s’était finalement résigné, non sans mal, à participer à Glen Helen au guidon de la nouvelle deux et demie …

Image associée

Fini le 125cc…

Sa première réaction lors des premiers tours sur la 250 ? « Ce n’est pas juste – c’est même carrément de la triche ! »  [@Bruce Stjernstrom]

De la triche ? C’est ce qu’on pourrait croire sachant que James collait 37 secondes d’avance sur son poursuivant direct en première manche à Glen Helen, puis 1:07 minutes d’avance en seconde manche lors de sa première sortie sur la 250 …

Si James Stewart est rentré dans l’histoire à de nombreuses reprises et pour diverses raisons, il est aussi connu pour être le dernier pilote a avoir remporté une épreuve AMA au guidon d’une 125cc, il y a déjà 15 ans de ça … Il détient toujours le record de victoires en catégorie 125/250 en Motocross avec 28 succès.

CycleCnews

Médias