Jett Lawrence « Je manque encore de force »

Jett sans Hunter à Ironman.

À peine revenu en compétition, Hunter Lawrence s’est de nouveau blessé à l’entraînement (au genou cette fois-ci). De ce fait, c’est une nouvelle fois le petit frère de la famille Lawrence qui avait pour tâche de faire briller les couleurs de l’Australie du côté d’Ironman ce weekend à l’occasion de la toute dernière épreuve du championnat US.

13ème à Unadilla et à Ironman, 26ème à Budds Creek, Jett fait ses premiers pas au niveau professionnel avant d’entamer sa préparation pour 2020. Un jeune aux dents longues et à l’expérience encore limité, ouvrez l’œil en 2020.

Jett, comment ça s’est passé à Ironman ? Tu es revenu de loin dans les deux manches.

En première manche au départ, j’ai essayé d’utiliser la terre plus sèche sur le côté droit, deux mecs se sont percuté à l’intérieur et m’ont poussé hors de la piste, j’ai embarqué les banderoles avec moi et je me suis retrouvé dans l’aire des mécaniciens. J’en ai profité pour vérifier que tout le monde allait bien [rires].

En première manche, j’ai vraiment bien roulé. Je suis revenu de la 37ème à la 12ème position, ce qui était vraiment bon. J’ai doublé pas mal de mecs dans les premiers tours.

En seconde manche, je réalise un très bon départ, mais j’ai de nouveau percuté un pilote, j’ai perdu l’équilibre et j’ai laissé Alex Martin passer, j’étais un peu déçu. Ensuite je n’ai pas réussi à rouler aussi agressivement qu’en première manche, donc la seconde manche n’était pas aussi bonne que la première. Je ne sais même pas te dire en quelle position je termine la journée pour être franc.

Je crois que tu finis 12 ou 13ème.

Ah ouais ? Bon, ce n’est pas si mal. C’est une bonne expérience, je suis content de pouvoir faire ça, d’apprendre. Je ne pensais pas du tout que je roulerais ici déjà cette année. Evidemment j’aurais espéré faire mieux. Je sais qu’il faut que je travaille sur mes chronos car ils sont terribles lors des qualifications.

Je suis un mec de manches, pas un mec de chronos, donc il faut que je m’améliore là-dessus. Je manque encore de force pour rouler sur cette moto sur ces circuits. Je vais rentrer, m’entraîner, me construire musculairement pour la saison de Supercross, je vais faire la Monster Cup en amateur car je n’ai jamais roulé en Supercross. Je vais faire ça pour prendre de l’expérience, puis les mini OS, puis après ça j’espère pouvoir passer sur la moto usine et faire du Supercross et j’ai pour but de m’aligner sur la côte Est en Supercross la saison prochaine mais si je ne suis pas prêt j’attendrais une année supplémentaire et je ne ferais que l’outdoor avant d’attaquer en Supercross en 2021.

Quel a été ton circuit préféré jusqu’à présent ?

Celui-ci est vraiment cool avec quelques énormes sauts. J’ai aimé Unadilla, il était plutôt sympa avec toutes les ornières, très technique. Pour être honnête venant de chez les amateurs, j’aime tous les circuits. Ils sont bien mieux que les circuits amateurs. Je dirais ce circuit !

La semaine dernière, tu es sorti de la piste comme ça, sans raison.

Un petit problème de communication avec mon mécanicien [rires]. Il était dans la pitlane à me panneauter, il m’applaudissait, m’encourageait, et je ne sais pas pourquoi, mais j’ai cru qu’il me disait de m’arrêter parce qu’il ne fallait pas que je marque de points.

Nous, on ne doit pas marquer plus de tant de points, sinon, on est obligé de passer chez les pros. Du coup, je ne voulais vraiment pas marquer plus de points que prévu car je veux vraiment rouler en amateur à la Monster Cup pour l’expérience. C’était juste un manque de communication, quand je me suis arrêté, il est venu me voir « qu’est-ce que tu fais, pourquoi tu t’arrêtes ? » « Mais tu m’as dit de m’arrêter ! » « Mais non idiot, je te disais GO ! » [rires].

À Unadilla, mon mécano écrivait mes temps chronos sur mon pitboard sans les points entre les minutes et les secondes. Lors d’un tour, j’ai vu écrit 2 23, et moi j’ai compris double-double triple et en fin de manche je suis allé le voir « Bordel il est où le double-double triple ? » avant qu’il ne m’explique que c’était mes temps chronos. Je crois qu’il faut qu’on discute un peu [rires]

Médias