Justin Brayton « je peux monter sur le podium, j’en suis certain »

« Je pense que je peux prétendre rouler pour le podium chaque weekend »

Le vainqueur du Supercross de Daytona en 2018 reste réaliste quant à ses chances de victoire cette saison mais vise encore le podium. Justin Brayton arpente les compétitions AMA depuis plus de 15 ans et, à l’âge de 34 ans, il a signé chez Honda HRC pour devenir coéquipier de Ken Roczen cette saison.

Régulier en ce début de saison, Justin compte 5 top 10 sur les 6 premières épreuves disputées et ne compte que 2 points de retard sur Malcolm Stewart et Blake Baggett qui le devancent au classement.

Brayton occupe la 9ème place provisoire du championnat SX US 450 après sa 7ème place à San Diego.

Justin Brayton

« J’ai pris un bon départ en manche qualificative, j’ai signé de bons chronos, mais j’ai loupé le départ en finale et j’ai pris le premier virage trop large, on m’a poussé et j’ai percuté Martin Davalos.

En dehors de ça, j’ai plutôt bien roulé, j’ai dû passer quelques bons pilotes et ce n’est pas simple de se frayer un chemin vu l’homogénéité des pilotes. Je suis revenu jusqu’en 7ème position, j’ai rattrapé Roczen mais je n’ai pas pu le déborder.

Jason Anderson m’a sorti de la piste en me doublant dans une portion où personne ne doublait, il m’a foncé dessus et m’a sorti de la piste et dans le virage suivant, alors que je revenais, on s’est percuté de nouveau alors que j’étais à l’intérieur et qu’il tentait de recouper. Tu ne peux pas rester derrière les pilotes, j’avais 5 ou 6 pilotes dans ma ligne de mire en début de course et je savais qu’il fallait que j’attaque. Un mec qui me double, c’est un mec que je vais devoir tenter de doubler plus tard et qui va me faire manger des projections, j’essayais d’aller de l’avant.

La condition physique n’est pas un problème, et je ne suis pas du genre à me trouver des excuses, mais il faut que les gens réalisent que tout le mois de novembre, je n’ai pas pu rouler du tout à l’entraînement, seulement lors des épreuves, car j’avais 4 côtes fracturées et un poumon perforé. Je n’ai pas pu rouler pendant 4 semaines, j’ai ensuite été roulé à Melbourne, j’ai gagné, j’ai fait un photoshoot, j’ai pris l’avion pour Genève. Pendant 6 semaines avant la saison de Supercross, je ne me suis pas entraîné pendant la semaine et j’en ai payé les frais à Anaheim.

C’était difficile de retrouver l’intensité lors des premières semaines mais ma condition physique est bonne, j’en parlais d’ailleurs avec ma femme après la course de ce weekend. Si je pars devant avec les autres et si j’attaque dans les 10 premiers tours, je peux monter sur le podium, j’en suis certain. Blake Baggett est monté sur le podium ce soir, on s’est bien battu lors de la heat, on avait la même vitesse, je pense que je peux prétendre rouler pour le podium chaque weekend mais pour l’heure, je suis content de comment se déroule ma saison même malgré la semaine dernière, je n’y pouvais rien.

Je suis présent chaque weekend et je pense que je vais continuer de m’améliorer surtout une fois qu’on commencera à rouler à l’est. »

Interview: Steve Matthes – San Diego


Médias