Malcolm Stewart « Ça m’enlève un poids des épaules »

Des nouvelles de Malcolm Stewart

Peu de nouvelles de Malcolm Stewart depuis le 25 mai dernier, si ce n’est la signature de Mookie pour une année supplémentaire sous l’auvent Smartop / Motoconcepts / Bullfrog SPAS Honda.

Surprenant lors de l’ouverture de la saison à Anaheim 1, Malcolm s’était ensuite fracturé le fémur dans les whoops de Glendale.

C’est avec un contrat en poche et le feu vert des médecins que Malcolm va très prochainement reprendre sa préparation avec comme objectif, revenir en pleine forme pour le Supercross en 2020.

Une traduction de RacerX – Lire l’article original 

Ça faisait longtemps qu’on ne t’avait pas vu sur les circuits. On a hâte de te voir rouler de nouveau. C’est prévu pour quand ?

Je viens juste d’avoir le feu vert, je devrais pouvoir recommencer à rouler la semaine prochaine. J’ai hâte de rouler depuis le jour ou je me suis blessé.

Félicitation pour ton nouveau contrat. Ils sont venu te voir ? Tu es allé leur parler pour 2020 ? Qu’est-ce qui te donne envie de rester avec eux ?

J’aime être dans cette équipe. Tout le monde est vraiment sympa avec moi, j’ai été traité comme n’importe quel autre pilote du team. C’est comme ça, j’ai apprécié de travailler avec eux. Vince Friese était mon coéquipier d’entraînement. Bon, je me suis blessé. Je pense qu’ils sont fiers de tout le travail et de mon investissement durant l’intersaison, ma façon de m’entraîner, de comment je roulais.

Arrive Anaheim 1 et j’ai fait un résultat correct. Ensuite je me suis blessé, je pense qu’ils voulaient me donner une nouvelle chance. On a discuté un peu, puis ils m’ont proposé un contrat. J’étais en train de signer des autographes à Las Vegas, et d’un coup, Bam, ils ont posé un contrat devant moi. J’étais là, Okay, c’est parti. […]

Je suis super content. Ça m’enlève un poids des épaules de savoir que je ne me retrouve pas dans la situation où je vais devoir galérer pour trouver un guidon de dernière minute. Je sais que j’ai une moto, une équipe, j’ai juste à me concentrer sur la prochaine saison.

Résultat de recherche d'images pour "malcolm stewart 2019"

Comment va la jambe ? de retour à 100% ? T’es prêt à y retourner ? As-tu perdu beaucoup de muscles ? As-tu des effets secondaires ? est-ce que tout est bien guéri ?

Au début, c’était dur de récupérer les mouvements de ma jambe. Mon entraîneur Gareth Swanemoel et Doc G et les autres, ils ont fait tout ce qu’ils ont pu pour m’aider.

C’est étrange car je bossais tellement dur pour me remettre que je ne voyais pas les résultats avant le dimanche. Je travaillais 6 jours par semaine et le dimanche, je voyais les résultats.

Pendant longtemps, je n’arrivais pas a plier la jambe. Je n’arrivais même pas à pédaler sur mon vélo d’appartement pendant un temps. La première fois que j’ai réussi à faire un tour de pédalier, c’était par accident, je voulais descendre du vélo et bam, j’ai fait un tour…

Je suis de nouveau à 100% au niveau de la jambe. Je n’ai toujours pas roulé sur la moto cependant. La force, ça reviendra quand je recommencerais à rouler. La bonne nouvelle, c’est que le team ne roule pas en outdoor, j’ai tout le temps pour me préparer.

Est-ce que tu arrives à croire que Cooper Webb soit champion de Supercross 450, sérieusement ?

Cooper a toujours été un très bon pilote, depuis qu’il est gamin. Peu importe ce qu’il a fait entre l’an dernier et aujourd’hui, mais ça a marché. Beaucoup de gens ne s’attendaient pas à ce que Jason Anderson gagne l’an dernier non plus. Beaucoup de gens misent sur Eli Tomac pour tout gagner. Tu ne sais jamais. C’est ce que je trouve de cool à propos de notre sport, tu ne peux jamais vraiment miser sur un vainqueur. […]

Cette saison de Supercross a été intéressante pour les fans. Tu ne pouvais jamais savoir qui allait gagner. Je trouve ça cool.

Tu regardais les épreuves ? Ou tu ne voulais pas en entendre parler ?

Le samedi, c’était la pire journée pour moi, si c’est ce que tu demandes. Évidemment, j’ai regardé. J’avais mes coéquipiers sur la piste, alors pourquoi ne pas regarder . […]

En ce qui concerne le titre 250, c’est sur que j’étais un peu dégoûté. Adam et moi, on est très proche. J’ai pu voir la tronche des spectateurs à Vegas, ils étaient déprimés. C’est la course. Tu ne peux pas t’endormir à Las Vegas

Image associée

Si tu étais Adam, ce serait quelque chose qui te motive pour gagner en outdoor ? Tu penses que ça se passe comment pour lui ?

Si tu me demandes si Adam a dormi le samedi soir, non, il n’a pas dormi.

Perdre une course, ça fait mal, perdre un championnat, encore plus. Ça n’a pas l’air d’avoir affecté Joey Savatgy plus que ça, il est revenu cette année et il a connu une belle saison. Il y a 2 ans, il perdait le titre dans un virage, à moins de 50 mètres de l’arrivée.

Adam sait que c’est un bon pilote de Supercross et de Motocross. Je pense qu’il se concentre simplement sur l’outdoor. C’est sûr que ça craint de perdre un titre de cette façon-là.

Tu as fait quoi après Las Vegas ? Tu es sorti ? Tu es allé où ?

J’ai joué au Blackjack et j’ai perdu. Vegas ne me laisse jamais gagner, jamais. La seule chose que j’ai jamais gagnée à Vegas, c’est un championnat, c’est tout ! Le casino ne me laisse jamais gagner. Je crois que les dealers ne m’aiment pas. Ils savent quand j’arrive à une table qu’ils vont me prendre mon argent. Une fois que j’ai perdu 500$, je quitte la table en étant triste.

Est-ce qu’il va falloir que tu te fasses enlever la broche du fémur ?

J’en ai parlé avec les médecins, et tu peux avoir le choix de l’enlever ou non. Beaucoup de gens l’enlèvent, d’autres la garde. Je suis mitigé. Je n’ai pas envie de repasser sur le billard, la même opération.

Je ne sais pas. J’imagine que je m’en inquiéterais le moment venu, j’espère ne pas avoir à en arriver là.

Résultat de recherche d'images pour "malcolm stewart 2019"

Est-ce que ta blessure t’a empêchée de pêcher ?

J’ai passé le plus clair de mon temps en Californie. J’ai bien compris que pêcher, ce n’était pas ce qui allait me rapporter de l’argent. Ma priorité, c’est de récupérer le plus vite possible. Il faut savoir définir des priorités. Je suis allé pêcher une fois un dimanche, mais c’est tout.

As-tu déjà prévu tes courses d’intersaison ? C’est trop tôt pour parler de Bercy, Genève ?

J’irais à Montréal et bien sûr à la Monster Energy Cup. J’irais à Paris, ou en Espagne, ou à Genève. Tout le monde m’adore là-bas. J’adore l’organisation. Ce serait cool pour moi de pouvoir y retourner.

Quand tu vas en Europe, les gens t’adorent. Je ne sais pas s’ils pensent que t’es James, mais ils t’adorent. Tu prends la pose avec eux, tu parles avec eux, tu n’as pas peur de rencontrer des gens. C’est une bonne attitude. Tu t’es créé une base de fan en Europe.

J’aime les gens. J’aime m’amuser. C’est le but, s’amuser. Tu y vas pour te faire des souvenirs.

Plus tard, je ne veux pas me dire « J’aurais aimé faire ça, et ça, et ça ». Je fais tout ce que je peux, et je m’éclate au passage. Je suis super content d’avoir eu le feu vert et de pouvoir de nouveau rouler à moto.

J’étais à la salle de sports à parler avec les gars et je trouvais que ça faisait vraiment longtemps que je n’avais pas roulé. Dans ma tête, j’avais l’impression que ça faisait 5 ans !

Médias