Marvin Musquin « J’ai perdu le rythme et ça ne devrait pas arriver »

Une troisième place pour Marvin Musquin à Washougal.

Ce n’est pas sur la troisième marche du podium que Marvin Musquin espérait terminer sa journée de samedi à Washougal. Le Français n’est pas parvenu à prendre l’ascendant sur son coéquipier – Cooper Webb – en première manche et doit se contenter de la 5ème position.

Après avoir mené plus de la moitié de la seconde manche, Marvin ne pourra contenir le retour de son plus gros rival au championnat, Eli Tomac, pour la gagne. Le pilote Monster Energy Kawasaki compte désormais 50 points d’avance sur le pilote RedBull KTM à 3 épreuves de la fin du championnat.

Lors de cette interview réalisée par Dan Lamb, il est question de la course de Washougal, de la saison d’outdoor 2019 et d’un sujet redondant: Le motocross des nations.

Marvin, pas la journée parfaite, mais tu inscris un nouveau podium sur ton CV avec une troisième place. Tu apprécies cette piste ?

Peu importe si tu aimes ou n’aimes pas, si tu ne gagnes pas, ce n’est pas bon ! (rires).

Quand tu gagnes, tu aimes toujours le circuit, tu vois où je veux en venir. C’est un circuit compliqué. Le sol est dur. On a roulé hier lors de la conférence de presse et la terre était béton. Il y avait beaucoup de kickers. Mais bon, on était au courant avant de venir.

J’ai eu un meilleur ressenti sur la moto en seconde manche. Je suis content d’avoir mieux roulé en seconde manche car en première manche, ce n’était pas vraiment ça. Mes temps chronos étaient bons, mais je n’ai pas pu attaquer car je n’arrivais pas à trouver l’ouverture sur Cooper Webb.

J’ai remarqué que tu avais du mal à doubler Cooper et tu semblais frustré.

Oui, parce que j’ai ensuite perdu le rythme et ça ne devrait pas arriver. C’est désolant. Mais bon, je me suis rattrapé en seconde manche, ça faisait du bien. J’ai pu sauver le podium.

Tu es un pilote technique qui excelle dans la gestion de la poignée de gaz. C’est le type d’endroit où c’est bien utile. Est-ce que tu sens que tu utilises beaucoup ta technique sur ce type de circuit ?

 Bien sûr, si tu essayes de sur-rouler, ça devient difficile. C’est exigeant au niveau de la moto et du physique. Il faut trouver le bon équilibre entre la fluidité et l’agressivité.

Tu étais dans de belles bagarres aujourd’hui et je sais que les projections sont douloureuses ici, c’était comment pour toi aujourd’hui de ce côté-là ?

C’était pire l’an dernier car c’était un peu plus sec. La terre était – pour certaines raisons – plus compacte. Ou peut-être que je n’ai juste pas ressenti autant les projections ce weekend et puis évidemment en seconde manche j’ai mené les opérations pendant pas mal de temps.

9 épreuves de disputées, tu as remporté quelques manches, tu as été très bon sur certaines épreuves, tu as aussi connu des weekends moins bons. Je suis curieux, comment analyses-tu ta saison 2019 jusqu’à présent ?

La saison n’a pas très bien commencé et puis on a fait quelques changements sur la moto, pour pouvoir gagner en Floride et à Southwick, c’était super. Ça faisait du bien.

J’ai gagné une autre manche à Redbud. Je me sentais bien, mais malheureusement lors de la dernière épreuve à Millville mes départs étaient horribles. Je termine 3ème de la première manche, mais en seconde manche, j’ai percuté un autre pilote et j’ai chuté. Je suis remonté de la dernière à la septième position pour terminer 4ème de la journée mais vous les médias vous ne parlez pas de moi quand je fais ça (rires). Vous ne voyez pas toujours ce qu’il se passe.

Il y a eu des hauts et des bas. C’est une bonne chose d’être de retour sur le podium ce weekend, mais évidemment, on veut plus que ça. C’est une longue saison. Je veux être plus régulier mais ce n’est pas simple.

Tu as gagné sur les deux circuits de sable ici à WW Ranch et Southwick. Cette année, le MXDN se déroule dans le sable d’Assen. Est-ce qu’il y a des chances qu’on te voit dans l’équipe de France à Assen ?

Non !

La fédération et toi êtes toujours en conflit après ce qui est arrivé l’an dernier ?

Ils n’ont pas voulu de moi à Redbud, donc je ne vois pas pourquoi ils voudraient de moi à Assen.

Je sais qu’il y a peu de chances, mais s’ils t’appellent et te demandent, tu accepterais ?

Non. Tu sais, on a une longue saison alors aller à Assen, un circuit difficile, en sable, sur lequel je n’ai jamais roulé; il faudrait que j’aille là-bas et que je m’entraîne pendant quelques semaines et tout. Ce serait un gros changement.

Avec la double nationalité, tu peux toujours rouler pour le team USA ! On adorerait t’avoir avec nous. (rires).

Non, je ne pense pas que ce serait une bonne chose, et pour personne (rires)

RXR Protect

Médias