Maxime Renaux « Je ne savais pas en quelle position j’étais »

Meilleur résultat de grand prix en MX2 pour Maxime Renaux à Valkenswaard.

Autant vous dire qu’il faut replonger dans les archives du mondial pour retrouver la dernière fois que deux pilotes Français ont occupé les deux plus hautes marches du podium d’un grand prix MX2.

En terminant troisième des deux manches, Maxime Renaux s’adjuge la seconde place du général à Valkenswaard et signe son meilleur résultat en mondial par la même occasion; un podium que le Français est allé chercher dans la seconde manche malgré une grosse chute, et après une magnifique remontée vers la tête de course.

Maxime avait goûté à son premier podium l’an dernier, à Imola, en terminant troisième derrière Jorge Prado et Thomas Kjer Olsen. Ce weekend, le pilote SM Action Migliori Yamaha gravit une marche supplémentaire sur le podium. À quand la plus haute marche ?

Maxime Renaux

« J’ai pris un plutôt bon départ en première manche, j’ai rencontré des problèmes de lunettes à la mi-course et j’ai dû laisser partir les deux premiers. Quand j’ai eu ces problèmes, Jago m’a doublé et il était dans un très gros rythme, un rythme plus élevé que le mien, si j’avais éliminé quelques petites erreurs et quelques petits blocages par-ci par-là, blocages qui ont fait qu’il a réussi à partir devant, je pense que j’aurais pu l’accrocher. Malheureusement, je n’ai jamais réussi à reprendre le cap pour raccrocher sa roue arrière. Vers la fin, j’ai réussi à me remettre dedans et je termine troisième. Jago était un peu plus vite que moi ce weekend, il est presque chez lui, le sable, c’est son élément et il roule super bien dedans donc je suis satisfait.

Seconde manche, je suis super bien parti en troisième position, et en attaquant le second, je me prends une énorme chute et je tape la tête très fort par terre. Je repars huitième ou neuvième, et derrière, j’ai cravaché pour remonter, finir 3ème et décrocher le podium. Pendant toute la manche j’ai cravaché, après ma chute, je n’étais plus très lucide, c’était vraiment un bon gros coup sur la tête. Devant la pitlane, c’était truffé d’ornières, vraiment très gras, je n’ai pas réussi à bien voir le panneau pendant la manche et j’étais concentré sur mon truc. J’ai donné tout ce que j’ai pu et je ne savais pas du tout en quelle position j’étais. Je pensais être 7ème, 8ème ou 9ème de la manche parce que j’avais pris vraiment beaucoup de retard pendant la chute. C’est seulement à l’arrivée que j’ai compris que j’étais sur le podium alors j’étais vraiment super content.

Content de mon pilotage, il y a encore du boulot à faire avant l’Argentine et pour tout le reste de la saison; c’est une saison qui commence plutôt bien pour moi.  

Faire des podiums, c’est toujours bon pour la confiance et derrière, la saison déroule. C’est vrai que pour moi, Matterley ça a été un peu compliqué mais je n’ai pas voulu trop m’exciter dès le début du championnat. J’ai bien réussi à remettre les pendules à l’heure ce weekend; j’arrive 11ème du provisoire à Valkenswaard et je repars en 4ème position. Super bonne opération, on ne va pas encore commencer à penser au championnat, ce n’est que la deuxième course, mais bonne opération tout de même, je ne suis pas loin aux points, la saison a bien commencée. On va rester concentré, on va fêter ça ? Oui, en retournant au travail et en mettant tout en oeuvre pour être le plus préparé possible pour la suite

Cette Marseillaise n’était pas la mienne, mais je compte bien en faire résonner une qui ne soit rien que pour moi un de ces 4, et j’attends ce moment avec impatience. »


Médias