Pit Beirer « Je ne suis pas emballé par cette histoire américaine »

Dans quelques semaines, Jeffrey Herlings devrait être fixé sur son sort.
Alors, Jeffrey, direction le mondial ou les USA ?

Depuis sa blessure au pied contractée en Espagne en janvier – juste avant l’ouverture du Mondial – Jeffrey Herlings est resté au centre de l’attention et les spéculations à son sujet sont nombreuses.

Lundi dernier, Jeffrey Herlings a passé un examen médical et les médecins se sont avoués satisfaits des progrès effectués depuis l’opération – 3 broches ont déjà été retirées du pied du jeune Hollandais.

Il n’est cependant pas prévu que Jeffrey enfourche sa 450 avant encore 4 semaines. Ce qui signifie qu’il devrait louper le Gp d’Angleterre, des Pays-Bas et le premier GP Italien… Autant dire que le titre sera difficilement jouable …

Récemment, Herlings a publiquement déclaré que rouler en Outdoor US cet été était une option, s’il pouvait toutefois s’y aligner pour jouer le titre… Et s’il avait l’accord de KTM.

Le souci, c’est que l’équipe KTM n’est pas vraiment emballée à l’idée d’envoyer sa star du MXGP outre-Atlantique, laissant Cairoli – Actuellement leader du championnat MXGP – seul pilote représentant de la marque en Europe.

En 2018, l’équipe Redbull KTM disposait de 3 pilotes pour jouer la gagne, cette année, et avec la blessure d’Herlings, il ne reste plus qu’un seul pilote en 450 sous l’auvent: Antonio Cairoli.

Pit Beirer, Manager des sports chez KTM

Jeffrey est sous contrat pour rouler en Europe, je ne suis pas emballé par cette histoire américaine car nous avons déjà une équipe fantastique avec de supers pilotes aux USA.

Sans Jeffrey, il nous manque un élément en MXGP, on a déjà effectué un changement avec le départ de Pauls Jonass chez Rockstar Energy Ice One Husqvarna . Il est toujours bon d’avoir un pilote de secours et au minimum 2 tops pilotes, donc je ne suis pas super emballé à l’idée qu’il aille rouler aux Etats-Unis

Ce n’est pas si simple. Il serait plus simple d’ajouter un pilote qui roulerait déjà aux US dans l’équipe si besoin est … En Europe, notre équipe est conçue pour accueillir 3 pilotes usines – minimum – et actuellement, nous en avons un qui est encore un rookie (Vialle).

Ce n’est pas assez pour le travail que nous fournissons. Je ne veux pas une équipe incomplète, KTM veut bosser fort, KTM veut développer de meilleures motos, et de meilleurs pilotes.

Beirer & KTM ont construit une relation de confiance avec Jeffrey depuis sa venue chez Red Bull KTM alors qu’il n’avait que 15 ans, en 2010.

Cette année marque leur 10ème année de collaboration et Jeffrey aura rapporté 4 titres et 84 victoires de grand prix à KTM.

Beirer n’exclut toutefois pas la possibilité que les spectateurs américains voient débarquer Herlings lors de l’outdoor US, mais il se veut prudent.

Cela dépendra en grande partie de la manière dont Jeffrey va réagir aux phases finales de sa rééducation et de sa capacité à préparer le championnat.

Pit Beirer

 « C’est encore un peu trop de spéculations et j’aimerais prendre cette décision quand Jeffrey pourra de nouveau rouler. Lorsqu’il sera de retour sur la moto depuis plus d’une semaine, alors nous pourrons voir où il se situe et nous pourrons élaborer un plan. Mais ne vous attendez pas à ce que cette décision soit prise rapidement. Cela prendra du temps. »

Via OTOR