Quand et comment s’oxygéner lors d’une course par Stéphane Roncada

Quand et comment s’oxygéner lors d’une course par Stéphane Roncada

C’est en voulant prendre des nouvelles de Stephane Roncada que j’ai retrouvé – dans ma boîte mail – des  échanges – reliques – datants de 2013. À l’époque, Stephane tenait encore son site internet sur lequel il proposait quelques articles et prodiguait des conseils aux pilotes. Rédigés en Anglais, j’avais traduit ces articles pour Stephane afin qu’il puisse les proposer également en Français à ses lecteurs.

Aujourd’hui, on plonge dans les archives et on continue la rubrique SR21 avec l’oxygénation en moto; par Stéphane Roncada.

Vous respirez 24/24, 7 jours sur 7, chaque seconde de chaque jour, sans même vous en rendre compte. Vous pensez être au top niveau respiration, mais je vous garanti qu’en réalité, vous respirez très mal lorsque vous roulez à moto, je sais aussi que vous arrêtez totalement de respirer sans même vous en rendre compte.

Je le sais car je fais exactement la même chose lorsque je roule, comme tous les pros, les amateurs et les débutants.Vous êtes vous déjà demandé pourquoi les mécaniciens écrivaient ”Respire” lors du panneautage ? C’est pour rappeler à notre cerveau de respirer, car ils savent qu’on oublie souvent de le faire …. Oui, on oublie de respirer !

Vous devez vous demander comment vous pouvez oublier de respirer.

En fait, c’est très simple, vous pensez déjà a tellement de chose quand vous roulez, comme à passer les vitesses, à freiner, à vous mettre debout ou à vous asseoir au bon moment, aux trous, aux ornières que vous voulez éviter… Et par dessus tout, prenez en compte le fait que vous vous accrochez à votre chère vie & que votre rythme cardiaque est proche de son maximum, et vous aurez la réponse.

Et tout ces facteurs s’empirent lorsque que vous êtes en course car il faut maintenant que vous vous inquiétiez des pilotes qui sont devant et derrière vous, en plus de l’anxiété et du stress que vous vous infligez vous même.

Apprenez à respirer correctement et au bon moment.

Il est très important que vous appreniez à respirer correctement pendant une manche, et vous pouvez vous entraîner chaque week-end quand vous montez sur votre moto.

Ne pas bien respirer – ou ne pas assez respirer – va vous fatiguer bien plus vite car vos muscles ont besoins d’oxygène pour fonctionner correctement et rester forts.

Si vous oubliez de respirer, vous allez produire de l’acide lactique beaucoup plus vite dans vos bras & vos jambes, et vos muscles vont commencer à vous brûler avant même que vous ne vous en rendiez compte. Votre rythme cardiaque va aussi atteindre son maximum bien plus vite, et vous serez totalement exténué au bout de quelques tours.

Résultat de recherche d'images pour "stephane roncada pictures"

Donc quand et comment respirer ?

Il n’y a pas beaucoup de moment sur un circuit ou vous pouvez prendre une grosse inspiration pour vous remettre d’aplomb, le meilleur endroit reste bien sûr pendant un saut. Les sauts sont biens pour 2 raisons: Ils vous permettent de vous reposer et de prendre une grosse inspiration en même temps.

Evidemment, plus le saut est gros, mieux c’est étant donné que vous devez faire les deux choses en même temps.

Il faut que – mentalement – vous placiez un marqueur dans votre tête sur chaque saut que comporte le terrain, et voir ces sauts comme un moment déclencheur d’une grosse inspiration et d’un relâchement musculaire .

Dès que vous décollez, commencez à prendre une bonne inspiration et essayez de vous relaxer, gardez cette respiration une seconde, puis expirez au moment d’atterrir.

Souvenez vous, faites ceci sur tous les gros sauts des circuits sur lesquels vous roulez et vous verrez à quel point ça fait la différence.

Résultat de recherche d'images pour "stephane roncada pictures"

Les sauts sont-ils les seuls endroits ou je peux respirer ?

Non, les sauts ne sont pas les seuls endroits ou vous pouvez respirer; ce sont seulement les meilleurs endroits pour le faire le plus facilement.

Vous pouvez aussi prendre une bonne respiration le long d’une grande ligne droite.

Evidemment, plus la surface est lisse plus il est facile de se relaxer et de penser à s’oxygéner, donc n’essayez pas de respirer dans une ligne droite défoncée de trous et d’ornières par exemple.

Si la ligne droite est propre, vous pouvez presque y aller assis tout le long, les fesses en arrière pour avoir le maximum de traction, pendant ce temps, vous pourrez relaxer le reste de votre corps et vous reposer, tout en prenant une bonne bouffée d’oxygène avant de vous concentrer pour le virage suivant.

Mais comme vous pouvez l’imaginer, il n’y aura pas beaucoup de lignes droites propres ou vous pourrez vous permettre de faire ceci, donc ça doit rester un plan de secours au cas ou vous auriez oublié de vous oxygéner sur le dernier saut par exemple.


Médias