Quel avenir pour JGR Suzuki ?

C’est la question qu’on se pose Outre Atlantique.

Il y a 12 ans, JGRMX voyait le jour. Après avoir bénéficié du soutien de Yamaha puis de Suzuki ces dernières années, l’équipe dirigée par Jeremy Albrecht – JGR Suzuki – se retrouve dans une situation difficile après avoir perdu son sponsor principal à l’intersaison 2018/2019 (Autotrader).

Pourtant, JGR est une des rares équipes à avoir fait rouler des pilotes du calibre de Josh Grant, James Stewart, Davi Millsaps, Justin Barcia, Josh Hansen, et plus récemment Weston Peick et Chad Reed.

Chez JGR, il aura fallu des années, mais on était finalement parvenu à passer d’une équipe de 2 pilotes à une équipe de 6 pilotes s’alignant dans les deux catégories: Jimmy Decotis, Enzo Lopes, Kyle Peters et Alex Martin en 250  – Weston Peick et Justin Hill en 450, et le remplaçant de Peick cette année, Chad Reed.

Fredrik Noren – JGR – 2019 AMA Motocross – @RacerXOnline

Pourtant, à la fin de la saison de Supercross 2019, l’équipe JGRMX était contrainte de réduire ses effectifs c’est avec Justin Hill (rapidement remplacé par Fredrik Noren), Kyle Peters et Alex Martin que l’équipe Suzuki terminait la saison en Motocross.

On entendait ensuite parler du rapprochement de Cherokee et JGRMX via Isaac Teasdale mais rien n’a semble-t-il été fait dans ce sens.

Pour l’heure, rien n’est fait pour JGRMX pour la saison 2020 même si ces derniers continuent à travailler dans l’espoir de pouvoir s’aligner la saison prochaine. Pour Chad Reed, ça s’annonce compliqué pour 2020 puisque l’Australien a décidé de se lancer dans son propre programme d’intersaison.

Jeremy Albrecht – Team Manager chez JGRMX

« On travaille, rien n’a changé. On travaille sur notre recherche de sponsors, généralement jusqu’en décembre et on se prépare ensuite pour les shootings photos, mais ça prend toujours plus de temps que prévu. C’est sûr que c’est plus lent que d’habitude, on n’a pas autant de pilotes signés à cette période de l’année que lors des années précédentes, Alex Martin est le seul pilote sous contrat pour l’année prochaine. On ne se déplacera pas avec deux camions la saison prochaine, on réduit forcément la taille de nos effectifs, on fait ce qu’il faut faire, il faut que nos efforts aient un sens aussi. On teste, on fait rouler quelques pilotes, on fait du mieux qu’on peut pour se préparer à rouler la saison prochaine. Avant, on pouvait signer les pilotes plus tôt mais pour être franc chaque année, c’est de pire en pire et la date des signatures reculent. À chaque fois je me dis « j’espère que ce sera mieux l’année prochaine » mais c’est en fait pire. […]

Justin Brayton – JGR – 2013

J’aimerais bien que les choses soient rapides, soient simples, mais ce n’est pas comme ça.  Notre sport n’est pas si grand, tout le monde ne le connait pas. Certains sponsors s’intéressent à nous, on est en discussion, mais pour nous trouver un sponsor est devenu une chose urgente alors que pour ces sponsors, il n’y a aucune urgence. On fait du mieux qu’on peut, c’est tout ce qu’on peut faire. […]

Les gens s’énervent car on n’a pas pu aider Reed sur la Monster Cup. On l’a aidé du mieux qu’on a pu la saison dernière alors qu’on n’avait pas plus de moyens, on a bossé avec lui. On a été en mesure de l’amener rouler avec nous sur le Supercross mais ce n’est plus possible. On aurait pu l’amener sur la Monster Cup mais pour l’instant nous ne sommes pas en mesure de nous projeter beaucoup plus loin que ça. […]

Josh Grant – JGR – 2014

Chad devait prendre des décisions car il a des courses à rouler cette intersaison et il a monté son propre programme, on est OK avec ça, on est en bons termes, il a fait ce qu’il avait à faire et nous on fait ce qu’on a à faire. Il y a beaucoup de choses qu’on peut mettre en place pour aller rouler la saison prochaine mais je ne peux toujours rien garantir. […]

Quand Chad a roulé sur notre moto lors de la dernière épreuve l’an dernier, il n’avait pas signé de contrat, puis on a quand même fait la Monster Cup ensemble. L’an dernier, à cette époque, on cherchait aussi un sponsor, on était dans la même situation. Ce n’est pas bien différent, c’est juste que Chad voulait rouler cette intersaison et puis, en plus, il a changé de marque. On n’a pas mis Chad à la porte, ce n’est pas comme s’il était parti fâché, il a simplement fait ce qui était le mieux pour lui. Les courses à l’étranger, ce sont celles qui payent bien en ce moment, je ne lui en veux pas du tout. […]

Justin Barcia – JGR – 2016

L’avantage de JGR, c’est que Coy Gibbs ne fait pas ça pour l’argent, sinon, on aurait arrêté il y a déjà bien longtemps. Tout l’argent qui rentre dans l’équipe peut être dépensé pour les pilotes, mais tant qu’on n’a pas une idée du budget, on ne peut pas savoir ce qu’on va faire. […]

Il faut que nos efforts aient un sens pour Suzuki, pour Coy, pour JRG, pour Pirelli qui vient de nous rejoindre, on ne fait pas ça juste par charité. En ce qui concerne la Monster Cup, il faut aussi voir qu’à l’époque on ne faisait pas l’US Open. Quand Toyota est devenu sponsor de l’équipe on a commencé à s’aligner sur la Monster Cup. L’an dernier Reed voulait rouler sur la Monster Cup alors qu’il n’était même pas dans l’équipe et on l’a fait rouler. […]

Ici, on est presque prêt à attaquer la saison 2020, on attend juste de régler les derniers détails. On n’a pas de nouvelles à donner aux gens et ils s’enflamment, en attendant, on ne peut rien leur dire s’il n’y a rien à dire. JGR reste discret en ce moment car JGR n’a pas grand-chose à dire. […] »

Weston Peick – JGR – 2017

RXR Protect

Médias