Ryan Hughes coache Glenn Coldenhoff en 2020

Ryno en association avec Coldenhoff

3ème du mondial MXGP 2019 après une fin de saison spectaculaire, Glenn Coldenhoff fait figure de favori pour la saison 2020, saison qu’il disputera cette fois-ci pour l’équipe usine Gas Gas après réorganisation au sein de la structure Standing Construct.

Fin technicien, Ryan Hughes s’était rendu à Bellpuig, en Espagne, plus tôt pendant l’intersaison pour coacher Glenn Coldenhoff.  Désormais, on sait que les deux protagonistes travailleront de nouveau ensemble pour la saison 2020, et c’est Ryan Hughes en personne qui l’annonce sur son compte Instagram alors qu’il s’apprête à quitter les USA pour venir s’installer 4 mois en Europe afin d’aider le Néerlandais dans sa quête du titre mondial.

Lors du dernier international d’Hawkstone, Glenn Coldenhoff a expliqué les raisons de sa collaboration d’intersaison avec Ryan Hughes à Andy McKinstry de Gatedrop.com

Glenn Coldenhoff

« L’hiver dernier, je me demandais s’il fallait que je change, et ce qu’il fallait que je change pour devenir meilleur. J’ai décidé d’opérer quelques changements, et faire venir Ryan Hughes pour m’aider en faisait partie. Ca fait quelques années que j’y ense désormais car je le suis sur Instagram et il dit des choses très intelligentes. Il n’a pas toujours été un grand champion, mais il a toujours été un battant. Il roulait évidemment très bien, mais son coaching, ce qu’il fait, ça m’a surpris. A mon niveau actuel en MXGP, tout se joue au détail près, Ryan était en Espagne pendant une semaine avec moi et il a tout revu pour pouvoir voir où je pouvais m’améliorer. J’ai beaucoup appris de lui et j’étais vraiment content qu’il soit venu |…| »

Ryan Hughes

« C’est parti ! A plus les USA, on se voit dans 4 mois. Début du travail avec Glenn Coldenhoff en MXGP. Est-ce qu’on ressent de la peur, de l’anxiété, du stresse ? Oh que oui, on ressent tous ça quand on se lance dans une telle aventure ou dans un tel challenge dans al vie, mais ce qu’on fait, ce n’est que faire face à de l’inconfort, face à ce challenge, car l’être humain est un aventurier – qui aime explorer – qui veut découvrir l’inconnu, je participe au bien être des humains en suivant mes instincts, en explorant de nouvelles terres, en rencontrant de nouvelles personnes, en relevant de nouveaux challenges. »

 


Médias