Ryan Villopoto « rouler sans aucune pression »

On ne présente plus Ryan Villopoto.

L’ex multiple champion de Motocross et Supercross au pays de l’oncle Sam affiche un programme chargé cet été. Ryan a d’ores et déjà participé à deux épreuves du championnat 125 All Star et se prépare pour Loretta. Ajoutez à cela une course de pit-bike et des apparences publicitaires à gauche et à droite pour Yamaha et vous obtenez le quotidien de Ryan Villopoto en ce début de mois de juin.

Tu t’éclates en roulant en 125 lors des ces courses All Star. Tu remportes le premier round et termine second à Fox Raceway. C’est quoi qui te fait plaisir ?

En premier lieu, pouvoir m’aligner derrière une grille de départ et rouler sans aucune pression. J’ai participé à deux de ces courses, j’en ai gagné une et j’ai terminé second à Pala. Probablement la plus belle bagarre du weekend à Pala. Je n’ai pas regardé les manches, mais je doute qu’il y ait eu beaucoup de dépassements dans les deux derniers tours. Nous, on a fait une manche de 4 tours et je crois qu’on s’est doublé 5 fois dans les deux derniers tours. C’était vraiment fun.

Avec Mitch, on essaye de développer cette Yamaha encore plus, c’est un challenge, car les KTM sont vraiment bonnes. En tant que pilote et préparateur moteur, c’est un challenge pour Mitch d’essayer d’en tirer plus de puissance.

De mon côté, je peux me pointer aux courses avec mon van, et il me laisse emprunter un de ses gars, en occurrence Mike Tomlin, pour les deux épreuves, un mécanicien. Ça rend les choses plus simples. Je me pointe et je décharge la moto. Tout ça, c’est du fun. C’est comme à l’époque ou on s’entraînait le samedi et on roulait les manches le dimanche. Il n’y a aucune pression et je prends les choses comme elles viennent.

Je me pointe pour rouler, pour voir mes amis de l’industrie, pour boire des bières avec Mitch Payton et tout, je m’amuse.

Je t’ai vu rouler à Milestone en 450. Est-ce que tu te verrais rouler en 250 ou en 125 la plupart du temps ? Ou seulement du 4 temps ?

Pour être franc, je fais au plus simple. Du coup, je n’ai pas à faire de mélange avec l’essence, même si ce n’est pas bien compliqué, mais je peux aller dans n’importe quelle station service, prendre de l’essence et aller rouler.

Je ne dit pas que je ne roulerais pas en 2 temps, mais je pense que ce devrait être un truc organisé avec un groupe, genre, on irait tous rouler comme ça, on s’arrangerait. Alors je ferais un effort pour le faire. Sinon en général non, je roule sur mon 450 4 temps parce que c’est plus simple.

C’est bien plu dur d’aller vite sur une 125, pas vrai ?

Ouais, je dirais que c’est plus de boulot. Je n’ai pas roulé sur une 250, mais sur une 125, il faut se sortir les doigts du c*l, mais la moto n’est pas lourde. Elle n’est pas si rapide non plus. Je ne suis plus en forme. Je ne m’entraîne plus, je ne roule pus vraiment. Je peux me pointer et rouler vite pendant 4 tours, voilà. Et encore, mon rythme cardiaque était vraiment élevé, je fatiguais. Aucune chance que je roule en 250, elles sont plus lourdes, bien plus rapides – c’est bien différent.

Quel est ton programme pour le reste de l’été ?

Washougal sera la prochaine course pour moi […] Loretta est juste après Washougal. Je serais donc à Loretta pour deux jours. J’ai le camp d’entraînement RV qui arrive, puis on a aussi la course au Chicagoland Speedway le mois prochain, ça va être cool. C’est pour la course de Pit Bike que Rob Buydos est en train d’organiser sur le speedway de Chicago.

Ça va être quelque chose de vraiment intéressant. Yamaha soutien l’événement. Il y a beaucoup de battage médiatique autour de ce dernier.

Tu as pris ta retraite, et on s’est tous dit que tu disparaîtrais, mais au final on te voit partout, tu roules, tu t’éclates.

Ouais, j’ai pris du temps pour moi. Personne ne m’a vu pendant 2 ans, autre que vous quand vous êtes venu me voir. C’est cool de pouvoir choisir ce que je veux faire sans pour autant avoir de pression sur les épaules. Si je veux rouler en 125, c’est cool, si je veux rouler en flat track, c’est cool.

En gros, je suis payé pour que mon nom apparaisse mais ils se fichent pas mal de la discipline dans laquelle je m’engage, c’est cool. Evidemment, je suis plus orienté motocross et supercross  – c’est ce que je fais. C’est pourquoi tu me vois majoritairement faire ça, car c’est ce que je sais faire de mieux.

C’est bien pour moi de me faire voir, de faire de la publicité, peu importe ce que je fais, mais d’un côté, je ne veux pas rouler en 15ème position. Les différents événements seront en Californie donc Pro Circuit et Yamaha seront plus accessibles, j’aurais plus de plaisir à y participer, ce sera plus simple.


Médias