Thibault Benistant « J’ai travaillé dur cet hiver »

Thibault Benistant « J’ai travaillé dur cet hiver »

Après trois années de bons et loyaux services durant lesquelles il s’est adjugé une couronne de champion d’Europe 125 en 2018, Thibaut Benistant a quitté l’équipe Yamaha MJC  à l’intersaison pour rejoindre Hutten Metaal Yamaha, la nouvelle structure officielle Yamaha en championnat d’Europe 250.

Le team hollandais, qui reprend le flambeau de l’équipe SDM Corse cette année, fera rouler Thibault Benistant en championnat d’Europe 250 ainsi que sur quelques épreuves du mondial MX2 et sur le championnat Hollandais. Aux côtés de Thibault, un Italien, Gianluca Facchetti.

4ème pour sa première épreuve d’intersaison sur le championnat d’Italie, à Ottobiano (et 12ème de la superfinale), Thibault Benistant avait enchaîné avec une 6ème position (8-5) dans la boue d’Hawkstone. Ce weekend, le pilote Hutten Metaal Yamaha était également présent du côté de Lacapelle Marival pour prendre part à sa dernière course de préparation et se classe 8ème du Masters (9-6) et 17ème de la superfinale.

Cinquième de l’Europe 250 la saison passée et auteur d’un podium devant le public Français à Saint Jean d’Angely, Thibault Benistant vise désormais le titre de champion d’Europe 250 en 2020, et rien d’autre.

Thibault Benistant

« Rouler avec quelques gros bras du mondial MX2 à Lacapelle avant la saison, c’est sûr que ça donne confiance car on peut voir que la vitesse est là, et le physique aussi. J’ai pris de mauvais départs et c’est pourquoi je n’ai pas pu aller chercher un meilleur résultat. C’est un point sur lequel on travaille avec l’équipe (Hutten Metaal Yamaha) puisqu’on a déjà réalisé une bonne journée de tests aux départs. Il était ensuite difficile de faire le poids face aux 450 en superfinale car la puissance rentre beaucoup en compte.

Le circuit de Lacapelle était très plaisant et proposait les conditions d’un terrain de grands prix, on a pu faire un gros entraînement ce weekend. Un terrain facile au début et qui commençait à vraiment bien se défoncer sur la fin.

Faire 3 manches dans la même journée, ça change du format de l’Europe, c’est sûr, mais j’ai travaillé dur cet hiver et physiquement, je me sentais bien.

Pour que je puisse dire que j’ai réalisé une bonne saison fin 2020, il faudrait que je décroche le titre en championnat d’Europe 250 et que je réalise quelques coups d’éclats en grands prix. Comme tout le monde le sait déjà, j’ai quitté l’équipe Yamaha MJC car une nouvelle équipe officielle 250 a vu le jour chez Yamaha – Hutten Metaal. C’est un énorme changement pour moi que de partir à l’étranger, parler anglais tous les jours, s’adapter à la vie et à mon nouveau programme en Hollande, mais c’était aussi mon choix, c’était de ma volonté de partir aux Pays-Bas.

D’ici l’ouverture de la saison à Valkenswaard, je vais travailler en priorité sur mes départs et je vais aussi rester concentré sur mes points forts et les exploiter d’avantage. »


Médias