Tom Vialle « Une bonne épreuve de préparation »

Troisième épreuve de préparation pour Tom Vialle à Lacapelle Marival.

C’est un Tom Vialle tout sourire qui prend son bain de foule ce dimanche soir à Lacapelle Marival. Vainqueur de ses deux manches de la journée et meilleur pilote MX2 lors de la superfinale (et quelle superfinale réalisée par Tom !), le Français s’adjuge son deuxième succès d’intersaison avant l’entame des grands prix.

Cet hiver, Tom et Quentin [Motillon, son mécanicien d’entraînement] ont fait du bon boulot et les efforts fournis portent déjà leurs fruits, de quoi se mettre en confiance avant Matterley Basin et l’ouverture du championnat du monde.

Notre jeune Français garde la tête sur les épaules néanmoins, Thomas Kjer Olsen et Ben Watson, deux sérieux adversaires au championnat, étaient absents ce weekend, il faudra attendre encore quelques jours afin d’enfin pouvoir se confronter à l’intégralité du gratin du mondial MX2.

Tom Vialle

« Ça c’est vraiment bien passé pour moi, le circuit était vraiment bien préparé ce weekend, bien qu’un peu plat au début de la journée pour les essais libres, les essais chronos, et même en première manche. J’ai eu mal au bras, ça fait pas mal de temps que je n’ai pas fait de courses sur de la terre et du coup, je forçais un peu; il fallait reprendre le rythme. Je me sentais vraiment bien lors de la seconde manche, là, le mal aux bras avait disparu et dans la troisième manche [superfinale] aussi, la moto marche vraiment super. Je suis super content, c’était une bonne journée, j’ai pris de bons départs. Tout va bien.

Pour la superfinale, je pars second, dès le premier tour, Jeffrey avait déjà pris de l’avance, puis Romain m’a doublé, et les autres, ce n’était pas facile de les contenir car ils ont beaucoup plus de puissance que moi sur la 250 et sur ce circuit de Lacapelle Marival, il y a quand même beaucoup de lignes droites donc ils sont revenu assez rapidement dans ma roue. J’avais plutôt un bon rythme lors de la superfinale, quand les pilotes 450 m’ont doublé, je me suis accroché et je suis resté dans la roue de Henry Jacobi et Pauls Jonass; donc content aussi de ma superfinale.

Aujourd’hui, c’est presque un plateau grand prix. Il manque Thomas Kjer Olsen qui s’est blessé, et Ben Watson aussi, ce sont deux très bons pilotes, mais le niveau est quand même bien relevé car il y a Jago Geerts, avec qui on s’est bien battu, et Jed Beaton qui roule très bien, et les autres. C’est une bonne épreuve de préparation.

Là, on va rester s’entraîner un peu en France lors des prochains jours et après on va monter en Belgique avant d’attaquer Matterley »


Médias