Tommy Searle « Il y a trop de choses à revoir »

C’est compliqué pour Tommy Searle.

Le Britannique de 29 ans connaît un début de saison difficile au sein de l’équipe BOS GP Kawasaki.

Il n’est rentré que deux fois dans le top 10 en 8 manches et semble avoir du mal à trouver la recette pour rouler devant.

Tommy est actuellement 16ème du classement provisoire MXGP et signe sa meilleure performance d’épreuve lors de l’ouverture du mondial en Argentine (7ème de la journée avec un 13-7)

La cohésion n’a pas l’air des plus idéales au sein de la jeune équipe et Tommy espère bien profiter du break de 4 semaines pour faire repartir les choses dans la bonne direction.

Interview réalisée par Lewis Phillips pour MXVice

Une histoire bien différente dans les deux manches pour toi. La première pas terrible. Dans la seconde tu pars bien et tu roules devant, on sait tous que tu en es capable. Ça résume plutôt bien ta journée.

Ouais. En première manche j’ai dû revenir de loin. Je n’ai pas fait un bon départ, j’étais treizième et je suis tombé. J’ai terminé 17ème. Rien de bon dans cette manche. Je n’étais pas content après la première course.

En seconde manche je réalise un meilleur départ. J’ai roulé devant. Il faut tout de même que je sois plus agressif lors des deux ou trois premiers tours. Quand les mecs me doublent je me dis « Ils sont pressés » … Ils attaquent fort.

Parfois je ne suis juste pas dedans assez vite. Quand la course démarre il faut vraiment attaquer sinon tu perds des positions, comme moi. J’ai perdu quelques places lors des premiers tours et j’ai fini par rester là où j’étais en gros.

J’étais derrière Ivo Monticelli et c’était là que j’allais rester. J’essayais de prendre des trajectoires différentes pour économiser mon énergie, différentes trajectoires pour gagner du temps… Puis Glenn Coldenhoff a réussi à me doubler dans le dernier tour.

Il y avait un retardataire, j’ai pris la mauvaise ligne, je l’ai suivi dans une ornière et Glenn a pu me doubler, donc je crois que je termine 8ème de la seconde manche. Je suis content quand même car je termine le week-end sur une meilleure note.

Trentino c’était la galère depuis les premiers essais. Il va vraiment falloir qu’on bosse ensemble avec l’équipe pendant ces 4 semaines …. On en a vraiment besoin.

Il y a trop de choses à revoir. Le jour des courses, on doit faire trop de changements. Cette pause de quatre semaines arrive au bon moment pour nous.

Espérons qu’on puisse s’améliorer.

@ConwayMX

L’intensité ça a toujours été un problème pour toi ou c’est juste cette année ?

Ça n’a jamais été un problème. Je me sens bien. J’essaye de beaucoup travailler là-dessus pendant la semaine et je me sens bien. Il faudrait surtout que je me réveille un peu plus tôt quand je prends un bon départ et que j’en profite.

Il y a des pilotes qui m’ont doublé dans les premiers tours et ils n’auraient pas dû. Je finis par les suivre pendant toute la course après au lieu d’être devant eux.

C’est quelque chose dont il faut que je sois conscient lors des prochaines courses.

Je ne dirais pas que c’est un problème qu’il faut que je résolve en bossant dessus, je dirais qu’il faut juste que je me charge de le régler pendant la course.

Le moteur était-il le même qu’en Argentine et à Matterley ?

Je ne sais même pas pour être honnête. On a changé de moteur. Aux essais j’en avais un, puis aux essais chronos j’en avais un autre.

J’ai pris un bon départ avec le moteur de dimanche, donc ce n’était pas si mal.

J’aimerais qu’il y ait un peu plus de régularité avec la moto quand je roule …

Je pense que si on peut faire des testings pendant les quatre prochaines semaines, même si on ne fait que quelques jours, on pourra enfin venir aux courses, savoir ce qu’il nous faut, et tous être sur la même page.

@ConwayMX

Est-ce que le championnat Anglais t’aide à tester justement ? Evidemment tu n’as pas tous les mecs de BOS avec toi là-bas donc c’est différent, mais c’est quand même utile non ?

Bien sur, c’est toujours utile. J’adore rouler dans ce championnat. Je travaille avec Matt Hutchins d’Evotech, on bosse avec les suspensions BOS mais Matt s’occupe de beaucoup de choses pour moi là-bas, donc c’est un peu différent.

C’est un bon gars, j’ai hâte de rouler la prochaine course à Lyng. J’adore ce circuit, j’espère pouvoir gagner.

C’est toujours utile car c’est toujours bon de gagner et de prendre confiance.

Aujourd’hui beaucoup de gens m’ont demandé si tu étais blessé. Je ne sais pas pourquoi, peut-être qu’il y a des rumeurs qui circulent, es-tu blessé ?

Non. Je me sens bien. J’étais déçu après la première manche parce qu’en ce moment je me sens vraiment en forme. J’ai beaucoup bossé. Je me sens bien sur la moto pendant la semaine.

J’aurais aimé que tout se goupille bien pendant les courses. Il va vraiment falloir qu’on travaille dur pendant le break avec l’équipe, pour qu’on puisse tous être sur la même page lors des courses.

On connaît les suspensions, on connaît le moteur. Je peux être à l’aise, il faut utiliser les entraînements comme ils se doivent d’être utilisés, pour se préparer aux courses.

Pas en changeant de moto entre chaque entraînement…

Le samedi on a changé vraiment trop de choses sur la moto et tu ne peux pas faire ça pendant le week-end, on doit trouver une solution à ça.

Je pense qu’on est capable de trouver des solutions et de revenir en forme à Mantova.