Broc Tickle “tellement content d’être de retour”

“Je veux profiter, rouler, c’est ce que j’aime et c’est pourquoi je suis de retour. Si je n’aimais plus ça, j’aurais lâché l’affaire et j’aurais raccroché les gants.”

L’épreuve de Tampa ne marquait pas seulement l’ouverture de la saison de Supercross sur a côte Est ce weekend, mais également le retour de Broc Tickle en compétition. Une journée que Broc attend depuis 2 ans, après avoir été suspendu par la FIM suite à un test antidopage positif lors du Supercross de San Diego, en 2018.

Pour son retour, Broc avait monté tout un programme avec le concessionnaire AOE Powersports avant de finalement récupérer un guidon laissé vacant chez JGRMX Suzuki suite aux blessures de Joey Savatgy & Fredrik Noren.

15ème des essais chronos du samedi après-midi, Broc Tickle réalise une excellente manche qualificative et termine 4ème de cette dernière devant Justin Barcia, Jason Anderson, Martin Davalos et Blake Baggett.

Moins bien parti lors de la finale que lors de la heat, Broc doit se battre avec Martin Davalos, Justin Brayton, Justin Barcia & Jason Anderson lors de la première moitié de finale pour espérer accrocher un top 10 pour son retour.  En 11ème position dans les dernières minutes de course, Broc ne peut contenir le retour de Zach Osborne et doit se contenter de la 12ème position; ce samedi soir, Broc est le dernier pilote dans le même tour qu’Eli Tomac. Welcome Back, Broc.

Broc Tickle

“Je suis tellement content d’être de retour en compétition. Ma manche qualificative m’a vraiment botté, 4ème de ma heat, ça a refait ma soirée. Je ne dirais pas que j’ai pris un bon départ mais je me suis bien faufilé dans le premier virage et je me suis battu pour les positions. De là, je me suis retrouvé, je voulais me battre, je voulais doubler, j’étais content d’être là. Je voulais être agressif car par le passé, ça a toujours été un point faible, j’étais rapide ici et là, mais j’ai surtout été très régulier dans mes tours.

Une finale bof-bof, mais à quoi s’attendre réellement après autant de temps sans rouler ? Je ne suis pas satisfait de mon résultat en finale, je suis frustré, j’aurais pu mieux faire, c’est certain mais c’est comme ça. Je n’étais pas vraiment à l’aise sur tous les enchaînements du circuit, sur certains j’étais très bon et sur d’autres je galérais. On verra la semaine prochaine, il y a une nouvelle épreuve triple crown qui arrive.

Je n’étais même pas nerveux, c’était génial. Je savais que quand ce jour allait arriver, j’allais être en mesure d’apprécier d’être de retour en piste et ça m’a aidé ce soir. Avoir roulé le vendredi pour la journée presse, ça m’a aidé. En fait, le vendredi, pendant cette même journée, je me suis dit « Je devrais être nerveux » et pourtant, je ne l’étais pas. À partir du moment où j’ai relâché l’embrayage pour la première fois le vendredi, j’étais de retour, ça semblait normal.

J’étais dans le mix toute la soirée, je n’avais pas trop la niake, et je pense que c’est normal vu le temps que j’ai passé sans faire de compétition, je savais que j’allais manquer d’intensité. Il faut que je m’améliore sur la moto quand le circuit se détériore car ce soir, je n’étais pas bon en fin de manche, et c’est un point sur lequel il faut travailler.

Les gens m’ont soutenu, même pendant ma suspension, et c’est vraiment super. Le fait d’être de retour, ça m’a permis de profiter encore plus de tous ces instants, bien plus que je n’aurais profité habituellement. Les années précédentes, j’avais des œillères, je ne voyais pas tout ce qu’il se passait autour de moi. Je veux profiter, rouler, c’est ce que j’aime et c’est pourquoi je suis de retour. Si je n’aimais plus ça, j’aurais lâché l’affaire et j’aurais raccroché les gants. Je suis là, je veux m’amuser et bien rouler.”

Médias