Chad Reed “En 2011, personne n’a cru en moi, c’est le plus drôle dans l’histoire”

Chad Reed “En 2011, personne n’a cru en moi, c’est le plus drôle dans l’histoire”

Lors d’un entretien avec Pro Circuit – relayé sur Instagram – Chad Reed a fait part des raisons pour laquelle il est passé sur KTM pendant le break et est revenu sur son programme pour la saison 2020. Si l’Australien ne prévoit pas de faire une saison supplémentaire en 2021, l’idée serait de pouvoir s’aligner derrière les grilles du Supercross US une dernière fois lors de certaines épreuves sélectionnées.

Pourquoi avoir opté pour KTM ?

On m’a dit que la saison était terminée et que si l’on reprenait, ce ne serait pas avant septembre ou octobre et je me suis dit que j’allais me prendre une moto avec laquelle je voulais rouler pendant l’été pour le fun. C’était une opportunité pour moi de me faire plaisir en roulant.

J’ai adoré ma Husqvarna, et j’ai décidé de prendre une KTM pour le fun. Une chose a mené à une autre, et j’ai adoré la KTM aussi, et on m’a dit que finalement, on allait reprendre les courses alors que j’avais déjà vendu toutes mes motos. J’ai adoré le freinage, la transmission, le poids de la machine, tous les trucs que tu attends de ta moto au plus haut niveau, tu les retrouves sur cette moto quand elle sort de la ligne de production. C’est un excellent point de départ.

Beaucoup de gens me demandent quelle est la différence entre une Husqvarna et une KTM, je n’avais pas accès aux ressources de chez WP quand j’ai commencé la saison sur la Husqvarna, cette fois-ci, j’ai eu la chance de pouvoir avoir leurs suspensions et ça a été un énorme avantage. C’est fun, ça me rappelle des souvenirs, quand tu essayes de trouver des solutions pour améliorer ta moto, améliorer ton feeling sur cette dernière, ça te renvoie 10 ou 15 ans en arrière quand on bossait sur notre cadre en acier. Beaucoup des choses qu’on faisait à l’époque fonctionne encore aujourd’hui, alors c’est drôle.

Plutôt deux temps ou quatre temps ?

J’ai pu rouler en 2 temps pour le fun pendant le break; ça faisait longtemps, et j’ai adoré, ça. Ça rappelle de super souvenirs. C’était une 2 temps moderne, neuve, avec ce son oldschool. Les gens ne vont pas aimer ma réponse, j’adore rouler en 2 temps car c’est fun mais vu ou j’en suis aujourd’hui, j’opte pour le 4 temps car elle demande beaucoup moins d’efforts, c’est pourquoi la catégorie est aussi relevée maintenait, je ne dirais pas que les motos sont plus simples à piloter, mais à partir d’un certain niveau, il est désormais plus facile de tirer le meilleur parti de ces 4 temps.

Quand tu roules en 2 temps, tu ne peux pas sortir d’un virage en 3ème, tu sors en seconde, tu dois passer un rapport, c’est beaucoup de travail pour un vieux de 38 ans et ce n’est pas idéal. Pour l’instant, mon deux temps est au garage pour une préparation moteur, peut être que je changerais d’avis avec cette préparation.

Tes enfants vont-ils prendre la relève et rouler ?

Il y a quelques mois j’aurais dit non. Mais ces dernières 6 ou 8 semaines mes enfants ont eu l’opportunité de faire l’école à la maison, donc ils ont eu plus de temps libre et ils ont pu rouler un peu plus à moto. Depuis, ils annulent le foot, la gymnastique et le reste pour pouvoir faire de la moto. Je ne sais pas si ça me réjouit ou si ça me fait peur, probablement un peu des deux. Je n’échappe pas à la règle, je suis un parent inquiet comme les autres et je pense que c’est même pire pour moi car j’ai fait ma vie grâce à ce sport et je vais m’attendre à ce que mes enfants aient le niveau, qu’ils apprennent les bonnes bases.

Je n’ai pas envie de voir mes gamins faire des scrubs en faisant toucher les cale pied en haut des bosses. Je veux les voir travailler les bases, l’accélération, le freinage, comment bien utiliser l’embrayage, tout ça. Est-ce que je serais à Loretta Lynn’s d’ici quelques années ? peut-être. Je veux juste que mes enfants fassent quelque chose qu’ils aiment; que ce soit de la moto, du jujitsu, de la gymnastique ou du football. Peu importe ce qu’ils veulent faire, je les soutiendrais à 100%. Il se pourrait bien que j’arpente les circuits pendant encore quelques années, pour mes enfants.

Quel a été ton plus gros accomplissement ?

Les gens penchent en général pour leur première victoire, ou leur premier titre. Moi, je dirais probablement qu’un de mes plus gros accomplissement, car j’en ai plusieurs, c’est d’avoir quitté l’Australie pour venir en Europe et terminer second du mondial lors de ma première saison, avant d’aller aux USA. Avance rapide en 2002 et 2003, j’étais un rookie qui défiait Ricky Carmichael pour le titre lors de ma première année, ma première année a probablement été mon plus gros accomplissement, et aussi l’année la plus fun de ma carrière.

À partir de ce moment-là, j’étais sur tous les radars et ma vie a changé. (…) Une autre saison que j’ai vraiment aimée, c’était 2011, je n’étais même plus sur de vouloir continuer à faire de la moto, j’ai pris du temps pour moi, j’ai retrouvé mon amour pour le sport, j’ai créé TwoTwo Motorsports et j’ai été capable d’être dans la course pour le titre de Supercross et d’outdoor lors de ma première saison en tant que manager et pilote. Personne n’a cru en moi, c’est le plus drôle dans l’histoire. Même Honda ne voulait plus me répondre au téléphone et j’ai fini la saison sur une moto d’usine, j’étais le meilleur pilote Honda dans les deux championnats. Je trouve de la satisfaction quand je prouve aux gens qu’ils ont tort, ou que je me prouve à moi-même que j’avais raison. 2011, c’était une année mémorable. Ce qu’on a été capable de faire avec le groupe de personne qu’on avait, c’était vraiment fun et j’ai été capable de retrouver l’amour pour la moto, amour que j’avais perdu l’année précédente.

Est-ce que tu vas rouler sur les 7 dernières épreuves de la saison ?

Pour l’instant, je suis à fond pour rouler la fin de saison, je ne sais pas trop comment ça va se passer, comment on va faire, quelles vont être les restrictions. Il faut réaliser que ce “One Last Ride” qu’on a organisé en 2020, c’était pour les fans et pour que je m’amuse. Mon désir de faire de la moto est toujours là, mais rouler semaine après semaine devient de plus en plus difficile pour moi et c’est pourquoi j’ai décidé – pour la première fois de ma carrière – qu’il était temps de prendre ma retraite. Je ne sais pas si je veux vraiment faire ces 7 dernières épreuves sans les fans, sans cette industrie qui est finalement ma famille, et sans ma famille au passage. Pourquoi je fais ça cette année ? Pour les fans, donc s’il n’y a pas de fans …

J’ai l’intention de rouler, mais je ne suis pas encore à 100% certain de ce à quoi va ressembler ma fin de saison, on verra. Tout le monde veut savoir si je reviendrais l’an prochain vu comment cette année se déroule; honnêtement, je n’ai pas de réponse. Avec Ellie, on en a parlé.. Aujourd’hui, j’aime la moto, j’adore la compétition, est-ce que je veux signer pour faire les 17 courses en 2021 ? Non, je n’en ai pas envie, mais il y a ce petit truc au fond de toi … ces gens qui te remercient, c’est ma façon de leur rendre ce qu’ils m’ont apporté à mon tour en les remerciant. Indianapolis, la première course a avoir été annulée, c’était une de mes villes favorites, est-ce que je rêve de pouvoir revenir en en 20201 à Indianapolis pour rouler ? Bien sûr, mais je ne veux pas que les gens comptent la-dessus pour l’instant car je ne sais pas si dans 6 jours ou dans un mois, j’aurais encore la motivation de faire tout ça, de travailler et de faire ce qu’il faut pour être en mesure de rouler au niveau des autres lors des finales, je ne sais pas pour l’instant, alors on verra.

Via: Pro Circuit 78 – Instagram

Médias