Cooper Webb “Je vais essayer de mieux contenir mes émotions”

“Je vais en tirer des leçons”

Même avec un peu d’avance aux points, Cooper Webb s’est senti dans l’obligation de mettre fin à la série de victoires de Marvin Musquin ce samedi soir.

Son 2-1-3 de Houston lui permet de remporter le dernier Triple Crown de la saison, de signer sa sixième victoire et de monter sur son dixième podium de l’année.

Il compte désormais 17 points d’avance sur Marvin Musquin à seulement quatre épreuves de la fin de saison; les relations entre les deux coéquipiers s’annoncent tendues.

Via MotoXaddicts

Cooper, il faut que je te demande …. Dans la première finale, c’était un peu physique avec Marvin. Raconte-nous ce qu’il s’est passé pendant cette finale.

C’était intense. On roulait de façon agressive, j’ai fini par être frustré et j’ai laissé cette frustration m’affecter.

Ce n’est pas la bonne façon de procéder c’est sur.  On a laissé Ken Roczen s’éloigner et les autres nous rattrapaient.

Je vais en tirer des leçons et je vais essayer de mieux contenir mes émotions. Comme Marvin l’a dit, on est coéquipier, on s’entraîne ensemble, mais on est aussi premier et second du championnat, la limite est vraiment fine.

Je sais que j’ai fait des erreurs, j’ai fini super frustré et je vais en tirer des leçons. J’essayerais d’être meilleur à l’avenir.

Tu remportes la soirée et le classement Triple Crown. Parle nous-en.

C’est cool, je ne savais même pas qu’il y avait un classement Triple Crown.

J’ai eu du succès lors des épreuves Triple Crown donc c’est cool. Avec 3 finales, la régularité rentre en jeu, c’est 3 finales difficiles.

Alors que la saison se termine, il semble que ça se joue entre toi et Marvin pour le titre. Avez-vous un plan pour continuer à vous entraîner ensemble pendant la semaine? Allez-vous vous séparer? Comment allez-vous gérer ça ?

Ce n’est pas évident, ça te fait te poser plein de questions.

On est premier et deuxième au classement actuellement et j’ai l’impression qu’on a pris le contrôle de la catégorie; un coup lui, un coup moi.

Je pense que ça a augmenté notre niveau, on s’est amélioré tous les deux.

Tu es tombé pendant une des séances d’essais. J’ai entendu que tu t’es brûlé la jambe en te coinçant sous la moto, comment ça va ?

Tout va bien, ça arrive de tomber. J’ai de la chance que ce ne soit pas plus grave.

Ça t’a brûlé à travers ton pantalon ?

Ouais un peu, mais il faut quand même continuer de rouler et d’envoyer.

Lors de la dernière finale, as-tu laissé Tomac partir ?Savais-tu que tu avais la soirée dans la poche ?Et avais-tu l’intention de les laisser partir devant?

Pas vraiment non. Tu ne veux jamais laisser quelqu’un te doubler, mais je savais qu’il était sur mes talons, qu’il attaquait et que Marvin était en train de s’éloigner.

J’étais dans une bonne position, c’était bon de savoir où je me situais au classement, mais tu ne veux jamais vraiment relâcher et laisser quelqu’un partir devant. Une fois qu’il m’a doublé, j’ai essayé d’attaquer mais il a fait de très bons tours.

Comme tu l’as dit, je savais que j’étais dans une bonne position pour le classement de la soirée. Donc j’ai un peu décroché.

Deux ans que le format Triple Crown est arrivé. Vous avez pu le tester sur les pistes de la côte ouest, sur la côte est, avec les changements apportés au format. Évidemment, cette année est un peu différente, mais à l’avenir, aimerais-tu en voir plus, moins ou le même nombre ?

Je pense que 3 c’est le bon compromis, puis si on ajoute la Monster Cup pour les 450 ça fait 4 courses.

Ça apporte du changement. J’apprécie plus le format traditionnel cependant, mais ça, ce n’est que mon avis.

3 c’est un bon compromis avec la façon dont ils les dispersent dans l’année pour nous permettre de faire un break.

En fin de saison, ça apporte un peu de nouveauté.

Médias