Des nouvelles de Shaun Simpson

Des nouvelles de Shaun Simpson

En 2020, Shaun Simpson a décidé de prendre une direction nouvelle. En montant sa propre structure, l’ex vainqueur de grands-prix a voulu retrouver une certaine liberté quant à la gestion de son programme après une année 2019 en dents de scie avec l’équipe RFX KTM. Fier de 15 ans d’expérience au plus haut niveau, Shaun Simpson a décidé de revenir au mode opératoire – solo – qui lui avait brillamment réussi en 2014 et 2015.
11ème à Matterley et 10ème à Valkenswaard, Shaun Simpson montre qu’à plus de 30 ans, avec le soutien des bonnes personnes et l’amour du sport, tout est encore possible. Le pilote Britannique nous donne de ses nouvelles à l’aube de la reprise du mondial MXGP à travers un communiqué de presse. See you soon, Shaun.

Shaun Simpson

“Combien de fois s’est-on dit, ou on a dit aux autres “c’est une période étrange” ? Ces derniers mois ont été difficiles, et j’espère que ceux qui liront ces lignes ont pu rester en bonne santé et n’ont pas eu leur vie mise sens dessus/dessous durant cette période.

En tant que pilote professionnel et athlète, cette pandémie et la pause que nous avons subie était sans précédent. Bien sur, on doit faire avec les blessures de temps en temps en Motocross mais on travaille toujours pour revenir en piste avec un calendrier de récupération et de l’optimisme pour pouvoir retrouver notre travail, et ce qui nous passionne. 

Notre vie s’est arrêtée brusquement en Mars. On a connu un début de saison comme d’habitude avec les courses de pré-saison, les deux premiers grands prix, puis l’ouverture du championnat Anglais a été annulée, et le déplacement en Argentine dans la foulée, donc on est rentré chez nous et le confinement a débuté.

Difficile d’accepter d’être bloqué chez soi, à ne pas pouvoir rouler.  J’ai envoyé quelques messages aux autres pilotes car j’étais vraiment curieux de savoir si certains arrivaient quand même à s’entraîner ou à rouler là où ils étaient.

J’ai rapidement pris la décision de prendre 3/4 semaines de repos avant de me remettre au travail car il était très clair que le championnat du monde était à l’agonie et qu’il n’allait pas reprendre de sitôt. De rouler de nouveau ces dernières semaines, j’en avais vraiment besoin. J’avais l’impression qu’il y avait un énorme vide dans ma vie.

Désormais, c’est vraiment cool d’avoir un objectif et de savoir quand on roulera à nouveau. On n’a pas eu cette date “sure” sur laquelle se fixer depuis des mois et c’était vraiment étrange. Difficile de s’entraîner, de rouler, sans aucun objectif en termes de compétition. 

Pour l’heure, le MXGP se disputera sur 14 nouvelles épreuves avec quelques nouveaux changements à prendre en compte: trois épreuves en Lettonie et en Belgique – et je ne vais pas me plaindre de devoir faire un peu de sable ! – des terrains pris à l’envers, des paddocks restreints et un format sur un jour. Je suis fan du nouveau programme. 

Le samedi n’a jamais rien représenté. C’est juste pour une place sur la grille et pour faire le spectacle pour les spectateurs qui sont présents. Ça fait partie de notre boulot mais je pense que les qualifications pourraient avoir lieue le dimanche matin. 2020 est une année déjà bien différente et il est curieux de voir ce qu’on va pouvoir expérimenter avec ce nouveau calendrier. Disputer 3 grands prix sur un seul et même circuit, ça va être drôle. Il manquera l’atmosphère, surtout si les spectateurs sont réduits au nombre de 1.000, mais ce sera également excitant et il faudra être au top d’entrée de jeu le dimanche et le mercredi; il n’y aura pas d’échauffement le samedi. Dans le passé, j’ai plutôt bien figuré lors des qualifications du samedi et je n’étais pas aussi bon le dimanche, ce format pourrait me convenir.

Il va falloir éviter les blessures lors des trois prochains mois et demi. La régularité est ce qui fera le résultat final. Les circuits sont plutôt sûrs et connus de tous, et sont tous en Europe sauf pour l’Argentine. 

L’épreuve qui sera plus délicate sera la Turquie, on essaye de savoir si on conduira ou si on enverra nos motos là-bas car on pourrait aussi avoir une épreuve du championnat Anglais par la suite. 

Alors que j’écris cette newsletter, on est toujours dan l’attente de la confirmation pour les épreuves Anglaises.  Ce serait cool si ces épreuves pouvaient reprendre. Il semble que le Covid-19 ne va pas disparaître de sitôt donc j’espère qu’on sera tous en mesure d’être intelligent pour gérer ça du mieux qu’on le pourra afin de pouvoir faire ce qu’on aime à nouveau.

Pour l’heure, j’ai hâte de monter dans mon van et de prendre la direction de la Lettonie pour m’installer pour une semaine à Kegums, ça va être bizarre ! 

Bizarre, c’est le mot qui convient bien a cette année 2020 jusqu’à présent.

Shaun Simpson”

Médias