Fredrik Noren “Je me suis un peu surpris”

Un Fredrik Noren en forme pour sa première sortie sur la Suzuki de l’équipe JGR.

En terminant 5ème à Southwick (Ex-aeqo avec Justin Barcia et Jason Anderson), Fredrik Noren ramène le meilleur résultat de saison outdoor 450 à l’équipe JGR Suzuki. Très à l’aise dans le sable, Fredrik en aura étonné plus d’un ce samedi, et ce, dès les essais chronos en signant le 5ème temps parmi les gros bras de la catégorie.

Premier surpris, Fredrik lui-même, qui n’en attendait pas tant pour un début sur la Suzuki officielle. Le Suédois rêve même de podium, c’est tout le mal qu’on lui souhaite, affaire à suivre.

Une interview réalisée par Steve Matthes pour le compte de PulpMX.

Fredrik, je vais être honnête, je ne pensais pas que tu roulerais aussi bien, j’en ai parlé, après des années sur Honda je me suis dit qu’en une semaine sur une Suzuki, ça ne pouvait pas marcher aussi vite. De bons départs, ex-aequo pour la 5ème place, j’avais tort, clairement, tu es bien sur la Suzuki.

Ouais, c’est une moto différente, je n’arrête pas de dire aux gens que c’est comme la moutarde et le ketchup, les deux sont bons, mais ils sont différents.

Les gars ont bossé dur cette semaine pour que je me sente à l’aise sur la moto, je me suis senti à l’aise assez vite, mais il fallait se sentir à l’aise ET rouler vite !

C’est génial de bosser avec ces gars, ils sont attentifs à tout ce que je dis, ils ont beaucoup d’expérience, je suis content de mon weekend

Bonne première manche, un départ moins bon dans la seconde mais tu es revenu, tu dois être content.

Je suis content, meilleur résultat de la saison, ex-aequo pour la 5ème position aujourd’hui. C’est un bon début, une base, maintenant je sais où je me situe, où la barre est placée, de là, on peut aller de l’avant et penser à ce podium.

Qu’est-ce qui te plaît sur la Suzuki ?

C’est une Suzuki d’usine, je n’ai jamais roulé sur une Suzuki d’origine. Tout semble juste bien aller sur cette moto, un feeling général. C’est une moto plutôt cool à piloter. J’ai déjà une petite expérience sur la Suzuki quand je roulais lors de ma carrière en Suède et la moto me convenait plutôt bien. C’est un bon ensemble.

Toi et Barcia, vous allez vous donner comme ça à chaque fois ?

C’était chaud ! À deux virages de la fin il m’est juste rentré dedans comme ça [rires], hors de question que je le laisse me doubler, il aurait fallu qu’on tombe tous les deux !

Ah, c’est toujours fun de se battre, j’étais plutôt fatigué donc je ne cherchais pas trop à me battre en piste mais hey, j’ai fini devant lui, donc c’est cool.

Je parlais à Jeremy Albrecht et il m’a dit qu’il était vraiment impressionné par ton expérience lors des testings, je lui ai dit que tu avais testé pour Showa, que tu avais roulé pour Honda HRC, que tu avais testé avec eux, ils n’étaient pas au courant je crois. Tu sais comment une moto réagie et fonctionne c’est clair !

Toutes ces années, j’ai vraiment pu m’y mettre et apprendre et ça a été très bénéfique pour moi, tu deviens un peu difficile mais tu apprends aussi ce que tu aimes, ce que tu n’aimes pas, tu peux apprendre comment dire ou expliquer les choses pour pouvoir être compris.

Chez JGR, ils comprennent très bien mes demandes, donc c’est top.

Est-ce que tu t’es surpris aujourd’hui honnêtement ?

Je me suis un petit peu surpris, j’aurais été content avec une 8ème ou une 9ème position comme la semaine dernière. C’est un grand pas dans la bonne direction, ça me fait plaisir de savoir que je peux rouler devant, donc on va bosser à partir de là.

Tu n’as plus besoin de faire ton filtre à air maintenant

Je suis super content, c’est trop cool, moi, je prends l’avion maintenant, et quelqu’un d’autre s’occupe de tout ça.

Médias