Ivano Van Erp, un talent made in Netherlands

Ivano Van Erp, un talent made in Netherlands

Parmi les pilotes 125 qui évoluaient en piste ce weekend à l’occasion de la finale du championnat de France Junior à Rauville-la-Place se trouvait un jeune Néerlandais bien méconnu du public Français; Ivano Van Erp.

Ne vous fiez pas au petit gabarit et à la bouille d’ange d’Ivano; une fois le casque enfilé, l’adolescent envoie du gros gaz, fait preuve d’une excellente technique et d’un style impeccable.

“C’est qui, ce Ivano ?”

Moins populaire que ses concurrents Français que sont Quentin Prugnières, Xavier Cazal, Saad Soulimani ou encore Alan Harnois cette saison, Ivano Van Erp évolue tout de même au sein d’une équipe Française; équipe dirigée par Loic Le Foll: MJC Yamaha.

Coéquipier de Mairis Pumpurs & Kay Karssemakers cette saison, engagé en championnat d’Europe 125 et en championnat de France Junior, Ivano Van Erp se fait découvrir du grand public cette saison en réalisant ses débuts en 125. Le kid originaire d’OSS compte déjà un bon paquet de titres nationaux aux Pays-Bas et, à son palmarès déjà bien garni est venu s’ajouter un titre de champion du monde Junior en 2017.

Ivano ne maîtrisant pas totalement l’anglais, c’est avec le papa, Robert Van Erp, qu’on s’est entretenu pour en apprendre plus de ce jeune talent; made in Netherlands.

Robert Van Erp

“Ivano a commencé la moto quand il avait 5 ans, sur une Yamaha, une PW50.

Moi, je roulais par le passé, et mon frère également; J’ai participé au championnat national Hollandais mais j’ai commencé sur le tard. Vous savez comment ça se passe, vous avez un petit garçon, vous aimez la moto, et il finit par rouler et par aimer çà lui aussi. 

Déjà, au guidon de la PW50, Ivano montrait qu’il était à l’aise sur les sauts, qu’il n’avait pas peur de la vitesse, ni peur de tomber.

Un an et demi après ses débuts, je lui ai acheté une 50 KTM et à l’âge de 7 ans, Ivano a fait ses premières courses nationales. Lors de sa toute première course nationale, il a très bien roulé. Après deux bons départs, il a terminé deux fois dans le top 5. Dès sa seconde année en catégorie 50CC, il a gagné beaucoup de courses et il a remporté le titre national. Il était temps de faire la transition en 65cc.

Pour lui, la première année de 65cc en 2013 a été vraiment difficile, il était vraiment petit et il manquait de force, mais il n’a pas abandonné pour autant et course après course, il s’est amélioré pour finir dans le top 10 en fin de saison.

L’année suivante, en 2014, Ivano a intégré l’équipe Beursfoon Junior KTM il a remporté le titre de champion de Hollande en catégorie 65cc, petites roues. Avant, c’était nous qui payions tout de notre poche.

L’année suivante, en 2015, Ivano est passé en 65cc grandes roues et il a de nouveau remporté le championnat national.

En 2016, débuts en championnat d’Europe 65, Ivano remporte deux manches lors des qualifications EMX65 de la zone Nord Ouest et se qualifie second de sa poule derrière Liam Everts pour la finale. Il est également champion national en 65cc grandes roues.

Lors de la finale de Loket, Ivano a remporté la première manche 65cc. Le même jour, il y a eu un terrible accident sur le circuit et un jeune pilote du 85cc a perdu la vie. Ivano n’a plus été le même garçon ce weekend là, il n’a plus roulé comme il savait le faire, il a perdu ses moyens et le podium du championnat d’Europe (1-21).

En 2017, il a réalisé sa dernière saison sur la 65cc et il a gagné neuf des dix manches de qualifications pour le championnat d’Europe zone Nord Ouest.

De nouveau, la finale se déroulait à Loket. De nouveau, Ivano remporte la première manche mais lors de la seconde manche, il manque de chance dans le premier virage et se bouscule avec d’autres pilotes; il sort du circuit, repart bon dernier et remonte jusqu’en 10ème position. Ivano termine 3ème du championnat d’Europe 65. Cette même année, Ivano participe pour la première fois au mondial Junior qui se déroule en Estonie, il gagne les deux manches et le titre par la même occasion après une troisième place à l’Europe. C’était génial ! On savait que c’était possible, Ivano avait été vraiment fort toute l’année mais il avait été un peu déçu lors de la finale du championnat d’Europe à Loket avec sa troisième place; ce n’est pas simple pour un jeune garçon de se dire “Okay, maintenant, on part pour le titre mondial”, mais il l’a fait. On était très fiers, et pour rien au monde je n’aurais loupé ça.

Après avoir gagné le mondial 65, Ivano a signé un contrat avec Yamaha pour faire ses débuts en catégorie 85 en 2018. On a monté notre propre équipe, on a tout fait nous même avec le soutien de Yamaha et de nos sponsors; Yamaha nous fournissait les motos et les pièces. Une année d’apprentissage avec quelques bons et quelques mauvais résultats.

En 2019, une meilleure année, il a gagné des courses nationales et il a signé le doublé à Lommel lors des qualifications pour l’Europe 85 zone Nord Ouest. Pas de titre national pour Ivano en 85 et malheureusement, il s’est fracturé la clavicule juste avant la finale de l’Europe 85 et du Mondial Junior et il a dû être opéré. C’était sa dernière année en 85.

En Octobre 2019, Ivano a débuté sur la 125 et il a prolongé son contrat avec Yamaha, désormais, cette saison, il roule pour l’excellente équipe MJC Yamaha. 2020 est une année d’apprentissage pour Ivano, mais c’est une année difficile avec le Covid-19. Nous n’avons fait que deux courses depuis Février, une en Angleterre (EMX125 – 29ème) et une en France à Magescq où il a très bien roulé (France Junior – 5ème) et après il y a eu 6 mois sans compétitions. Maintenant, il y a beaucoup d’épreuves qui s’enchaînent en seulement quelques semaines.

En 2021, Ivano ira chercher de meilleurs résultats et sera engagé en championnat d’Europe 125, en championnat de France Junior et sur le championnat national Hollandais.

Ivano a 15 ans, il va encore à l’école, c’est obligatoire aux Pays-Bas, il ne peut manquer l’école, à part à quelques exceptions pour les épreuves du championnat d’Europe. Il est dans sa dernière année, il va passer des examens et par la suite, ce sera un peu plus simple.

L’an prochain, nous serons toujours avec l’équipe MJC Yamaha. Nous avons de supers rapports avec tout le monde au sein du team et c’est très important pour pouvoir amener Ivano au niveau supérieur.

Ce weekend, ce n’était pas si mal à Rauville-la-Place (5ème) mais Ivano a perdu l’équilibre juste avant le baissé de grille en première manche car il est vraiment petit pour la moto et sa cale est tombée au départ. Maintenant, on va terminer la saison 2020 de la meilleure façon possible et on va apprendre de chaque course pour revenir plus fort l’année prochaine.

La plupart du temps, on s’entraîne seuls, Ivano a seulement un coach physique. Parfois, on retrouve l’équipe et on s’entraîne avec l’entraîneur que ce soit en France, en Espagne, en Hollande ou en Belgique.

Ivano est jeune, mais c’est un pilote très technique avec énormément de talent. Il ne prend pas beaucoup de risques car il est encore petit et il n’est pas aussi costaud que les autres, mais l’année prochaine, il sera à 200%.”

Médias