Jago Geerts “Le virus doit disparaître avant que nous recommencions à rouler”

Jago Geerts “Le virus doit disparaître avant que nous recommencions à rouler”

Avant que l’épidémie de COVID-19 ne vienne mettre un terme – provisoire – au mondial MX2, le pilote Monster Energy Yamaha Factory MX2 Jago Geerts connaissait un début de saison sensationnel.

Le jeune pilote Belge de 19 ans remportait son tout premier Grand Prix et prenait la tête du championnat MX2 pour la toute première fois de sa carrière lors de la première des 20 épreuves du championnat, à Matterley Basin, en Grande-Bretagne.

C’est un Jago en forme, mûr et prêt pour une nouvelle saison, revêtu de la plaque rouge de leader du championnat qui s’est aligné avec son numéro 193 à Valkenswaard, deuxième épreuve du championnat du monde, aux Pays-Bas.

Là-bas, Jago remportait sa toute première manche qualificative avant de s’adjuger la première manche MX2 du dimanche. Malheureusement, en deuxième manche, Jago Geerts s’écrase dans le premier virage et se relève avec des douleurs aux côtes. “Je suis tombé tout seul, j’ai perdu l’avant et je me suis envolé, je suis atterri sur les côtes et j’ai eu besoin de quelques minutes pour reprendre mon souffle. Quand j’ai repris la course, j’étais déjà loin derrière le dernier pilote.”

Reparti avec plus d’une minute de retard sur les leaders, Jago Geerts a retrouvé ses marques et a conquis le cœur des fans avec sa superbe remontée jusqu’à la septième place, ce qui lui suffisait pour monter sur la troisième marche du podium du weekend.

Désireux de récupérer les 7 points qu’il avait perdus face au nouveau leader du championnat, Tom Vialle, Jago Geerts s’est exprimé à propos de la pause en mondial due à la pandémie de COVID-19.

“Je m’ennuie beaucoup. Je continue de m’entraîner physiquement, mais c’est difficile de traverser cette période de la saison faire de moto. C’est la même chose pour tout le monde et la santé des gens reste la priorité.”

Une période sans précédent pour le monde du motocross qui affronte, sans aucune connaissance ou expérience, une pandémie mondiale qui interrompt la saison.

“C’est vraiment difficile parce que nous ne savons pas quand la saison recommencera, je sais que je dois être en forme mais aussi ne pas trop en faire sinon je ne pourrai pas terminer la saison en forme. “

La saison devrait reprendre le week-end du 7 juin à Orlyonok, en Russie, là où Jago a été couronné champion du monde 125cc junior en 2016. Mais jusqu’en mai – au plus tôt –  beaucoup de temps mort pour les pilotes.

“J’ai pris un peu de repos, donc j’ai encore deux semaines où je vais y aller doucement, juste un peu d’entraînement et puis je pense que dans quelques semaines je vais reprendre en faisant beaucoup d’entraînement physique. Il n’est pas possible de faire de la moto pour l’instant et c’est sûr que ce sera le cas jusqu’en mai ou juin, donc c’est encore loin. Le virus doit absolument disparaître avant que nous recommencions à rouler.”

Source: Yamaha Racing

Médias