James Stewart analyse Anaheim 1

La légende du Supercross – James Stewart – analyse l’ouverture de la saison 2020 qui s’est déroulée à Anaheim 1 le 4 janvier dernier.

“Anaheim 1, c’est une grosse course, des mecs se pointent pour gagner, d’autres pour intégrer le top 3, le top 5, et tu as mon gars Chad Reed qui débarque à Anaheim 1 pour la 20ème fois et quelques, et pour faire sa 250ème course. Chad Reed devait être plus anxieux à l’idée de se qualifier pour la finale, surtout qu’il est passé par la LCQ. C’est fou que ce mec roule autant. On a commencé en même temps, et moi j’ai arrêté depuis 4 ans. Il a déjà accompli tout ce qu’il voulait, mais quand même […]

Si j’étais les autres, je garderais un œil sur Adam Cianciarulo. On l’a tous vu arriver, on a vu le battage médiatique autour de lui, on a vu les blessures. Adam a touché le fond non pas une, ni deux, mais trois fois. Etre capable de revenir et gagner le championnat outdoor 250, rebondir après ce qu’il s’est passé à Las Vegas, ça montre qu’il est l’un des plus forts face à l’adversité. Il est intelligent quand il parle, on voit qu’il pense beaucoup à la compétition, il me rappelle moi plus jeune, il analyse beaucoup. Je pense qu’il sera vraiment bon. Si j’étais les autres, je me méfierais de lui, car dans les mauvais jours, Adam sera 5ème, pas dernier. […]

2020-ANAHEIM-ONE-SUPERCROSS_Kickstart_1487

Le dépassement de Cianciarulo sur Brayton, c’est Eli Tomac qu’on devrait voir faire ça. C’est le vétéran, il sait qu’il est plus rapide que tout le monde, et pourtant, on voit le rookie aller de l’avant à sa place. Ça, ça me fait dire qu’Adam ne se considère pas du tout comme un rookie dans la catégorie. Il est fluide, il dépasse, il ne sort personne, Adam va les inquiéter. […]

Après son erreur, Justin Barcia est bien chanceux de ne pas finir au sol, mais dans le virage suivant, il s’emporte. Il essaye de sortir Adam, mais on peut voir qu’il décide de ne pas le faire. Il y a deux ou trois ans, Justin aurait défoncé Adam. Je ne sais pas ce qu’il s’est dit à ce moment-là, s’il ne s’était pas arrêté, ça aurait été moche pour les deux. Dans un sens, heureusement qu’il utilisait sa tête à ce moment-là. Mais recouper le circuit comme ça, ça montre qu’il est dans l’état d’esprit du mec qui veut vraiment, vraiment gagner Anaheim 1. Je t’assure que j’apprécie qu’il se soit ravisé, Adam apprécie qu’il se soit ravisé, et Justin apprécie de s’être ravisé (rires). […]

Quand je roulais – et ces mecs là te le diront – on savait qu’il y avait un ou deux pilotes sur la piste qui étaient prêts à vous sortir en un clin d’œil sans se soucier de vous. Des mecs qui ne vont pas venir s’excuser, qui vous sortiront juste comme ça. Justin Barcia est ce type de pilote. Je pense qu’il s’est ravisé de sortir Adam car il avait confiance en sa moto, en son programme, et il savait probablement qu’il pouvait le reprendre plus tard. […]

L’erreur d’Adam ensuite n’est pas une erreur de débutant, il a juste glissé en perdant la traction de la roue arrière. Il est engagé, il n’a pas le choix, s’il freine, il passe par-devant, c’est trop tard, il doit envoyer le triple. Malheureusement, il se met court et se stoppe complètement, il a fait un bon boulot pour ne pas tomber et ne pas caler mais il perd le leadership. Le type d’erreur qu’on a tous fait. […]

Pour Roczen, c’est le pire scénario. C’est un mec qui pense pouvoir gagner Anaheim 1, voir qui veut juste rentrer dans le top 3, un gars qui part derrière et qui est capable de revenir devant. Pourtant, il voit le champion de 2019 le distancer, il se fait doubler par Baggett, il galère mentalement, il doit avoir mal aux bras aussi, il a parlé de ses réglages. En tant que pilote, c’est le pire sentiment que tu puisses ressentir lors de ces soirées-là. Tu te sens dans une impasse, tu ne peux rien faire. Tu penses que tu peux gagner, et au final, tu te fais doubler. Ken Roczen ne devait pas s’attendre à se faire doubler par Baggett à Anaheim 1 et une fois que tu te retrouves dans cette situation, que tu recules, c’est difficile …. C’est un peu pareil avec Eli parfois, mentalement, il se bat pour rester devant, et plus tu te fais doubler plus c’est dur de t’en remettre. […]

2020-ANAHEIM-ONE-SUPERCROSS_Kickstart_1458

Pour Justin Barcia, c’est le meilleur sentiment au monde. Il gagne Anaheim 1, il domine, en plus, il évite la chute, ça en rajoute encore plus. Je me souviens, dans le dernier tour, quand j’étais premier, j’étais tellement nerveux à l’idée de tout gâcher bêtement, de me mettre par l’avant sur un saut en essayant d’être trop prudent … Tu passes devant ton mécanicien, tu fais un gros whip pour les fans, tu sens la chaleur des flammes dans ta nuque sur le saut d’arrivée, ça fait plaisir. […]

Le pilote qui m’a surpris ? Blake Baggett. Je n’ai pas entendu beaucoup parler de lui pendant l’intersaison, il signe un top 5 et je suis sûr qu’il est satisfait. Adam et Barcia sont dans une bonne situation, Tomac et Roczen doivent se gratter la tête, mais ce n’est qu’Anaheim 1.

J’ai déjà abandonné à Anaheim 1, pourtant, je suis revenu et j’ai remporté le titre. […]”

Médias