Jimmy Button “Je travaille sur le contrat 450 de Dylan”

“Je travaille dur sur le contrat 450 de Dylan pour l’année prochaine et heureusement, il fait son travail de son côté, ce qui rend le mien beaucoup plus simple quand vient le temps de négocier.”

Titré en Supercross la saison passée, notre Français Dylan Ferrandis réalise désormais sa dernière saison en catégorie 250 avant de monter chez les gros bras dès 2021. Débarqué sur le continent Américain fin 2016 avec l’aide de son agent – Jimmy Button – Dylan Ferrandis est devenu le 5ème Français à remporter un titre 250 Outre Atlantique après Mickael Pichon (125), Stephane Roncada (125), Christophe Pourcel et Marvin Musquin.

Lors d’un excellent entretien réalisé avec Jimmy Button – à retrouver en intégralité sur le site de SwapMotoLive – l’ex pilote pro, désormais agent de Dylan chez Star Racing Yamaha, est revenu sur l’arrivée de Dylan aux USA, sur sa blessure en 2018, sur sa collaboration avec David Vuillemin et plus récemment, sur sa saison 2020 et l’incident avec Christian Craig. Un peu de lecture pendant le confinement …

Jimmy Button

Dylan est en tête du championnat et détient la plaque rouge, donc les choses vont bien. Il a remporté quelques courses et il était sur le podium à chaque fois sauf à St. Louis et je pense qu’il aurait été sur le podium là aussi si le premier tour avait été différent. Je travaille dur sur le contrat 450 de Dylan pour l’année prochaine et heureusement, il fait son travail de son côté, ce qui rend le mien beaucoup plus simple quand vient le temps de négocier.

Ce qui a démarré la relation entre Dylan et moi ? C’est intéressant. Un gars du nom de Jeremy, un Français, a travaillé avec moi chez Wasserman [Boîte de marketing et de gestion de sportifs] pendant un certain temps.

Jeremy était notre gars en Europe, il cherchait de jeunes talents avec l’espoir que s’ils progressaient au bout d’une à trois saisons en Grands Prix, ils voudraient venir aux USA. Parce qu’ils ont tous des objectifs différents. Certains veulent être champion du monde à 10 reprises et battre Stefan Everts alors que d’autres veulent rouler fort en mondial, se faire un nom et venir aux États-Unis pour rouler en Supercross.

Dylan Ferrandis & His French Connection In America - Swapmoto Live

De toute évidence, les Français sont différents parce qu’ils sont bons en Supercross depuis 35 ans et Dylan n’échappe pas à la règle. Quand les discussions ont commencé, je dirais début 2014, Dylan roulait bien et venait de battre Jeffrey Herlings sur une course. Nous voulions donc organiser un voyage pour qu’il puisse venir aux États-Unis, rester ici pendant un mois, rouler sur toutes les pistes et aller assister aux épreuves de Supercross pour regarder avant de décider «Est-ce que je veux venir aux USA ou est-ce que je vais être un pilote de GP? “. Il faut prendre cette décision assez tôt, tu ne peux pas attendre d’avoir 22 ou 23 ans.

Alors, il est venu et ça s’est très bien passé. Il a dit qu’il voulait venir rouler aux USA et ce moment-là, il y avait une équipe pour laquelle il fallait rouler, et c’était Star Racing Yamaha. La moto était incroyable, elle l’est toujours, mais elle avait quelques années d’avance sur tout le monde à l’époque.

J’ai une très bonne relation avec Bobby Regan et le reste de l’équipe. C’est à San Diego que nous nous sommes assis avec Bobby et Brad dans leur camion et je leur ai dit: “Dylan veut faire ça à 100%, il veut rouler pour vous. Faisons en sorte que ça marche”. Ils étaient vraiment à fond et on a signé le contrat trois semaines plus tard. C’est arrivé très rapidement parce qu’ils l’avaient vu rouler à Genève, Paris et sur la Monster Energy Cup. Ils pouvaient voir qu’il n’allait pas être comme un poisson hors de l’eau parce qu’il était déjà au top du top en catégorie 250.

2020 ANAHEIM 1 SUPERCROSS | 250 OVERALL QUALIFYING RESULTS ...

La seconde où le contrat a été conclu,  on a dû commencer à penser aux visas pour lui, pour son mécanicien qu’il avait amené à l’époque et pour sa femme, Nastasia.

C’est beaucoup de travail, mais heureusement, tout s’est fait à temps, alors quand il est arrivé en automne, tout était prêt. Les visas étaient là, la maison était là, tout était réglé. C’était beaucoup de travail, mais ils ont pu compter sur moi pour que Dylan puisse transférer sa vie et commencer sans interruption ni distraction.

Bon, il y a eu quelques problèmes pour s’habituer au cirque qu’est le Supercross, car c’est différent ici. Dylan a commencé aux USA avec beaucoup de vitesse et la régularité a commencé à venir, mais la blessure en 2018 à Atlanta était assez merdique. Je pense qu’il était sur le point d’arriver là où il en est aujourd’hui, mais c’était une très grosse blessure.

Il a dû repartir de très loin, je pense qu’il aurait pu prétendre au titre outdoor cette année-là. Je suis convaincu que tout arrive pour une raison et que ça lui a donné du temps et que ça l’a encore plus motivé.

DYLAN FERRANDIS IS ON PROBATION AFTER TAKING OUT CHRISTIAN CRAIG ...

Le team a une grande confiance en lui, les choses vont bien pour lui et sa femme, et pendant les vacances d’automne, ils ont acheté leur première maison. Leur vie est ici désormais, dans le sud de la Californie.

C’est formidable de travailler avec Dylan parce qu’avec Nastsia, ces deux-là font une bonne équipe; plus David Vuillemin et moi-même. On est l’équipe DF14 en gros. Il y a un objectif commun pour nous tous: gagner des courses, gagner des championnats et marquer le sport. Jusqu’à présent, je pense que nous parvenons à cocher les cases. […]

Si je regarde les essais et que je vois quelque chose qui me semble important,  quand ils regardent une vidéo ou autre, je me permets d’intervenir mais ils ont un bon programme et je gère la partie business. Si je peux ajouter quelque chose à propos du pilotage ou si je vois une trajectoire, je le fais, mais ce n’est pas mon travail. David fait un excellent travail, leur relation est parfaite et je ne vais pas trop intervenir. David est avec lui tous les jours sur la piste, il sait ce qui se passe, comment Dylan se sent, alors j’essaie de ne pas trop interagir dans ce domaine. […]

Repensez à Southwick, où les fans Américains sont les plus chauds. Un gars lui fait un doigt d’honneur, il en fait un en retour, il y a une photo. Tout le monde se disait: «Putain ouais! On aime ce mec parce qu’il se défend. »

La réponse de Dylan Ferrandis | DailyMxAprès, vous avez l’incident d’Anaheim 2 et là c’est: “Crucifions cet enf*iré.”

Quand c’est arrivé, ma première réaction a été de me dire “merde. J’espère qu’il ne s’est pas pété la jambe et que tout va bien”. On a vu que tout le monde était vivant, la course a repris son cours, mais les fans ont été trop loin et je me suis dit que c’était juste parce que Dylan est Français, et je n’aime pas devoir dire ça.

Les fans étaient énervés parce que Christian c’est le mec blond originaire de Californie du sud, avec sa famille trop cool que tout le monde connaît, et de l’autre côté Dylan c’est le grand méchant loup. D’un point de vue des spectateurs, ils se sont juste dit que Dylan avait essayé de défoncer Christian. En réalité, ils ne pouvaient pas être plus éloigné de la vérité.

Saturday Night Live: Anaheim 2 - Supercross - Racer X Online

Est-ce que c’était mal planifié ? Oui. Aurait-il pu attendre quelques virages? Oui. Je pourrais trouver 500 autres trucs, mais je peux aussi me dire que Christian savait que Dylan le rattrapait, alors pourquoi ne pas le laisser passer pour prendre sa roue ? Il aurait terminé deuxième de la course et aurait gagné 40 000 $ en bonus.

Les huées étaient assourdissantes à Anaheim 2, c’était moins fourni à Glendale et à Oakland c’était un peu bizarre. Je pense que la réalité c’est que nous, au sein de l’industrie, on savait qu’il n’avait pas essayé de le blesser, qu’il remontait rapidement, qu’il voulait aller de l’avant et qu’il pensait au championnat et qu’il se disait “C’est l’heure. Je dois gagner une course. Je dois le faire ce soir parce que l’opportunité est là et que les autres gars sont derrière moi.”

Dylan aurait gagné bien plus de points sans cet incident car il aurait mis deux autres gars entre lui et les autres au championnat.

Je pense que Dylan comprend qu’il ne va pas être le petit chouchou pour des raisons évidentes, mais il y a des fans assez cons qui sont allés trop loin. Les messages privés que j’ai reçu sur Instagram, c’était fou ….

Médias