Magescq – le résumé vidéo du samedi

Magescq – le résumé vidéo du samedi

Retour en image sur l’ouverture de la saison du championnat de France Espoirs avec la démonstration – et la victoire – du jeune pilote Belge Sacha Coenen.

Le Bruxellois a littéralement survolé l’épreuve, remportant les deux manches haut la main après avoir réalisé le meilleur chrono aux essais. Alors qu’il devrait disputer l’intégralité du Championnat, il se présente comme un sérieux postulant au titre. Correctement sorti de grille lors de la première course, il a pris les commandes après quelques tours quand Basile Pigois (Tech 32 KTM), auteur du holeshot, s’est couché dans une ornière. Le pilote CJT Racing KTM a rapidement creusé un écart conséquent mais aurait pu tout perdre en fin de manche. Il a chuté dans un virage, est resté un peu coincé sous la moto avant de peiner à repartir. Plus de peur que de mal, son avance était telle qu’aucun poursuivant n’a pu le doubler. La seconde manche a été une formalité. Coenen s’est ouvert une voie royale en réalisant le meilleur départ pour en finir avec près d’une minute d’avance sur Marc-Antoine Rossi (KTM). Le Corse (2-2), pilote support Bud Racing, termine la journée à la deuxième position. Pour sa seconde année en Espoir 85cc, il a vécu une épreuve contrastée. En tapant la grille en première manche, il est reparti bon dernier et a réalisé une remontée fantastique pour finir deuxième. A l’inverse, il a réalisé un très bon départ en seconde manche, se plaçant directement dans la roue du leader, mais n’a jamais été en mesure de l’inquiéter.

Mathis Valin (737 Performance KTM) monte quant à lui sur la troisième marche du podium de l’épreuve. Le pilote de l’Equipe de France, coaché par un certain Valentin Teillet, et alors qu’il n’a pas encore 14 ans, réalise une belle performance. Longtemps deuxième de la première course, il est tombé dans un faux rythme et a baissé le pied en fin de manche. Rossi en a profité pour le passer, imité dans le dernier tour par l’Espagnol Escandell Elias (KTM). Sa deuxième manche a été plus aboutie, il est resté dans le Top 3 de bout en bout. Il termine donc au final à égalité de points avec l’Espagnol Elias, quatrième de la seconde course, mais le devance au bénéfice d’une meilleure place en deuxième manche. Joey Simonini (KTM) complète le Top 5 de l’épreuve avec une cinquième suivie d’une septième place.

Via Elite Motocross

Médias