Mitch Evans “C’est une situation difficile”

Mitch Evans “C’est une situation difficile”

Le 31 mars dernier, Mitch Evans est passé sur le billard pour soigner son épaule droite blessée à Valkenswaard. Opéré à Brisbane, en Australie, le pilote HRC Honda récupère maintenant à domicile. Le pronostic des médecins est rassurant et Mitch devrait récupérer rapidement, et complètement. Honda Pro Racing a été poser quelques questions à l’Australien qui terminait troisième de sa première manche en MXGP, à Matterley Basin, pour prendre de ses nouvelles.

Mitch, tu as été opéré la semaine dernière, comment va l’épaule ?

En gros, je dois maintenant laisser l’épaule se reposer pour laisser le cartilage recoller à l’os. J’ai des petits exercices à faire que le kiné m’a donnés, après l’avoir vu hier pour un bilan de santé une semaine après l’intervention. Il était vraiment satisfait de l’amplitude de mouvement, qui est deux fois  plus importante que n’importe qui qui passe par cette même opération au bout d’une semaine, donc c’est vraiment un signe positif. Il m’a donné ces exercices pour ça, et j’ai suivi son conseil.

Je ne souffre pas tant que ça honnêtement, je n’ai même pas l’impression d’avoir subi une intervention chirurgicale. Je suis également en contact avec le kiné de l’équipe HRC, Filippo, et il est très content des progrès réalisés lui aussi. Je laisse mon épaule se reposer mais je fais mes exercices quatre fois par jour, c’est la seule fois que je la bouge. Ce sont des exercices pour l’amplitude de mouvement assez basiques, rien d’autre.

Es-tu en mesure de t’entraîner et de rester en forme?

Je suis toujours capable de faire du vélo, mais je ne peux pas aller courir par exemple. J’ai le droit de faire du vélo et de la muscu de n’importe quelle autre partie de mon corps du moment que je n’utilise pas mon épaule.

J’ai commencé le vélo d’intérieur il y a deux jours maintenant et je reprends doucement car je n’ai pas fait beaucoup depuis que je me suis disloqué l’épaule. Je veux juste garder la forme physique de base, puis une fois que mon épaule commencera à aller mieux, je veux pouvoir ajouter de la charge de travail et faire des entraînements de plus haute intensité pour essayer de combler le temps que je n’aurais pas passé sur la moto. Pour le moment, je fais quelques trucs de faible intensité, juste pour remettre le corps en mouvement.

En ce qui concerne le calendrier, tu te concentres sur la récupération de l’épaule ou tu te concentres sur le calendrier MXGP afin d’être prêt quand la saison reprendra ?

Je me concentre uniquement sur mon épaule et sur le programme que mes médecins et physio m’ont fixés. Je ne m’inquiète pas vraiment pour le MXGP en ce moment, car honnêtement, je ne sais pas quand la prochaine course va avoir lieu, donc il est logique de s’inquiéter de ce que je peux contrôler. J’espère juste que quand on reprendra le championnat, j’aurai passé un peu de temps sur la moto.

Tu vas revenir d’Australie bientôt ou c’est encore incertain ?

Je pense que personne ne sait trop ce qu’il va se passer, alors on prend les choses jour après jour, en fonction de ce que le gouvernement dit. Tout dépendra du moment où nous serons autorisés à quitter le pays, ou même lorsque je serai autorisé à voyager dans d’autres pays sans devoir observer de période de quarantaine.

Tu es chez toi la plupart du temps maintenant. Tu fais quoi pour t’occuper ?

Nous avons fait des puzzles récemment à la maison, des puzzles de 1000 pièces et ils prennent beaucoup de temps. Nous en sommes maintenant à notre deuxième, on essaye de s’occuper pour ne pas s’ennuyer. C’est comme être un enfant à nouveau, on joue à des jeux de société à la maison, on reste assis à ne rien faire.

C’est une situation difficile mais j’envisage aussi de faire des études à la maison, donc on va voir comment ça se passe. Je pense à entreprendre quelque chose comme la science et la nutrition, quelque chose comme ça, qui pourrait m’aider dans ma carrière et m’ouvrir des portes après ma carrière de pilote.

Un mot pour tes fans ?

Je pense qu’il est important que chacun suive les directives de son gouvernement en cette période difficile. Évidemment, c’est facile à dire en ce moment, mais le message “restez chez vous” est important à suivre car quand tout ça sera terminé, on pourra recommencer à rouler sans aucun problème. Il est important que les gens restent en sécurité et réduisent simplement les risques inutiles.

Un communiqué Honda HRC

Médias