Steve Dixon “si les gens comme moi n’aident pas le sport, il mourra.”

Steve Dixon “si les gens comme moi n’aident pas le sport, il mourra.”

Steve Dixon, propriétaire de l’équipe Kawasaki Dixon Racing Team (DRT), est impliqué dans le motocross au plus haut niveau depuis plusieurs décennies; l’une des personnalités les plus emblématiques du paddock GP.

Mécanicien, Team – manager et gérant, Steve Dixon dispose désormais d’une solide expérience de la compétition depuis sa première apparition dans les paddocks.

Comme de nombreuses personnes présentes dans les paddocks des GP, Steve a été initié au sport en débutant par la compétition, mais rouler n’a jamais été son objectif principal, ne rêvant jamais de décrocher un titre de champion.

Steve Dixon et Bike IT DRT vers un retour en MXGP ? |

Darian Sanayei – DRT Kawasaki 2019

“Je suis entré dans ce milieu depuis l’époque où je modifiais mes motos à la maison; ma première moto, je l’ai eue à l’âge de 12 ans; c’était une BSA Bantam, et c’est à cause de cet amour pour la mécanique que je me suis lancé dans le soudage et l’ingénierie à la fin de mes études.

Je n’ai même jamais pensé à rouler ou à travailler dans le domaine de la moto. J’aimais tout autant travailler sur mes motos que rouler avec, je cherchais toujours à les améliorer. C’est comme ça que j’ai été remarqué et que j’ai été approché pour devenir mécanicien en GP. Jusque-là, je n’avais jamais été mécanicien pour personne d’autre que moi. J’ai toujours suivi ma propre voie et je n’ai pas eu peur d’essayer quelque chose de différent, alors je suis passé d’un emploi sûr chez British Rail Engineering à un poste de mécanicien en grands prix.

À cette époque, il fallait vraiment s’impliquer car les motos n’étaient pas aussi performantes qu’aujourd’hui. Cette période m’a beaucoup aidé car – en tant que manager – je comprends le lien que les mécaniciens doivent tisser avec les pilotes. C’est aussi la raison pour laquelle j’ai formé mes propres mécaniciens et à leur tour ils en ont formé d’autres”

Un guidon se libère chez DRT Kawasaki | DAILYMX

Gustavo Pessoa – DRT Kawasaki 2019

Depuis qu’il dirige son équipe, Steve Dixon a aligné de nombreux pilotes Britanniques derrière les grilles, mais pas seulement puisque ce dernier donne également une chance à de nombreux pilotes venant du monde entier; cette saison, il alignera la Néo-Zélandaise Courtney Duncan aux côtés de l’Australien Wilson Todd.

«Nous sommes toujours à la recherche du prochain talent surprise, talent qui a juste besoin d’un encadrement pour faire la transition. En Europe, nous sommes saturés d’équipes et les pilotes aiment rester dans leur pays d’origine. Nous sommes une équipe Anglaise et pour nous, ça a du sens d’attirer des pilotes qui veulent venir tenter leur chance mais qui vivent en dehors de l’Europe. Toute personne qui se déplace à l’autre bout du monde pour poursuivre sa carrière se doit d’être très motivée, c’est donc un excellent point de départ et je comprends beaucoup les pilotes qui ont le mal du pays et pour qui la famille manque. C’est comme une partie d’échecs.

Je pense que j’ai aidé plus de pilotes à obtenir leur première victoire en 125 / MX2 que n’importe quelle autre équipe – Malin, Jorgensen, Nunn, Mackenzie, Osborne, McFarlane, Ferris, Anstie – et j’aime vraiment travailler avec n’importe quel pilote du moment qu’il veut gagner autant que moi.

Arnaud Tonus était également un pilote fantastique avec lequel j’ai travaillé. Extrêmement motivé, toujours en train de s’améliorer et d’apprendre, tout comme Brian Jorgensen et Kenneth Gundersen. Chaque pilote a sa propre personnalité, on travaille avec chacun d’entre eux différemment et on apprend. Les pilotes Britanniques sont différents, car il y a connaissance de la culture, le partage de l’humour national, donc d’un point de vue extérieur, on a l’impression que c’est moins orienté business avec des pilotes comme Mackenzie, Anstie, Searle et Nunn, mais ils sont au moins aussi motivés.

Il aurait été bien d’avoir Tommy Searle à l’âge de 16 ans et pas vers la vingtaine, il aurait été formidable de pouvoir l’emmener jusqu’au titre mondial, même si nous l’avons emmené à son premier championnat britannique.”

Darian Sanayei

La saison 2019 a été une excellente saison pour l’équipe DRT puisque Courtney Duncan s’est adjugée le titre mondial féminin tandis que Tommy Searle remportait le titre britannique en catégorie MX1.

En fin de saison dernière, Steve Dixon s’est retrouvé à porter une autre casquette pour sauver le Grand Prix de Grande-Bretagne, qui était sous le coup d’une disparition au calendrier MXGP.

“Parce que je dirige une équipe, le GP d’Angleterre a toujours été très important pour moi et mes sponsors, donc quand il y a eu un risque de perdre notre GP national, j’ai voulu faire quelque chose et j’ai rencontré les dirigeants de la FIM et le promoteur du championnat pour en savoir plus sur la situation.

J’ai organisé mon premier GP à Matchams Park, qui était notre piste locale, mais c’était trop petit pour y organiser un GP moderne car il faut maintenant beaucoup d’espace; J’ai donc cherché un terrain et j’ai trouvé l’endroit idéal à Matterley Basin. Je ne le fais pas pour l’argent, mais nous devons maintenir le sport en vie dans notre pays et si les gens comme moi n’aident pas le sport, il mourra.

“Nous avons bien utilisé le temps à notre disposition pendant cette pause forcée. Je suis toujours occupé et ça m’a permis de faire des travaux supplémentaires qui aideront à améliorer l’efficacité de l’équipe à l’avenir. Je ne sais pas si nous rouleront dix-huit courses de plus, mais nous devons nous préparer à le faire si c’est le cas. Le calendrier sera très différent de d’habitude et c’est difficile à ce stade avec tant d’inconnues.

Je me souviens avoir été absent de chez moi, 263 jours sur 365, à l’époque où on voyageait en camion avec les pilotes pour aller de grands prix en grands prix, en faisant les épreuves nationales. Il faudra faire preuve d’efficacité et bien planifier le reste de la saison, la charge de travail et la récupération … Nous serons prêts.”

Un communiqué Kawasaki.

Médias