Top & Flop 450 – San Diego

Top & Flop 450 – San Diego

C’était la dernière épreuve sur la côte Ouest ce weekend avant de passer à l’Est. Dans ce Top – Flop 450 de San Diego, on parle du retour de Cooper Webb sur la plus haute marche du podium, de la dégringolade de l’équipe Rockstar Energy Husqvarna, du second souffle de Blake Baggett, de la déception Justin Bogle, de la première finale de Jason Clermont et du rétropédalage de Ken Roczen.

Pour interagir et/ou réagir à propos de ces sujets, rendez-vous sur la page facebook dailymotocross.fr

Top – Et d’une qualification pour Jason Clermont.

Après l’effort, le réconfort. Jason Clermont se souviendra de son aventure aux USA cette saison. Après une belle frayeur fin janvier, non pas sur la piste, mais sur la route, victime d’un accident alors qu’il se rendait à Glendale, Jason Clermont s’est finalement qualifié pour sa première finale de Supercross  450 à San Diego ! San Diego, c’était la dernière chance de qualification pour le Français qui plie bagage alors que le championnat s’apprête à passer sur la côte EST !

Une belle récompense et l’expérience de toute une vie pour Jason Clermont qui loupait la qualification à la finale d’un cheveu une semaine plus tôt, à Oakland, en terminant 5ème de la LCQ. Jason Clermont était le seul pilote à rouler avec un numéro à 3 chiffres à San Diego et faisait partie des 4 seuls pilotes privés qualifiés avec Chad Reed, Kyle Chisholm et Tyler Bowers. En finale, Jason Clermont en a pris plein les yeux face aux meilleurs pilotes de la planète et repart avec 3 points, ceux de la 20ème position. Une bien belle façon de faire tomber le rideau sur l’aventure du Français Outre-Atlantique.

@Jey Crunch

Flop – Rockstar Husqvarna hors du top 10

Une soirée à oublier pour toute l’équipe Rockstar Energy Husqvarna à San Diego. Pour la première fois de la saison, aucun des 3 pilotes de l’équipe de Bobby Hewitt n’a intégré le top 10 de la finale. Difficile à croire, et pourtant. Jason Anderson était – jusqu’à ce weekend – le seul pilote à avoir intégré le top 5 lors de chaque finale et la belle régularité du champion 2018 se stoppe nette à San Diego. Dans le 4ème tour de la finale, et alors qu’il occupe la 11ème position après un départ manqué, Jason Anderson se chauffe avec Justin Brayton et – aidé par le pilote HRC – chute. Jason repart en 20ème position et ne pourra pas espérer revenir au-delà de la 14ème place au terme des 25 tours de la finale 450. Anderson termine  derrière son coéquipier Dean Wilson, parti 14ème , qui n’a pas été en mesure de faire plus d’un dépassement ce weekend.

« Meilleur » résultat de l’équipe signé par Zach Osborne à San Diego, pourtant à terre dès le premier virage de la finale. Bon dernier dans le premier tour, Osborne parviendra à prendre le meilleur sur 11 de ses concurrents pour terminer aux portes du top 10, en 11ème position.

Suite à San Diego, Jason Anderson perd 2 positions au classement provisoire et se retrouve désormais en 6ème position. Dean Wilson perd une position et se fait déborder par Aaron Plessinger au provisoire 450. Enfin, Zach Osborne sauve les meubles en gardant sa sa 10ème position mais se retrouve désormais à égalité de points avec Justin Hill.

Top – Second souffle pour Blake Baggett

J’avais beau chercher, difficile de dire beaucoup depositif sur Blake Baggett en ce début de saison malgré sa 4ème place à Anaheim 1. Le pilote Rocky Mountain ATV/MC s’est entêté de louper toutes les opportunités qui se sont présentées à lui en ce début de saison. Auteur de 4 podiums et vainqueur de l’épreuve de Glendale la saison dernière, j’avais placé de grands espoirs en Blake Baggett pour la saison 2020 (en toute honnêteté, j’ai de grands espoirs pour Baggett depuis 2012 et son énorme wall jump de Freestone, qui m’avait, à l’époque, scié sur place…).

Auteur du holeshot lors de la finale de San Diego, Blake Baggett se fait enfermer dans le second virage. En doublant Plessinger dans le second virage, Cianciarulo pousse le pilote Yamaha sur Baggett qui voit Cooper Webb et Justin Hill lui voler la vedette avant de voir Stewart suivre dans les whoops. Pas découragé pour autant, « El Chupacabra » prend son temps et mets 7 tours pour revenir sur la tête de course avant de s’installer confortablement en 3ème position. Dans le même rythme que Cooper Webb et Adam Cianciarulo, en bataille pour le leadership, Blake Baggett parvient à revenir petit à petit sur le duo de tête mais manque de temps pour pouvoir porter une attaque. Troisième à San Diego, premier podium de la saison pour Blake qui signe un meilleur tour qu’Eli Tomac lors de la finale et reprend deux positions au classement provisoire en débordant Malcolm Stewart et Justin Brayton. Pour espérer revenir dans le top 5, il va falloir reprendre 23 points à Adam Cianciarulo ; chaque chose en son temps.

@Align.with.us

Flop – Le début de saison de Justin Bogle

Rocky Mountain ATV MC peut souffler un minimum ce weekend grâce à Blake Baggett qui monte (enfin !) sur le podium à San Diego et peut se permettre, l’espace d’un instant, d’oublier les galères rencontrées par son autre pilote, Justin Bogle. À l’intersaison l’équipe de Forest Butler avait dû prendre la décision de garder Benny Bloss ou de signer son remplaçant lors de la saison 2019, Justin Bogle (Benny s’était blessé aux ligaments et avait loupé toute la saison de supercross).

L’an dernier, c’est à la dernière minute que Justin avait rejoint l’équipe KTM. Malgré un temps d’adaptation très court, Justin était parvenu à intégrer le top 10 dès la 4ème épreuve et avait signé un top 5 à San Diego. Il avait confirmé en fin de saison avec 2 nouveaux tops 10 à Houston et Nashville, et un nouveau top 5 à Denver avant de clôturer la saison de Supercross sur un nouveau top 10 à Las Vegas.

Malheureusement, en ce début de saison 2020, Bogle n’est que l’ombre de lui-même. Des 4 finales qu’il a disputés, Bogle n’a pas été en mesure de faire mieux qu’une 15ème position. (16-15-16-21). Souffrant d’un gros traumatisme crânien à Glendale, Justin n’a pas reçu le feu vert des médecins pour s’aligner à Oakland et San Diego et pointe désormais 17ème du championnat 450, à 71 points de la 9ème position détenue par Justin Brayton. Pourquoi cette information ? Car Justin Bogle terminait 9ème du championnat 450 la saison précédente.

@EverythingFrace

Top – Cooper Webb remet les pendules à l’heure

Cooper Webb corrige le tir à San Diego et remet les pendules à l’heure. Si vous aviez oublié Webb, ce dernier a fait en sorte de vous rappeler pourquoi il avait remporté le titre la saison précédente. Il va falloir se méfier de Cooper maintenant que ce dernier vient d’enclencher son compteur en remportant sa première victoire de la saison. La saison dernière, on avait rapidement vu Cooper se mettre en route après son premier succès à Anaheim 2 puisqu’il avait enchaîné les bonnes perfs les semaines suivantes avec 6 victoires et 6 podiums, ne descendant de ce dernier qu’à 2 reprises, à San Diego et Seattle, avant de filer vers un titre largement mérité.

Cooper n’a eu qu’à se défaire de Cianciarulo à San Diego pour signer son premier succès de la saison et reprendre la confiance après des débuts entachés par des soucis de santé et de bien mauvais réglages. Toujours plus à l’aise dans les whoops quand ces derniers se défoncent, Cooper a su utiliser sa technicité pour reprendre du temps au pilote Monster Energy Kawasaki tour après tour, à l’usure. Malheureusement, la confrontation Cooper/Roczen/Tomac n’a pas eu lieu ce weekend puisque les deux leaders du championnat loupent leur sortie de grille. Pour les plus pessimistes, Cooper Webb était bien le plus rapide en piste ce weekend, 0.4 secondes plus vite qu’Eli Tomac. Cooper discret, mais Cooper dans le coup puisque ce dernier ne compte plus que 9 points de retard sur Ken Roczen, leader du championnat avec 1 point d’avance sur Eli Tomac.

2020-SAN-DIEGO-SUPERCROSS-Kickstart_0042

@Antonovich

Flop – Ken Roczen en rétropédalage

Ken Roczen souffrait-il du pied suite à son contact avec Cooper Webb dans le dernier tour de la finale d’Oakland ? Difficile à dire, en tout cas, le pilote Honda HRC ne s’est pas cherché d’excuses au terme de la finale de San Diego et avouait avoir tout simplement mal roulé. Auteur d’un très mauvais départ lors de la finale, Ken Roczen était pourtant devant son plus sérieux adversaire au championnat, Eli Tomac. Les deux hommes, respectivement listés en 9ème et 10ème position au terme du premier tour, avaient fort à faire pour revenir sur la tête de la course.

Alors que Roczen commence sa remontée, Eli lui emboîte le pas et viendra déborder le pilote Honda HRC dans le 9ème tour. Roczen voit ensuite Eli prendre le meilleur sur Justin Barcia dans le 11ème tour sans être en mesure d’imiter le pilote Monster Energy Kawasaki et restera bloqué toute la finale derrière BamBam pour terminer à une bien maigre 6ème position. Kenny égale ainsi son plus mauvais résultat de la saison, signé lors de l’ouverture à Anaheim 1. Il concède deux points à Eli Tomac à l’issue de ce weekend et Tomac ne compte plus qu’une unité de retard au classement provisoire 450. Ken Roczen perd une nouvelle occasion de donner la réplique à Eli Tomac en se laissant distancer, mais voit en plus un de ses plus sérieux concurrents reprendre la confiance, et des points, avant les épreuves sur la côte EST, je nomme Cooper Webb.

@Align.with.us

Médias