Top & Flop – Matterley Basin

Top & Flop – Matterley Basin

Ouverture du championnat du monde, enfin ! Dans ce premier Top – Flop MXGP, on parle de l’impressionnante progression de Mikkel Haarup, de l’énigme Mitchell Harrison, de la première épreuve catastrophe de l’équipe Gebben Van Venrooy et des débuts prometteurs de Mitch Evans en catégorie 450.

Pour interagir et/ou réagir à propos de ces sujets, rendez-vous sur la page facebook dailymotocross.fr

Top MX2 – C’est qui, Mikkel Haarup ?

Certains se posent encore la question. Le jeune pilote Danois a fait sensation à Matterley, et ce, dès les essais chronos en signant le meilleur temps. Pas forcément très révélateur vu les conditions rencontrées en Angleterre ce samedi, mais tout de même …

Pilote Rockstar Energy Husqvarna la saison dernière, Mikkel avait roulé en mondial MX2 en Argentine, en Angleterre, en Italie et au Portugal et sur les 8 manches disputées, il n’avait intégré les points qu’à 2 reprises (20ème d’une manche en Argentine et 12ème d’une manche en Italie). Il avait fini la saison en redescendant en championnat d’Europe 250 pour disputer le grand prix de Belgique (3ème) et le grand prix de Suède (6ème).

Visiblement, le Mikkel a fait le boulot durant l’intersaison en rejoignant l’équipe F&H Kawasaki et Marc de Reuver. Dans un gros rythme lors des deux manches en Angleterre, aussi rapide que Vialle, Geerts, Olsen et Beaton, Mikkel Haarup signe un impressionnant 3-3 et termine second ex-aequo avec Tom Vialle à Matterley, avantage au Français suite à sa victoire en seconde manche.

Un podium en EMX250 en 2018, un podium en EMX250 en 2019, et premier podium en mondial MX2 pour Haarup dès l’ouverture de la saison 2020. Du gros potentiel chez les verts, en plus de Roan Van de Moosdijk et Mathys Boisramé.

Top MXGP – Les débuts de Mitch Evans en MXGP

Une belle entrée en matière pour Mitch Evans, qui pourtant, ne saurait se satisfaire de son résultat à Matterley. Parti second derrière Jeffrey Herlings en première manche, l’Australien tiendra le rythme pendant 5 tours avant de se faire reprendre par Jeremy Seewer. Mitch Evans parviendra à contenir le retour d’Antonio Cairoli en fin de manche pour s’adjuger son premier podium en catégorie MXGP, juste derrière le champion du monde MXGP de 2018 et le vice champion du monde de 2019 …

En seconde manche, les choses se compliquent pour le pilote HRC. Auteur d’un très mauvais départ et 15ème au premier tour, Mitch doit se débarrasser de sérieuses pointures de la catégorie pour espérer revenir vers l’avant de la course. En seulement 3 tours, Mitch parvient à se frayer un chemin jusqu’au top 10 en se débarrassant de Bogers, Van Horebeek, Simpson, Paturel et Jonass.

Pas le temps de souffler, 2 tours plus tard, Mitch Evans pointe aux portes du top 5 – en 6ème position – après avoir pris le meilleur sur Prado, Coldenhoff, Jacobi et Seewer. Niveau chronos ? Mitch signe le 3ème meilleur temps de la seconde manche, derrière Tim Gajser et Jeffrey Herlings.

Une petite baisse de régime en fin de seconde manche verra Mitch Evans perdre la 6ème position au profit de Glenn Coldenhoff. Avec son 3-7 à Matterley, Mitch termine 5ème de son premier grand prix en catégorie reine devant Gautier Paulin, Clément Desalle et Glenn Coldenhoff.

@Bavo

Flop MX2 – L’énigme Mitchell Harrison

Le pilote Bud Racing Kawasaki; seul représentant Américain cette année en catégorie MX2 suite au départ de Darian Sanayei, n’a pas vraiment cassé la baraque ce weekend. 20ème des essais chronos; hors des points en première manche (25ème), 14ème de la seconde manche, Mitchell Harrison repart de Matterley avec la 18ème position au provisoire en affichant un rythme bien en deçà des leaders (+4 secondes sur Geerts en première manche, +6 secondes sur Vialle en seconde manche, sur son meilleur tour).

Pour sa première course en championnat du monde MX2 la saison dernière, Mitchell avait terminé 19ème à Trentino, sans préparation.

Le pilote Bud Racing Kawasaki a participé aux deux dernières épreuves du championnat International d’Italie à l’intersaison, quelques semaines après son retour en France; si vous le suivez sur les réseaux sociaux, vous avez pu voir que le pilote Américain a passé une bonne partie de son intersaison aux USA; étrange façon de préparer le championnat du monde MX2. Pour sa seconde année dans la catégorie et après avoir signé quelques top 5 en Outdoor US, Mitchell devrait pouvoir intégrer le top 10 en mondial MX2, wait & see.

@BudRacing

Flop MXGP – Un GP à oublier pour Gebben Van Venrooy.

Calvin Vlaanderen et Thomas Covington ont, à eux deux, remporté 4 grands prix et signé 21 podiums d’épreuve en catégorie MX2. Ce weekend, à Matterley Basin, les deux pilotes Gebben se sont pris une belle claque pour leur premier GP chez les gros bras.

Vlaanderen n’y allait pas par 4 chemins après Lacapelle et avouait être en deçà du niveau affiché par le plateau. Problème, rebelote à Matterley ! Pas à l’aise sur le tracé technique de Winchester, en galère avec la 450 YZF, Calvin n’a marqué que 2 petits points ce weekend, en terminant 19ème de la première manche, avec des chronos 8 secondes moins rapide que ceux de Jeffrey Herlings … Pourtant, c’est bien lors de la première manche que Calvin signe son meilleur résultat du weekend. 31ème de la seconde manche, Calvin se prend un tour par Tim Gajser, et jusqu’à 10 secondes dans la vue sur son meilleur temps chrono par le Slovène. Pour sa défense, Calvin s’est amoché le genou à l’intersaison et n’a repris l’entraînement que 3 semaines avant l’ouverture du mondial MXGP selon les dernières informations.

Bon, il y a encore plus inquiétant. Thomas Covington. Fraîchement revenu des USA après une année catastrophe – terrassé par le virus d’Epstein Barr – Thomas a terminé deux fois 32ème lors des manches de Matterley, s’est pris un tour dans les deux manches, 10 secondes dans la vue au tour par les leaders et repart de Matterley sans avoir marqué le moindre point.

C’est Alessandro Lupino qui, avec son 26-15, ramène le plus de points de Matterley (6), l’Italien pointe actuellement 19ème du classement provisoire MXGP.

@ericlaurijssen

Médias