Tyler Bowers “J’ai trouvé le moyen de me rouler dessus”

Tyler Bowers a repris du service en Outdoor cette année.

Voilà bientôt 10 ans que l’aficionado du Supercross – et multiple champion d’Arenacross – boude le championnat de motocross national. Pour Tyler, il est plus que temps de se faire pardonner auprès de ses fans puisqu’il n’avait pas participé à plus de 4 épreuves d’outdoor depuis 2009 … Le programme de Tyler – qui roule en tant que privé cette saison – devrait lui permettre de participer aux douze épreuves prévues au calendrier.

Sans équipe, rien n’est jamais simple et Tyler se débrouille pour trouver des sponsors pour chaque épreuve. Actuellement 17ème du classement provisoire 450, Tyler a connu deux semaines de galères à Jacksonville et Southwick après s’être blessé à l’entraînement.

Une interview réalisée par Steve Matthes du PulpMX, le sponsor de Tyler pour Southwick.

Tyler Bowers sur la 450 KXF sponsorisée PulpMx. Ecoute, c’est la deuxième fois que je sponsorise un pilote et ça ne se passe pas bien, peut-être que c’est la faute du PulpMX je ne sais pas. Une première manche décente et dans la seconde, tu te battais contre ta blessure.

J’étais justement en train de me dire que c’était à cause du PulpMX mais en fait ce n’est pas le cas. La semaine dernière, avant Jacksonville, le jeudi, je suis tombé et je me suis pris mon cale-pied sous le bras. J’avais un énorme hématome. Ça m’a vraiment fait mal la semaine dernière dans les trous, j’avais du mal à tenir la moto, je ne pouvais pas alléger ma roue avant dans le sable, et c’est ce qu’il faut faire, sur l’arrière de la moto, en soulageant l’avant.

Du coup, cette semaine, je me suis reposé, je me suis fait masser, mais en fin de semaine, j’ai vu cette énorme boule sous mon bras. Avant, j’avais juste un petit gonflement, et là je me demandais ce qu’était ce truc sous mon bras. Je me suis dit qu’on verrait comment ça se passerait à Southwick. Je suis venu, j’ai eu des shoots d’antidouleur au camion Alpinestars  et j’ai essayé de rouler.

J’étais nul aux essais, j’étais en train de mourir en première manche, c’était trop dur de tenir la moto. Je ne pouvais pas rester sur l’arrière de la moto les bras tendus comme il aurait fallu. Entre les manches, je voulais que les gars d’Alpinestars drainent mon hématome sous le bras mais ils n’ont pas pu car en fait c’est une boule de sang séché. Ils m’ont dit qu’il allait falloir que j’aille voir un médecin cette semaine pour me faire enlever ça.

La semaine dernière, je pensais que c’était une douleur musculaire, mais en fait, ils m’ont dit que j’avais une grosse boule de sang dans le muscle et crois moi, ça fait mal quand je bouge. La bonne nouvelle, c’est que ça devrait aller, la mauvaise nouvelle, c’est qu’en seconde manche, j’étais à chier.

L’autre mauvaise nouvelle, c’est d’avoir cette blessure dans le sable, dans les pires conditions.

Exactement. À High Point, ça aurait probablement été. J’aurai roulé normalement, le poids au-dessus du guidon, j’aurai fait attention. Mais ici il fallait être à fond sur l’arrière, comme un Jimmy Decotis, gaz en grand, le poids sur l’arrière de la moto. Ça ne fonctionnait pas pour moi.

Ça craint. Mais bon, c’était cool de voir ta 450 aux couleurs de PulpMX, les fans ont apprécié, j’imagine que c’est une bonne chose pour nous.

C’est clair, les fans de PulpMX, ce sont mes fans aussi, j’apprécie tout le monde c’est pourquoi j’étais content de faire ce deal avec vous car d’une, j’avais besoin de ce coup de pouce, et de deux, je le fais pour mes fans. J’ai adoré. J’ai un maillot pour toi si tu veux, il pue la transpiration, tu peux peut-être l’utiliser dans ton studio, le foutre directement à la poubelle même, je ne sais pas.

Tu penses que ça va aller pour Redbud ?

Je ne pense pas que ça puisse être pire, et je pense que Redbud sera bien mieux que Southwick. Ce circuit, c’est le pire endroit pour rouler avec ce genre de blessure, je ne sais pas. Je vais me faire charcuter un peu cette semaine et on va faire en sorte que ça aille mieux pour la prochaine épreuve

Tyler Bowers

Voilà une des deux seringues que l’on a remplies aujourd’hui chez le médecin en drainant le fluide sous mon bras. J’ai trouvé le moyen de me rouler dessus le jeudi avant WW Ranch et je me suis mangé mon cale-pied sous le bras. L’impact a causé des dégâts à mon muscle dorsal, et ça a causé un hématome.

La douleur n’était pas trop présente jusqu’à ce que je prenne les vagues à WW Ranch. J’ai réalisé par la suite que ça allait être une longue journée. J’ai été capable de serrer les dents avec l’aide de quelques injections d’antidouleurs par l’équipe Alpinestars. Vu que ce n’était pas ma première virée avec un hématome, j’ai décidé de me reposer et de suivre quelques traitements la semaine suivante pour récupérer et laisser mon hématome se résorber ce weekend. J’ai rapidement réalisé que ça n’avait pas vraiment progressé samedi et que j’allais passer une nouvelle fois une longue journée. Vu que le circuit se détériorait, surtout au niveau des vagues, il fallait que je sois de plus en plus sur l’arrière de ma moto et je devais utiliser de plus en plus mes muscles dorsaux.  

Après la première manche, je suis allé au camion Alpinestars pour tenter de drainer l’hématome et on a réalisé que le sang était coagulé et solidifié. Je suis parti pour la seconde manche mais je n’ai pas pu rentrer dans les points et j’ai décidé de rentrer au camion plus tôt que prévuL. Le fluide que vous apercevez dans la seringue, c’est le fluide créé en tentant de rouler à Southwick. J’essaye de faire le nécessaire pour me débarrasser de cet hématome avant RedBud pour que je puisse utiliser mon côté gauche de nouveau. Je pense que Southwick est le pire tracé pour ce genre de blessure. Je pense que ce sera toujours compliqué à Redbud mais ça devrait être un peu plus facile pour moi d’attaquer. Sur la seconde photo, vous pouvez apercevoir mon dessous de bras après avoir drainé ce qu’on a pu.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

This is 1 of 2 syringes we filled up today at the doctor’s office trying to drain the fluid from my lat. I found a way to run myself over the Thursday before WW Ranch and took footpeg to the armpit. The impact caused some pretty big trauma to my lat muscle, which then formed a hematoma. The pain wasn’t too noticeable until the first run through the sand rollers at WW. I then realized it was going to be a long day. I was (barely) able to tough it out for the day with the help of some anti-inflammatory injections at the Astars Medic rig. With this not being my first rodeo with a hematoma, I decided to give it a rest and some therapy the following week to heal itself up and dissolve for southwick. I quickly realized on Saturday that I didn’t make much progress and I was in for another tough day. As the track got more beat up particularly with sand rollers and the hanging off the back that sand tracks require, I was forced to try to rely on my bad lat muscle more and more. I visited the astars rig again after moto 1 to try to drain the hematoma and we realized it has now coagulated and solidified. I went out for moto 2 and I just couldn’t put myself in a points paying position and decided to take her back to the truck early. 😞 This fluid today is just build up from the beating I put it through at southwick. I am trying to take the steps to get this thing fully taken out before red bud so I can use my left lat again. I believe a sand track like southwick was the worst possible scenario to have an injury like this. I think red bud will still be hard on it but may be a little better for me to push through. Photo 2 is my lat now after draining what we could 🤢

Une publication partagée par @ tylerbowers le

Médias